A Hat in Time (Nintendo Switch) – Le test

À l’image des films et des romans, les jeux vidéo ouvrent les portes de grandes aventures à tous les super héros qui sommeillent en chacun. Il n’est guère utile d’être le plus grand, le plus fort ou même le plus beau pour espérer être au cœur d’une histoire pleine de rebondissements. Dans cette idée, nous vous proposons aujourd’hui de partager le quotidien d’une fillette pleine de courage mais surtout une petite prodige du tricotage de chapeaux dans un temps record. Eh oui, tous les talents méritent d’être reconnus ! Dites-nous le votre en commentaire, tandis que nous pénétrons dans un univers plein de couleurs et de pelotes de laine !

Développé par le studio danois Gears for Breakfast, A Hat in Time propose aux joueurs une aventure hors du commun, bien que rappelant tout de même quelques aventures passées, celle de Mario Galaxy notamment (rien que ça !).

Une grande salle de jeux à bord d’un vaisseau flottant dans de mystérieuses contrées : voilà la zone de départ de votre aventure. De nombreux coussins jonchent le sol et vous avez comme l’impression de vous retrouver dans une belle chambre de pré adolescente, où la fête  s’affiche en mille couleurs un peu partout. Tandis que vous parcourez simplement les lieux, vous vous arrêtez devant toutes sortes de centres d’intérêts, avide d’en apprendre un peu plus sur votre environnement. Le charme opère…

Ô bonheur, le soft est traduit en français (les dialogues sont en revanche en anglais et quelques traces écrites anglophones persistent mais rien de bien gênant). La jouabilité est bonne, votre fillette est maniable et plutôt robuste : pleine de capacités, elle court, saute et  galope d’une zone à une autre sans encombre. La caméra, en revanche, annonce rapidement la couleur : certes très maniable grâce à l’utilisation du joystick, nul doute qu’elle vous fera tout de même cracher quelques jurons dans les espaces les plus exigus !

La trame s’articule autour d’un drame survenu dans votre vaisseau : tous vos précieux sabliers, indispensables au bon fonctionnement de ce dernier et notamment pour accéder à l’ensemble des zones disponibles à bord, ont été éparpillés partout dans l’univers ! Sacrebleu, « v’là-t’y » pas qu’il va falloir partir un peu partout pour les récupérer !

Des univers gorgés de surprises

Le soft s’organise autour de différents chapitres (similaires à un monde), eux-même définis en plusieurs actes (que nous pouvons dès lors apparenter à des niveaux). Les boss sont bien entendu de la partie, et tout dans comme la majorité de l’aventure,  ne manqueront pas d’humour. Chaque chapitre dispose d’une véritable identité visuelle, certains laissent en outre la part belle à un style de jeu spécifique. Si le premier monde devrait vous sembler assez traditionnel (de la plateforme pure et dure en d’autres termes, bien que dans un cadre 3D assez large),  l’aventure prend un nouveau tournant dès le second monde et l’infiltration se retrouve au cœur de votre aventure. Jouant avec élégance sur de nombreux styles de jeux, les développeurs ont en effet eu la riche idée d’insuffler au jeu nombreuses petites pépites impromptues qui ont véritablement pour vocation de vous séduire avec efficacité ! Charmés par ces découvertes, nous n’en dévoilerons pas davantage mais sachez que A Hat in Time ne se contente pas de vous faire crapahuter d’un univers à un autre, d’autant plus que l’aventure n’est guère linéaire !

Un gameplay addictif

Si votre mission principale consiste à récolter les multiples sabliers disséminés dans les niveaux, il serait regrettable (et peu judicieux) de vouloir foncer en ligne droite vers la fin du jeu en se contentant de simplement collecter ces sabliers. En effet, la véritable force du soft réside dans sa multitude d’objets à collectionner, des objets qui peuvent s’apparenter à du scoring (votre avancée dans le jeu, en pourcentage, est affichée dans le cadre de votre sauvegarde) mais qui permettent aussi et avant tout de donner plus de profondeur à l’aventure. En effet, la cueillette de cette monticule d’objets vous permet notamment la confection de nouveaux chapeaux. Chacun dispose ensuite de compétences propres : vous pourrez ainsi visualiser la localisation des sabliers, confectionner quelques explosifs et bien d’autres. Bien entendu, plus votre haut de forme sera intéressant, plus il vous demandera de pelotes pour être confectionné ! Certains passages requièrent aussi un chapeau en particulier pour être traversés. Nous vous l’avions bien dit, foncer tête baissée n’est pas une bonne idée !

Votre fillette ne se contente pas de se parer des plus beaux chapeaux qu’elle confectionne de ses petites mimines expertes. Cette dernière apprécie également arborer une panoplie de badges, non dénués d’intérêt. Une fois encore, il vous faudra collecter un maximum d’orbes pour les revendre au vendeur de badges ! Mais votre collecte ne s’arrête pas là. De nombreuses reliques n’attendent que vous pour être ramassées, et surtout assemblées pour confectionner un drôle d’objet ! Votre vaisseau sera bientôt le siège d’une véritable exposition pleine de bonne humeur ! Un trait de caractère du soft qui se poursuit au fil des niveaux puisque l’humour fait partie intégrante de l’aventure et vous serez probablement amusé par de nombreuses scènes du jeu. Chez Nintendo Town, nous avons beaucoup apprécié cet attroupement de corbeaux qui coassent grassement de rire tandis que nous tentons de passer inaperçu !

Une fillette c’est chouette, mais deux c’est encore mieux !

Petit bonheur non négligeable, A Hat in Time dispose d’un mode multijoueur ! À tout moment, laissez un ami rejoindre la partie directement via le menu. Dans les faits, comment jouer à deux à un tel jeu ? Le premier joueur incarne Hat Kit, tandis que le second se plonge dans la peau de Bow Kid. Soyons franc : Hat Kit tient clairement les reines du jeu et c’est elle qui fait tourner la baraque, et si le second joueur décide d’aller dans une direction opposée à elle, il disparaîtra, purement et simplement, avant de réapparaître auprès de Hat Kid. Ce mode s’avère être une bonne surprise puisqu’il est toujours plaisant de jouer à deux sur un soft de qualité, même si dans le cas présent, le mode solo reste le plus efficace ! En revanche, il sera parfait pour amuser les enfants qui pourront accompagner leurs parents, sans pour autant impacter leur partie.

Une belle aventure mais non exempt de bugs…

En arrivant sur le soft, il est probable que vous soyez à la fois charmé et déçu par l’univers graphique du jeu. Les couleurs y sont vives, les décors plutôt riches et variés et l’ensemble est vivant. En revanche, certaines textures s’entremêlent avec erreur, certaines animations sont simplement bugguées (le vendeur de badges est particulièrement touché, le pauvre), et quelques ralentissements sont à noter. Les yeux passent de l’émerveillement à la stupéfaction !  Néanmoins, soulignons que les développeurs ne sont pas sourds face à toutes les remontées négatives à ce sujet, et s’efforcent de travailler sur de multiples mises à jours pour perfectionner leur soft.

Dernier point qu’il nous semblait indispensable d’aborder avant de clôturer ce test. Malgré une arrivée tardive sur Nintendo Switch (rappelons que le soft est disponible depuis 2017 sur les autres plateformes), et un tarif de 28 euros environ sur l’eshop de Nintendo, les deux DLC « Croisière d’enfer » et « Métro de Nyakuza » ne sont PAS inclus dans le le soft. Un lien est en revanche mis en avant pour les acquérir en ligne… Oui, cela nous rend chafouin ce genre de chose chez Nintendo Town !

Une dernière chose les amis !

Le soft pèse tout de même 16go ! Faites donc de la place et assurez-vous d’avoir une connections correcte. Pour notre part, il nous a tout de même fallu près de 24h pour télécharger le jeu !

Le saviez vous ?

Nous parlions de Mario au début de ce test.

Mais saviez-vous que le nom de famille de Mario et de Luigi serait…. Mario ! Ce qui signifie que Mario s’appelle Mario Mario ! D’où l’appellation des frères Mario… Shigeru Miyamoto, leur papa, a bel et bien déclaré lors des 30 ans de Super Mario, le nom de famille éponyme de ces deux héros emblématiques chez Nintendo !

Conclusion
A Hat in Time est une belle aventure dans un monde coloré et enfantin. Ses univers variés et ses modes de jeux surprenants sont autant d’atouts pour conférer au titre tous les ingrédients d’un jeu réussi. Néanmoins, de nombreux bugs et ralentissements sont encore à regretter, mais nous espérons avec impatience de nouvelles mises à jour à venir !
Points positifs
  • De vastes niveaux variés et plein d’objets à récolter !
  • Différents types de gameplay
  • Traduction française disponible
  • Possibilité de jouer à deux...
Points négatifs
  • ...mais peu agréable dans les faits
  • Quelques bugs et ralentissements
  • DLC non inclus
6.6
Correct
Graphismes - 7
Musiques - 7.5
Jouabilité - 7
Fluidité et absence de bug - 5
Durée de vie / Tarif - 6
Gestion de la caméra - 6
Fun en solo - 8
Fun en multi - 6
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

2 commentaires

  1. Théo Latouche

    Moi pour ce que j’en vois je trouve les graphismes trop pâteux genre 3D bas de gamme donc je vais passer ce jeu.

    Répondre
  2. JulieSailing

    Il est bien coloré ce jeu, j’aime bien 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire