Nordlicht (Nintendo Switch) – Le test

Nordlicht est un petit jeu indépendant de type point and click développé par Illius. Comme beaucoup de jeux indépendants, il est sorti sur ordinateur avant d’arriver sur la Switch. Le jeu vous propose de suivre une famille composée de Rupert le papa, de Aurora la fille et de Peter Persil le cochon d’Inde de la jeune fille dans un voyage à travers le Grand Nord !

Le scénario

« Dans le jeu d’aventure Nordlicht, vous accompagnez une famille non comme les autres au cours d’un périple merveilleux dans le nord glacial. Vous incarnez Aurora, une petite fille curieuse, Peter Persil (son cochon d’Inde et meilleur ami qui la suit comme son ombre) et son père astucieux, Rupert. Au cours de son aventure, le trio découvre les mystérieuses constellations du ciel polaire nocturne et doit affronter les dangers de Mère Nature ainsi que les craintes de chacun. Vous devrez parfois utiliser et combiner les objets que vous trouverez en chemin, à la manière d’un jeu point and click traditionnel. Mais cette épopée mettra aussi votre dextérité ainsi que vos réflexes à l’épreuve, et il vous faudra braver des icebergs, des vagues géantes et même des orages à bord de votre petite barque. Les commandes intuitives, la musique atmosphérique et les graphismes dessinés avec amour à la main font de Nordlicht une expérience inoubliable tant pour les grands que pour les petits. »

Une présentation du jeu bien ficelé et romancé qui vous décrit parfaitement le jeu, mais seul bémol, votre épopée ne durera qu’une heure trente à deux heures… Pourtant, en lisant le descriptif du jeu, on s’attend à une grande aventure qui ne l’ait que par sa thématique ou par sa poésie graphique. Nous avons été quelque peu déçus par la durée de vie du jeu, mais en aucun cas par ses graphismes ou son ambiance.

Des graphismes entièrement dessinés à la main

Nordlicht vous propose une aventure dont les graphismes rivalisent avec ceux d’une B.D. Avec une patte graphique assez particulière, mais agréable, le jeu vous entraîne dans un univers détaillé dans lequel vos personnages évolueront tels des personnages faits de carton sur un tableau dessiné à la main. Bien qu’au départ, les déplacements de votre personnage vous semblent un peu rigides, ils correspondent parfaitement à l’univers du jeu. Chaque décor est fait à la main et les détails présents dans la maison par exemple sont vraiment nombreux et bien réalisés.

La patte graphique utilisée est assez enfantine et nous invite à nous prendre d’affection pour les personnages comme Aurora, cette jeune fille qui semble bien courageuse pour son âge, mais aussi plein d’imagination ou pour Rupert, son papa maladroit, mais tellement attachant.

C’est sur ces personnages que repose tout l’univers du jeu entraînant le joueur petit à petit avec eux dans ce voyage polaire.

Des bruitages qui vous plongent dans les décors

Afin d’appuyer sur les décors, et en particulier celui de l’acte 2 dans lequel la famille campe sur une petite île, des bruitages rendent la scène vivante et plus réaliste. Certaines actions bénéficieront également de ces bruitages pour renforcer l’ambiance plutôt vide du Grand Nord.

Chaque scène est également accompagnée d’une musique d’ambiance toute douce qui vous accompagnera tout au long de l’aventure.

Un gameplay adapté à la Switch, mais…

Le portage dont a bénéficié le jeu est bien réalisé, aucun bogue à l’horizon que ce soit en mode téléviseur ou en portable. Les contrôles sont simples, mais les déplacements « assez lents » du personnage rendent le jeu terriblement mou.

L’accès à l’inventaire via le sac à dos est un classique pour un point and click, mais il aurait clairement pu être simplifié pour rendre un peu de dynamisme à l’ensemble.

De plus, certaines énigmes nécessitent de parler au personnage qui se trouve à côté de vous pour être résolu. Ce qui peut paraître évident, mais le fait de déclencher l’action d’un personnage secondaire en lui parlant n’est pas intuitif et aucun tutoriel ou guide ne vous viendra en aide. C’est vrai que c’est évident de demander à son cochon d’Inde d’aller vous décrocher une pomme d’un arbre…

Bref, une fois cette particularité de gameplay acquise, vous êtes rodé pour l’aventure qui malheureusement se finira bien trop vite.

Le jeu dispose de 3 actes qui seront séparés par une phase de navigation durant laquelle vous serez invité à cliquer sur les nuages noirs pour éviter les éclairs, sur les blancs pour faire avancer votre embarcation et sur les grosses vagues pour éviter de chavirer. Une petite phase de jeu dynamique, mais dont nous n’avons pas saisi d’autre intérêt que d’offrir une petite pause récréative au joueur.

Conclusion
Nordlicht est une petite aventure dans le Grand Nord touchante et poétique, mais qui se finira bien trop vite. Cependant, le scénario vaut le coup d’être joué pour découvrir la fin du périple de cette famille non comme les autres. Les graphismes à la main sont agréables et la bande-son est très jolie. Le gameplay est agréable, mais parfois peu intuitif et gâche un peu l’expérience de jeu. Pour 3,99 €, vous vivrez en effet, une « épopée aussi magique que touchante », mais il faudra plus prendre le jeu comme une histoire interactive plutôt qu’un point and click.
Points positifs
  • Les graphismes agréables
  • La bande-son toute douce
  • Les bruitages adaptés
  • Le scénario touchant
Points négatifs
  • Vraiment trop court
  • Le gameplay trop mou
5.5
Moyen
Graphismes - 7
Bande-son / bruitage - 8
Gameplay - 5
Durée de vie - 2
Ecrit par
Gameuse, blogueuse accro à Nintendo, j’ai rejoint l’équipe de Nintendo Town en tant que testeuse. J’adore partager ma passion pour les JV, m’occuper de mes animaux et de mon blog.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire