Worms Rumble (Nintendo Switch) – Le test

Team17, studio phare derrière la firme des Worms, a réussi chacune de ses incursions dans tous les supports où la pratique vidéoludique est possible. Initialement sorti sur Amiga en plein milieu des années 1990, la saga s’est adaptée à tous les formats, passant de la formule 3D pour les consoles de sixième génération aux formats spécifiques pour les smartphones. Chaque adaptation présente les mêmes caractéristiques, voyant deux équipes se battre par l’intermédiaire d’armes plus ou moins loufoques. Le but étant d’éliminer l’autre équipe, chaque affrontement nécessite un semblant d’approche tactique afin d’optimiser les chances de réussite – d’où la nécessité de prendre au sérieux le gameplay soigneusement concocté par Team17. La sortie de Worms Rumble sur la Nintendo Switch permet de mettre en lumière une nouvelle subtilité.

Un renouvellement profond ?

Worms Rumble dispose d’un concept relativement populaire à l’heure actuelle. Se basant sur le principe du battle royal, où le joueur doit survivre face aux autres dans des séries d’affrontement, la production de Team17 permet de changer de perspective avec l’univers des Worms. Pour cela, un gameplay bien plus dynamique a été mis en place, avec des mouvements et une accessibilité plus adéquate pour récupérer des armes. Certains mécanismes peuvent être perturbants lors des premières sessions en ligne, mais il devient vite une habitude d’escalader les murs de chaque arène en faisant attention à l’endurance de son ver.

L’esthétique a également été bouleversée pour cette production, relevant d’un style cartoonesque clivant. Il peut très vite irriter, du fait de la grossièreté de certains visuels et des vers ; il relèvera de l’appréciation de tout un chacun, bien que les arènes soient graphiquement totalement réussies. Le level design de chaque arène ne laisse rien au hasard : tout a été scrupuleusement placé pour profiter pleinement des gunfights grâce aux murs, aux recoins et aux raccourcis qui peuvent s’avérer d’une rare traîtrise.

Des limites bien trop importantes

Si le plaisir in-game est réel, il demeure que les arènes ne sont pas assez variées pour prolonger la durée de vie de Worms Rumble. Certes, le mode en ligne, véritable fil conducteur, permet de proposer des expériences de jeu différentes, mais les maps provoquent, malgré elles, un essoufflement malheureusement trop rapide. Il en est dommageable de constater cette faiblesse tant le level-design est parfaitement calibré pour les sessions en ligne.

Le déséquilibre est d’autant sensible qu’il concerne deux points phares dans la progression du joueur ; un déséquilibre évident est à constater lors des sessions en équipe, mais aussi avec la gestion des armes. Les plus aguerris trouveront directement les meilleures armes pour parvenir à leurs fins, et ce, sans intervention pour équilibrer la session. Cela est d’autant plus complexe, car le concept est entièrement basé autour du jeu on-line, au risque de décevoir les débutants.

L’essoufflement, évoqué précédemment, peut aussi être le dû d’un manque criant de progression à travers les sessions en ligne. Malgré toutes les parties faites, la production ne semble pas décoller, rendant le concept relativement stérile. Il est d’autant plus usant qu’il est encore impossible de jouer avec des amis en local ; ce qui aurait pu permettre de diversifier les pratiques du jeu.

Une adaptation Switch efficace

Le projet de Team17 semble correspondre idéalement au support hybride de la Switch : un jeu à la fois propre aux consoles de salon et aux smartphones. Le résultat est concluant, quoique l’aspect graphique peut parfois laisser à désirer en version salon. La version portable est potentiellement plus nerveuse, mais chacune se vaut.

Conclusion
Worms Rumble propose une nouvelle expérience correcte dans l’univers de Team17, pour qui le battle royal a servi de rampe de lancement afin de proposer un gameplay plus dynamique. Rapidité et fluidité sont les maîtres-mots de cette production, malheureusement limitée par l’absence régulière de progression in-game ou par un contenu bien trop faiblard pour le moyen terme.
Points positifs
  • Un concept au top
  • Un renouvellement cohérent des Worms
  • Une ambiance déjantée
  • Un jeu online efficace
Points négatifs
  • Un poil trop répétitif
  • Une durée de vie limitée
  • Un jeu parfois peu clair
6
Correct
Graphismes - 6.5
Gameplay - 7
Durée de vie - 4
Expérience Online - 6.5

1 commentaire

  1. worms forever

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire