Super Mario 3D World + Bowser’s Fury (Nintendo Switch) – La preview

Quel bonheur de retrouver notre plombier favori amouraché du monde félin… d’ores et déjà disponible sur Wii U depuis 2013, Super Mario 3D World s’était démarqué à l’époque avec son univers attachant, particulièrement original, et d’une fraîcheur sans équivoque. C’est donc avec un grand plaisir que nous nous replongeons dans cette aventure, qui se voit aujourd’hui pourvue d’un complément bien mystérieux répondant au nom ô combien sulfureux de « Bowser’s Fury ». Nous avons pu y goûter le temps d’une courte partie et nous vous livrons, à chaud, nos premières impressions.

Super Mario 3D World propose aux joueurs de reprendre les commandes de Mario, mais aussi de ses fidèles acolytes, afin de venir en aide à une petite troupe de fées, la princesse Libella et toutes ses copines, bien mal en point puisque désormais séquestrées dans de solides bocaux sous la tutelle de Bowser (encore un peu, et il en faisait des confitures, le bougre !). Afin de les libérer, il vous faudra parcourir de multiples mondes, avec des thèmes bien distincts, et des mécaniques de jeu particulièrement bien pensées. Un Mario comme on les aime…

Après avoir sélectionné votre héros favori (Mario, Luigi, Peach ou Toad), l’aventure peut commencer. Une carte richement colorée et animée s’ouvre, et le premier niveau, véritable mise en bouche, se déploie. La prise en main est rapide et très efficace. Les mécaniques classiques et célèbres de la licence reviennent rapidement, entre champignons et fleurs magiques, révélatrices de bien des boulettes de feu. Les costumes, quant à eux, s’illustrent déjà, à commencer par la douce fourrure d’un chat. Une fois plongé dedans, le joueur devient aussi habile qu’un félin et peut aisément grimper sur les murs, et prendre un malin plaisir à griffer ces derniers. Ces griffes seront tout aussi utiles pour mettre à terre vos ennemis, les chats sont les maîtres du monde ne l’oublions pas !

Si le bouton Y sera régulièrement maintenu afin de courir toujours plus vite dans un soubresaut énergique, nul doute que vous matraquerez tout autant le bouton B (ou A) afin de sauter encore et encore. Mario et ses amis ont la bougeotte et le plaisir de fouiner les moindres recoins des niveaux est réel. En effet, de nombreuses surprises y sont cachées. Que vous soyez dans la peau d’un chat, ou pas, n’oubliez pas de regarder partout, y compris dans les arbres aux sommets desquels peuvent se cacher bien des secrets. Hey, vous aviez vu le petit passage escarpé derrière vous ? Ne serait-ce pas un niveau bonus qui s’y cache ? Avouez, cet univers enchanteur vous manquait.

Soulignons tout de même un petit bémol dès les premières minutes de jeu : la caméra, pourtant mobile, refuse de se prêter à nos moindres caprices et peut parfois s’avérer un peu casse-bonbon. Par ailleurs, le jeu en 3D est aussi source de quelques déconvenues quant à la profondeur… Oups, la plateforme semblait moins loin ! Quand sera-t-il pour le restant du jeu ?

Chaque niveau sera l’occasion de récolter 3 (ou plus pour les plus insolites !) étoiles vertes, indispensables pour avancer dans l’aventure. En effet, certains niveaux ne se déverrouillent qu’après avoir dans sa poche suffisamment de ces précieux sésames. Par ailleurs, de nombreux sceaux (à récolter sous la forme de tampons) sont disséminés dans le jeu, de quoi ravir les amateurs de passages secrets et autres subtilités de plateformes. Vous aurez de quoi vous régaler…

Le tactile fait lui aussi son retour, avec une petite subtilité lorsque le joueur est en mode dock. Quand vos petits doigts aguerris remplissent parfaitement leur rôle en mode portable, il suffira d’appuyer sur R pour faire apparaître un curseur (déplaçable par gyroscope) pouvant dès lors être manipulé à votre guise sur l’écran. Ce dernier peut ainsi permettre de déclencher toutes sortes de mécanismes à distance, avec une aisance toute relative au début sur la TV, mais que nous avons fini par prendre en main au bout de quelques minutes.

Enfin, tout comme sur Wii U, nous pouvons à nouveau jouer à 4 sur cet opus. Petits et grands seront ravis de partager ensemble un moment sur un soft accessible et addictif. La prise en main sera tout aussi bonne pour les amateurs de jeu vidéo, que pour les novices. S’il est possible de se réunir en local, nous pouvons désormais retrouver nos amis en ligne, une nouveauté fort appréciable que nous avons eu l’opportunité d’essayer au cours d’une petite session à 4 joueurs. Cette dernière nous a permis de tester toutes les limites d’un Mario en multi, mais en ligne…

Allons droit au but : sur cette courte session, ce fut globalement une réussite et une bonne partie de rigolade. Si les niveaux s’enchaînent avec plaisir et simplicité, soulignons tout de même quelques petites erreurs de parcours (conduisant l’un ou l’autre joueur à se voir plonger dans une bulle afin de rester dans un écran commun), mais aussi un gameplay un peu plus chaotique (porter son copain sur les épaules, c’est rigolo au début…). Force est de constater que le multi est avant tout pour LE FUN. La multiplication des personnages en grignotant de drôles de cerises donne lieu à des situations rocambolesques… quant aux costumes… trois p’tits chats chats chats… diantre, que c’est mignon tout ça !

Tout comme le jeu original, les graphismes sont particulièrement colorés, les détails y sont de qualité et souvent bourrés d’humour. Nous avons, notamment, tant aimé retrouver notre petit Mario chat plein d’adresse. Ce dernier atterrit d’un saut passablement périlleux avec une prestance notable. Aaah Mario chat…

Les retrouvailles avec notre petit chat plombier (ou l’inverse) étaient donc particulièrement agréables et nous avons déjà hâte de poursuivre l’aventure. Maintenant, sûr que, vous aussi, vous souhaitez surtout découvrir les premières infos toutes fraîches sur la furie de Bowser… allons-y !

Le menu principal permet de choisir le jeu de son choix. L’un et l’autre, à première vue, semblent donc totalement distincts, si ce n’est dans les mécaniques générales qui seront les mêmes (et le chat sera toujours là, et bien là !).

Sans vous en livrer plus qu’il n’en faut, nous avons été surpris de constater une orientation de jeu totalement différente dans cette partie    tournoyant autour de Bowser. Cette fois-ci, il nous faut venir en aide à Bowser Jr, son papa est devenu complètement frappadingue. Incontrôlable. Mario et son bon cœur sans faille ne peuvent pas refuser…

L’aventure semble cette fois-ci nettement moins linéaire que chez le proche voisin Super Mario 3D World. En effet, nous nous sommes baladés sur une île assez spacieuse, pourvue de (très) nombreux secrets, tandis que Bowser Jr. nous collait aux basques. Pas inutile pour autant, ce dernier allait même jusqu’à nous aider à frapper quelques ennemis (mais du coup, qui sont les ennemis de qui ?) ou encore à dévoiler quelques secrets, notamment grâce au mode tactile. En effet, ce dernier semble bien plus présent encore que dans l’opus de base.

Nous avons ainsi récolté quelques astres félins, similaires à des artefacts qui permettent de redonner vie et lumière aux alentours. Bowser, quant à lui, n’était jamais bien loin et venait à déchaîner sa fureur régulièrement. Une fureur qu’il nous fallait utiliser pour mettre à mal quelques brides du décor et dévoiler ainsi d’autres secrets et quelques astres félins supplémentaires.

Après avoir récolté un certain nombre de ces médaillons en forme de chats, nous avons pu nous confronter pour la première fois à Bowser. Ce dernier est impressionnant lorsqu’il décharge toute sa fureur sur nous, comme nous avions pu le constater lors de la présentation du jeu… mais nous avons une arme secrète : notre super transformation en Giga Mario chat (ça devient complexe Mario de nos jours !), aux allures de Super Saiyan… Bowser n’a plus qu’à bien se tenir… et commence à frémir de peur sous ses écailles !

La session est déjà terminée…
Fichtre, que le temps passe vite en compagnie des chats ! Ces retrouvailles étaient comme prévues : de qualité et pleine de surprises ! Super Mario 3D World semble ne pas avoir pris une seule ride… son ennemi de toujours, Bowser, quant à lui, est désormais pourvu d’une fureur sans précédent, avec une agressivité décuplée susceptible d’atteindre Mario à chaque instant… à moins que ce dernier ne le remette fissa dans le droit chemin d’un revers de griffe ! Rendez vous le 12 février prochain pour mener à bien ce projet !

cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire