Dice Legacy (Nintendo Switch) – Le test

Lauréat du prix du jeu le plus original aux Gamescom Awards, Dice Legacy a clairement un parti-pris original et intéressant. Mais tient-il toutes ses promesses ? Et bien allez chercher vos plus beaux dés et surtout votre meilleure chance, c’est parti pour Dice Legacy !

Pas de chichi

L’histoire de Dice Legacy brille par son absence, nous échouons sur une plage dans un univers en forme d’anneau. Ce n’est pas très grave, car l’on est dans un 4X, même s’il est appelé Survival City Builder. Comme son genre l’indique, le jeu consiste à explorer, s’agrandir, exploiter les richesses et combattre. Mais le côté survival se base sur le fait que le jeu tourne sur 2 saisons différentes, l’été et l’hiver. Si tout est tranquille en été, l’hiver n’est pas aussi simple, il faudra faire attention à chauffer vos lieux sinon vos dés vont se geler et ils ne seront plus utilisables jusqu’à l’été, sauf si vous les réchauffez dans une bonne taverne.

Dans Dice Legacy, vous n’avez pas les unités habituelles à gérer, il ne faut pas construire une caserne pour créer plein de soldats ni embaucher des paysans à foison pour pouvoir aller couper du bois. Enfin … Presque, car vos dés ont des classes, caractérisées par leurs couleurs. Les dés de « base » sont des paysans, ce sont des dés plutôt classiques, avec deux faces pour travailler (couper du bois, chercher des pierres à la mine ou de l’or, etc.). Vous obtiendrez aussi rapidement des dés Soldat, de couleurs bleues, qui contiennent de base 3 faces d’épée pour se battre ainsi que 2 faces de torche pour l’exploration. En général, vous débloquez aussi en même temps le dé vert celui des Citoyens, qui contiennent 2 faces de savoir et deux faces de construction, dont une, a valeur 2 ! D’autres dés se débloqueront, vous pourrez aussi les renforcer, etc.

Sans parler de la gestion des points de connaissance, rapidement, vous pourrez utiliser vos Citoyens et leurs faces de savoir pour accumuler des connaissances. Ces points vous serviront à débloquer des bonus non-négligeables comme obtenir plus de bois lors d’une session en forêt, mais aussi à débloquer de nouveaux bâtiments qui seront très utiles. Chaque changement de saison vous procurera d’énormes bonus pour le reste de la partie, comme vous fournir instantanément des dés spécifiques, ou encore débloquer des bonus comme réduire le nombre de ressources pour créer une unité et bien d’autres petites choses.

Un fonctionnement finalement classique

Votre réserve peut contenir 12 dés, à vous de jongler entre les bons dés, chaque dé a 16 d’endurance, c’est-à-dire que vous pouvez les relancer maximum 16x ensuite, ils disparaissent, vous pouvez les soigner à l’aide de l’auberge, vous pouvez aussi créer un 3em dés à partir de 2 dés paysans, ce sont souvent les dés paysans, d’ailleurs, qui sont transformés en Soldat ou Citoyens. Vous comprendrez donc que rapidement, vous devrez apprendre à gérer vos dés. Les lancers octroyant des faces aléatoires, vous n’aurez pas toujours ce dont vous aurez besoin au moment voulu. C’est là où la spécificité de Dice Legacy prend tout son sens.

Car en dehors de ça, c’est assez classique, au lieu d’avoir dans un 4X classique un certain type d’unité qui peut faire certaines actions, vous aurez dans Dice Legacy plutôt certaines faces qui peuvent faire certaines choses. C’est donc finalement un gameplay assez classique qui va en découdre en dehors de la partie hasardeuse.

Vous aurez besoin de construire des bâtiments, ces derniers vont avoir souvent un coût en ressources (Pierre, Bois, Fer, Or, etc. …), donc vous aurez besoin d’envoyer vos dés chercher des ressources, lors de votre première partie vous risquez de ne pas faire attention et vous retrouver rapidement sans ressources, car elles restent limitées et c’est alors … une impasse, obliger de recommencer allez hop on reprend ! Donc reprenons une fois les ressources en poche, vous aurez besoin de dés avec des faces de constructions pour construire vos bâtiments.

Ensuite, chaque bâtiment va demander des faces de dés et des ressources différentes. Pour avancer dans ce monde (qui est un anneau donc vous faites dérouler cet anneau) il faut construire des Régies de District, qui dévoileront des ruines, de nouveaux lieux de ressources, etc. Tout est généré aléatoirement, mais de manière que vous ne soyez pas bloqué en termes de ressources là-dessus le jeu est vraiment bien construit, il suffit de ne pas faire n’importe quoi au départ et ça se déroule bien.

L’hiver est rude

L’hiver en revanche change totalement la donne, car il faut faire attention à ne pas utiliser des dés trop loin d’un Générateur de Vapeur, cependant, il ne faut pas oublier de l’alimenter en bois pour qu’ils tiennent, c’est donc rapidement une course au bois, car une unité gelée peut rapidement vous limiter dans votre progression.

De plus, il faut maintenir une jauge de bonheur de vos types de dés, qui ne sont jamais appelés dés finalement, mais Paysan, Citoyens, Soldats, etc. Si jamais vos dés ne sont pas heureux, ils vont alors mettre en grève des bâtiments, là aussi, c’est un bon moyen de se mettre dans la galère, notamment quand la taverne est en grève.

Il faut aussi gérer le fait qu’un bâtiment puisse prendre feu, mais aussi que des ennemis peuvent attaquer votre territoire, il faut donc réussir à gérer ça, en plus d’avancer votre progression. Le but sera de battre Les Autres, qui sont tout en haut de l’anneau.

Un léger manque de contenu

C’est vraiment ce qui est décevant dans Dice Legacy. Au départ, nous n’avons accès qu’au scénario « Echoué », cependant une fois cette partie terminée, on débloque tous les autres scénarios, qui ne sont que des variantes d’Echoué, en gros des modificateurs de partie, mais nous n’avons pas plusieurs cartes différentes ou d’autre biome, c’est très frustrant, car on a vraiment cette déception dès que le premier scénario se termine.

De même pour les autres Dirigeants, ils vont changer vos dés de départ, vos ressources de départ, vous accordez une technologie de départ et aurons une compétence de pari différent, mais finalement, ils se joueront de la même manière, car très rapidement, ces différences sont gommées.

Des niveaux de difficulté sont aussi disponibles, il y en a 5 différentes, ces dernières vont de la simplification extrême (les ennemis n’attaquent pas) à très difficile sans pause possible. Le jeu est donc finalement assez redondant et on vit un peu les mêmes parties, mais les modificateurs, les dirigeants et les niveaux de difficulté nous permettent quand même d’apprécier le jeu pendant un bon petit paquet d’heures. Pour exemple, la partie de base Echoué, en difficulté moyenne, nous a pris environ 4h pour être terminé. Mais nous l’avons réussi après 3 échecs cuisants.

Une prise en main capricieuse, mais une réalisation au top !

Le jeu doit être très agréable sur ordinateur, avec la souris et les raccourcis clavier. Cependant, il est très bien adapté à la Switch, nous n’avons pas l’impression qu’il nous manque des touches cependant elles sont parfois un peu compliquées à utiliser, entre une gâchette pour monter et l’autre pour descendre sur la carte, et les petites gâchettes qui, soit, bloque un dé et l’autre qui relance les dés nous nous sommes régulièrement embrouillés, en dehors nous aurons assez régulièrement buter sur comment atteindre la partie dépense de points de connaissance et se déplacer dedans, etc. C’est un coup à prendre.

La réalisation technique est cependant magnifique, si le jeu on se doute, n’est pas extrêmement gourmand en ressource, il réussit à nous fournir quelque chose de chatoyant à l’œil et de vraiment beau. L’habillage sonore est aussi très agréable et fonctionne parfaitement que ce soit la musique ou les bruitages, ils sont réellement de qualité et procure une ambiance au jeu très agréable.

Nous avons la possibilité de pousser la vitesse du jeu ou de ralentir le jeu et ce dernier ne souffre d’aucun ralentissement en dehors de celui souhaité par nous-même.

Summary
Sous ses airs de gameplay totalement novateur avec ses dés, Dice Legacy reste fondamentalement un 4X assez classique avec une dose d’aléatoire à cause des dés. Ce n’est pas forcément un défaut, mais il ne faut pas s’attendre à une révolution du genre. Il est cependant un super 4x fluide et jouable qui souffre quand même d’un contenu un peu chiche ou plutôt cache-misère avec seulement des modificateurs de partie. Le manque de biome différent se fait rapidement sentir et cela influe automatiquement sur la durée de vie du titre.
Good
  • Le système de dés bien évidemment
  • La réalisation globale du titre
  • La qualité de portage sur Switch
  • Le système de deux saisons qui changent totalement le gameplay
Bad
  • Un manque de contenu (une seule carte)
  • Seulement des modificateurs de parties
  • Une prise en main parfois un peu chaotique, il faut s’adapter
  • Une durée de vie qui peut être vite faible si l’on en a marre de refaire toujours la même chose.
6.6
Correct
Gameplay - 8
Bande-son - 7
Graphismes - 8
Contenu - 5
Durée de vie - 5
Written by
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

Laisser un commentaire

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Sign Up