Virtuous Western (Nintendo Switch) – Le test

Il est des petits jeux qui débarquent comme ça sans prévenir sur l’eshop. Une vignette rigolote avec un cow-boy énervé, une ambiance far west, des colts et des saloons. C’est le cas aujourd’hui avec Virtuous Western. C’est un peu la loterie, va-t-on avoir un western à la Sergio Leone ou une comédie bouffonne avec Bud spencer et Terence Hill ? Tir en plein cœur ou balle dans le dos ?

Il était une fois dans l‘Ouest

Virtuous Western est un petit jeu de type casse-tête arcade où il faut abattre des cow-boys dans une petite ville de l’ouest. Il convient d’abord de récupérer des balles, d’éviter les tirs ennemis et de trouver la façon de résoudre le tableau en éliminant tous les ennemis. Classiquement, le premier niveau est ultra simple de manière à expliquer les mécanismes de jeu. Tout se déroule en 2D dans des niveaux de petite taille, avec rarement plus de quatre ennemis.

La difficulté augmente crescendo tout au long des trente niveaux que compte le jeu. Et là, très vite, on se rend compte que si on finit un niveau en une dizaine de secondes, le jeu ne va pas tenir sur la durée. Et c’est hélas le cas, une fois le boss de fin achevé, il ne reste qu’un mode de jeu Speedrun pour faire revenir le joueur. Et encore, ce Speedrun doit être réalisé sur l’ensemble des niveaux en les enchaînant les uns après les autres.

La variété des ennemis est très limitée, la variété des armes aussi, à part un flingue et des bâtons de dynamite, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Il faut parfois faire appel à son sens de la stratégie pour que tel ennemi tire sur une corde qui va en tuer un second et nous permettre de récupérer une balle pour achever le premier. La réflexion est très légère, ce sont finalement plus les réflexes qui priment.

Je rêve d’un duel au soleil

Techniquement, le jeu est correct à part un léger souci quand on monte à une échelle. En effet, une fois arrivé en haut, le personnage reste bloqué quelques millisecondes, c’est malheureusement le temps qu’il faut à une balle pour nous atteindre et nous faire recommencer le niveau. Sinon les déplacements sont simples, gauche, droite, haut, bas et les boutons sont le saut et le tir. Au final, on utilisera les quatre boutons avec de nouvelles petites fonctionnalités, mais rien de bien sorcier.

Le jeu étant très court, il n’y a qu’un seul thème musical, qui est bien dans le ton et l’ambiance far west, mais cela devient vite répétitif. Sur le plan graphique, c’est du pixel art. Donc on se retrouve dans un mélange du premier Super Mario avec des cow-boys. C’est mignon sans être particulièrement éblouissant.

Conclusion
Virtuous Western est un petit jeu dans tous les sens du terme. Petit par sa taille, 37 Mo, petit par sa durée de vie, petit par son gameplay trop limité. Bref, il aurait plus sa place dans une compilation de mini-jeux qu’en tant que jeu à part entière. Que dire à part merci pour ce moment. Ce fut court, mais ce fut bref...
Points positifs
  • Un casse-tête sympa
  • Une ambiance rigolote
Points négatifs
  • Une durée de vie ridicule
  • Une maniabilité hasardeuse
  • Une maniabilité hasardeuse
4
Décevant
Graphismes - 5
Sons - 5
Durée de vie - 2
Fun - 5
Maniabilité - 3
Ecrit par
Fan de Big N depuis la Gameboy, j'ai débuté les JV sur Atari ST. Bref, je suis un vieux joueur, mais j'aime les nouveautés autant que les jeux rétros (sauf le mauvais pixel-art)

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire