Nintendo-Town : Le Top/Flop de l’équipe pour 2021

Comme chaque année, l’équipe de Nintendo Town aime bien vous faire connaitre ce qui lui a plus et aussi déplu au cours de l’année 2021. Chacun va vous lister ses jeux favoris de 2021 et les jeux qui les ont le plus déçus, certains vont même vous expliquer leurs choix. N’hésitez pas d’ailleurs à faire de même en commentaire nous serons ravis de voir votre avis sur cette belle année 2021 que l’on a eu.

Lordo

C’est peut-être l’année où j’ai joué au plus de nouvelles sorties, une année riche en jeux vidéo qui s’est notamment traduit chez moi par de très bons RPG, Persona 5 Strikers m’a fait oublier qu’on a toujours pas Royal sur Switch, Neo : TWEWY m’a rappelé à quel point j’aime Nomura, Story of Seasons m’a confirmé que je préfère la nature dans un monde virtuel. Quant à MHS2 il a reussi à me faire tenir des heures sur un gameplay que je n’aime pas et sur une histoire pas folle mais juste avec la force de sa licence. En parlant de cette licence Monster Hunter Rise est clairement mon jeu de l’année, il est même dans mon top switch all time, la licence a réussi à renouveler son gameplay tout en revenant aux racines de la licence, avec un mode online solide et qui n’a jamais montré le moindre signe de faiblesse, clairement mon année aura tourné autour de ce jeu.

Malheureusement quand il y a des licences qui arrivent à se renouveler, d’autres tombent dans les mauvaises idées … Disgaea 6 est sûrement mon flop le plus grand sur switch, cette année mais peut-être même de ma vie, tellement le jeu est simplement rempli de mauvaises idées, WarioWare est un peu rapide et après une soirée on à plus envie de le ressortir dommage. Bravely Default 2 m’a ennuyé au plus profond de mon être entre un scénario déjà vu et un gameplay plan plan je ne l’ai pas fini et je ne le relancerais sûrement jamais. Cris Tales est un peu spécial, il est magnifique, le gameplay a failli être intéressant et au final c’est très peu agréable manette en main, là aussi une énorme déception pour ma part. Pour finir je suis un peu obligé de parler de Mario Golf, j’avais beaucoup d’attente quand ils ont annoncé un mode solo, et finalement quelle déception, au final il est sympa à sortir quand il y a des copains qui passe à la maison mais c’est tout, déçu de la promesse annoncée par Nintendo.

Cooky

L’année 2021 a été une belle et riche année, offrant aux joueurs de nombreux softs insolites, atypiques et dotés de caractéristiques fraîches et novatrices. Impossible de ne pas citer l’atelier du jeu vidéo qui est un véritable ovni… les retrouvailles avec Pokemon Snap furent si agréables et pleines de nostalgie… à la hauteur de Super Mario World 3D qui malgré une certaine répétitivité n’a pas pris une ride ! Un univers tout aussi enchanteur que celui déployé dans Garden Paws, une découverte pleine de bonne humeur… tout comme KeyWe, une surprise à ne pas manquer !

Fire_Akuma

Une très belle année 2021 avec la sortie de deux jeux majeurs et chronophages dès le début de l’année : Monster Hunter Rise et Bravely Default II. Deux très bons jeux qu’on aimera ressortir encore et encore les prochaines années. Je me suis aussi surpris à aimer Monster Hunter Stories 2 avec son système de combat intéressant mais une histoire … Cette fin d’année, on a eu le plaisir, l’honneur, la chance, d’avoir enfin un Metroid 2D : Metroid Dread. Et c’est du tout bon à ce niveau, sûrement ma plus grosse surprise de l’année. La grosse découverte pour moi, c’est Shin Megami Tensei V qui propose un jeu avec une ambiance folle, un gameplay que de base je n’aime pas mais j’ai réussi a apprécier cet opus, beaucoup.

Côté flop pour moi, The Legend of Zelda Skyward Sword ressort sans un vrai gameplay à la manette et garde son principal défaut : une maniabilité aussi désastreuse que le chara design de cet opus qui ne donne pas envie. Super Mario 3D World + Bowser’s Fury n’a pas réussi à me remotiver comme la sortie Wii U l’avait fait, et j’ai trouvé la partie Bowser’s Fury courte et finalement sans âme ni intérêt. Pokemon Snap était un bon jeu, mais beaucoup de mécaniques obligeant à refaire et refaire le jeu m’ont surtout donné envie d’arrêter avant même de faire les maps en plus. Dommage d’ailleurs de ne pas voir encore plus de contenu arriver, le jeu s’y prête bien. Atelier Ryza 2 : Lost Legends & the Secret Fairy est un flop pour moi car traduit en Français, c’est cool, mais du coup on se rend compte à quel point le gameplay de cette série est vraiment ciblé pour une niche de joueur. Et on terminera avec Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante qui est un très bon jeu, mais franchement, ce portage fainéant rend limite le jeu plus moche que sur NDS, c’est vraiment pas le meilleur moyen de rendre hommage à la génération qui a vu naître Tiplouf et Givrali.

Kurosekai

Votre fan de Japoniaiserie préféré au rapport pour cette année 2021. Une année remplie de gros ténors du JRPG. Nous avions commencé avec Bravely Default II suivi de Trails of Cold Steel IV avant de la conclure en apothéose avec Shin Megami tensei V ! Comme d’habitude, certains sont plus facilement recommandables grâce aux efforts de localisation louable et d’autres pourtant de grande qualité sont plus difficiles à recommander en l’absence de cet effort. Ils y en a qui mériteraient également une place d’honneur comme Monster Hunter Stories 2 ou The Caligula Effect 2 mais notre sélection se devait d’être limitée. Au-delà du JRPG et en surprise indépendante, je devais remettre en avant Sumire, cette œuvre narrative de grande qualité du studio Gametomo qui a même pris le temps de traduire cette histoire mignonne en FR. Enfin, la dernière aventure de Samus n’est pas passée inaperçue, au contraire elle est courte et on en veut encore !

Alors la qualité a été au rendez-vous cette année. Pourtant, il y a toujours une belle face et une mauvaise face. Dans le RPG, je me devais de souligner l’effort de remaster très fainéant et décevant d’Atlus pour ramener Shin Megami Tensei III à notre époque. Miitopia qui nous a certes absorbés longtemps mais qui au final nous amène à nous poser la question suivante : pourquoi avons-nous perdu autant de temps dessus plutôt que sur d’autres jeux bien meilleurs ? Chez les indépendants, Astria Ascending et Rise Eterna démontrent que jouer sur la fibre nostalgique des fans des anciennes œuvres du genre ne signifie pas devenir un incontournable du genre comme l’ont été leurs inspirations respectives. Enfin, nous devons clôturer cela avec la belle carotte technique de Rockstar qui aura certainement su démontrer une fois de plus qu’un simple nom de jeu sans effort conséquent de développement est suffisant pour se faire une place sur Nintendo Switch

Zniko

Il est parfois difficile de faire le bilan d’une année complète. Cette année 2021 a, pour moi, été marquée par une présence plus faible de grosses licences écrasant tout sur leur passage. Seuls Metroid Dread et Monster Hunter Rise ont su m’accrocher durablement à mon écran.

Monster Hunter Rise, tout d’abord, car il réussit à revenir aux fondamentaux de la série tout en lui insufflant un nouveau souffle. Un plaisir coupable qui s’est déroulé sur toute la durée de l’année et l’arrivée prochaine du DLC Sunbreak laisse présager d’énormément de bonnes choses pour cette licence sur nos consoles.

Metroid Dread ensuite. Quel retour sur le devant de la scène. Il est de coutume de dire que la Switch accueille les meilleurs épisodes de chaque licence. Ce metroid Dread ne viendra pas démentir ce fait. À la fois abordable et technique, laissant la place à l’exploration tout en nous offrant une bonne dose d’angoisse, c’est l’épisode parfait.

Le reste de l’année m’a permis de faire des rencontres exceptionnelles. Il y a d’abord eu A Tale of Synapse du studio français Souris Lab, qui sans être parfait, a su combiner deux de mes passions que sont les mathématiques et les jeux de plateforme. Il y a eu ensuite Astro Aqua Kitty, un shooter d’exploration à la fois exigeant dans ses combats de boss et apaisant dans ses phases d’exploration, moins frénétiques. Et pour finir l’année en beauté : Unmetal. Une parodie de Metal Gear, mais pas que. Bourré de référence et proposant un challenge sympathique, encore un plaisir coupable.

Les déceptions auront été multiples cette année, de Monster Hunter Stories 2 gâchant tout son système de combat avec une histoire sans intérêt jusqu’à la grande arnaque de Spirit, qui pourra à lui seul détruire des rêves d’enfant, en passant par les occasions manquées que sont les remakes de Pokémon et de Zelda Skyward Sword, qui méritaient mieux.

Parconico

Pour les tops de cette année anniversaire Zelda, j’aurai adoré vous parler de nombreux remasters ou remakes de jeux où l’on incarne Link, mais malheureusement, il n’y a que Skyward Sword à se mettre sous la dent. Mais la surprise de l’année de la part de Nintendo concerne bien le retour de la licence Metroid avec Dread. Pour ceux qui aiment les metroidvania, c’est un retour aux sources plus que bienvenu ! Et même pour ceux qui n’ont jamais joué à un Metroid 2D, un récapitulatif de l’histoire de Samus nous permet de ne pas être largué au niveau du scénario. Voilà en ce qui concerne les jeux Nintendo. Mais si j’aime la Switch, c’est avant tout pour les bons jeux indé qu’elle nous propose chaque année.

Vous avez peut-être remarqué qu’un jeu figure à la fois dans mes tops et dans mes flops. Etonnant non ? Ce jeu, c’est Le Donjon de Naheulbeuk. Si vous aimez les Tacticals RPG, vous serez comblés. Mais à sa sortie, il contenait de nombreux bugs … qui sont corrigés aujourd’hui. L’autre magnifique découverte indé que j’ai faite cette année s’intitule Crying Suns. C’est un roguelike narratif et tactique d’une qualité rare. Lorsqu’on lance le jeu, on n’a qu’une envie : découvrir la fin de l’histoire. Autre style et autre belle découverte avec le Point’n Click Kathy Rain : Director’s Cut. Ce jeu sent bon les Point’n Click des années 90. Son portage est de qualité et il est possible d’utiliser l’écran tactile pour jouer. Enfin, pour finir avec les bonnes surprises de cette année, je me suis étonné à aimer jouer à un jeu de voiture avec Art of Rally. Bien que simplistes, les graphismes sont plutôt efficaces. Mais c’est surtout le gameplay qui fait tout le charme de ce jeu qui rend hommage aux courses de rallye automobiles. Si vous souhaitez jouer à un bon jeu de simulation de voitures, ce jeu est sans doute fait pour vous.

Concernant les déceptions, outre les bugs présents dans Le Donjon de Naheulbeuk à sa sortie, c’est aussi un jeu de voiture qui m’a étonné mais cette fois-ci en mal. Hot Wheels Unleashed possède un gameplay très frustrant et malgré quelques bonnes idées comme l’éditeur de circuits, celles-ci ne sont pas très bien réalisées. Pour conclure ces déceptions 2021, je terminerai sur le retour de la licence Alex Kidd. Avec des graphismes entièrement revus, Alex Kidd fait un retour fracassant sur la Nintendo Switch. Mais le gameplay a pris un petit coup de vieux. Ce n’est donc pas un mauvais jeu en soit, mais il est sans doute réservé aux grands nostalgiques.

Reader

2021 a été une annonce plutôt riche en sorties et en remakes aussi. N’oublions pas non plus les suites inattendues (coucou Metroid et Wario), qui ont tout de même fait plaisir. Au niveau du Top, j’ai essayé d’être le plus éclectique possible (parce que je suis comme ça, même si j’ai une préférence pour les jeux d’horreur) Au niveau indé, Mundaun a su me séduire par sa direction artistique à contre-courant de ce que l’on retrouve habituellement et son histoire bien menée. J’ai adoré dévorer des baigneurs dans Maneater (portage attendu pour ma part) et combien plaisant en portable. Même plaisir coupable pour le très bon portage de World War Z, qu’il est fort appréciable de parcourir à plusieurs (et qui montre encore une fois, que quoi qu’on en dise, la Nintendo Switch en a sous le capot !). Kaze et son ambiance Donkey Kong saupoudrée de Rayman ne m’a pas déçu (même si j’en aurais voulu un peu plus), tout comme DC Super Hero Girls qui, contre toute attente, s’est avéré plaisant à parcourir et rempli parfaitement sa mission pour son public visé.
J’aurais également pu faire un petit mot pour Black Book qui est une petite perle d’un point de vue histoire et mécaniques de jeu, mais qui ne figure pas dans ce top à cause de son absence de VF !

Au niveau des Flops, j’avais beaucoup d’attentes pour Nickelodeon All Star Brawl, mais j’ai été déçu par l’absence des voix des personnages… oui ok, ça peut paraître un peu naze comme argument, surtout que d’un point de vue maniabilité, le jeu s’en sort très bien… mais il manque ce petit quelque chose, cette (ces) voix, qui l’aurait rendu excellent ! (Attendons les mises à jour et DLC’s, ça changera peut-être). Même constat pour Pecaminosa, qui sur le papier était séduisant, mais s‘est avéré très pénible d’un point de vue maniabilité (sans compter l’absence de sous-titres VF). Et pour finir, malgré cette année riche, j’ai été un peu déçu de ne pas retrouver une compilation “à la Super Mario 3D All Stars”, pour les 35 ans de Zelda, histoire de pouvoir profiter de tous les opus de la série sur une seule et même console ! Mais dans sa globalité, 2021 n’a pas été une année décevante et 2022 s’annonce tout aussi réjouissante !

Tyrannus

Nous avons eu une très très belle année. Tout d’abord avec une belle annonce surprise et une sortie vite arrivée, je parle bien sûr de Metroid Dread. Le retour de Samus est très réussi et une fois le jeu lancé on a du mal à lâcher la manette. Nous avons également eu des portages et des renaissances. Pour le premier, Super Mario 3D World + Bowser’s Fury est toujours un régal à faire et la petite nouveauté qu’est Bowser’s Fury est une bonne surprise. Pour le second, New Pokemon Snap, on va être dans le jeu détente. On n’y fera pas de grosses sessions, mais on revient très régulièrement avec plaisir faire nos safaris photos. Le DLC d’Animal Crossing m’a permis de relancer le jeu et de m’évader à nouveau sur mon île et surtout me remettre au boulot dessus. Les nouveautés de ce DLC sont très sympathiques et apportent un petit vent de fraîcheur sur le jeu. Enfin, j’ai découvert Mario Golf avec Mario Golf Super Rush, et là aussi c’est du fun assuré que ce soit entre amis, en famille ou en ligne avec le mode classé entre autres.

Côté flops, je mets GTA : The Trilogy, même si je n’y ai pas joué. J’ai pu voir quelques streams et c’est très décevant de voir que les jeux possèdent des bugs qui n’étaient pas dans les versions de base, et comment c’est possible de ne pas réussir à faire tourner proprement ces jeux sur Nintendo Switch et dernier argument, le prix. Knockout City avait un concept très sympa sur le papier. Malheureusement, le système choisi pour le jeu (gratuit jusqu’au niveau 25 puis payant) m’a refroidi et je n’ai pas réussi à trouver du plaisir en y jouant. RiMS Racing était aussi bourré de bonnes choses sur le papier, surtout qu’il manque de bons jeux de simulation de courses sur Switch. Finalement, c’est très moche, illisible et injouable. Enfin Apex Legends. C’était une bonne nouvelle malheureusement, les développeurs ont choisi de faire des sacrifices sur les graphismes et la fluidité, ce qui rend le jeu presque mou et qui est un gros désavantage, surtout si vous jouez en cross-platform.

Spoudy

Cette année, je n’ai pas réellement joué aux gros jeux, ceux que j’ai essayé m’ont plutôt laissé une image neutre/négative. Prenons les Pokémon : sur le papier, les deux sont dans une licence que j’apprécie depuis tout petit. Cependant, je m’en suis vite lassé. J’avais pourtant aimé le premier Pokémon Snap. Pour Pokémon Unite, il est arrivé après ma découverte des MOBA, mais je n’ai pas accroché non plus.

Lors du Indie World d’Avril, j’ai été attiré par trois jeux auxquels j’ai tous joués: The Longing, qui tient sa promesse et est vraiment très lent, beaucoup trop. Labyrinth City, le jeu français super coloré avec une narratrice et des petites scènes au top, mais dans des décors où nous nous perdons totalement, j’ai décroché de l’histoire. There is No Game, un bon jeu plein d’énigmes et qui en plus se sert de l’écran tactile de la switch!

Loop Hero, annoncé pendant l’Indie World d’Août, qui utilise aussi l’écran tactile de la console. Nous n’incarnons pas le héros, nous construisons le monde autour de lui.

Monster Train est lui aussi un jeu de cartes, nous posons des monstres dans un train et devons choisir dans quelle direction aller pour sélectionner nos récompenses.

Fort Triumph est une bonne découverte, je n’ai jamais apprécié les jeux de stratégie, pourtant celui-ci j’ai aimé y jouer, il est joli et propose un mode histoire.

Hadratoze

Je pense que l’année 2021 a eu des chefs-d’œuvre incroyables chez Nintendo, je ne pourrai pas tous les citer malheureusement. Ma série de jeu préférée multijoueur Mario Party est de retour en force, enfin un bon jeu depuis les épisodes 3ds/wii la série était vraiment en dessous de tout. Warioware get it together a fait un super retour avec un gameplay vraiment unique surtout  qu’il est vraiment fun & varié. Narita Boy un excellent indé qui rappelle Star Wars avec son sabre laser légendaire, le jeu a un style graphique ancré dans les 1980 et le gameplay (malgré qu’il soit simple) est assez jouissif. Super Mario 3D World + Bowser’s Fury est juste génial, j’adorai le jeu de base mais l’ajout de bowser’s fury est incroyable c’est le breath of wild version Mario en espérant qu’il soit l’avenir de la série. Pour finir les tops, je dirai cathedral un bon gros metroidvania avec des capacités sympas, des mondes ultra grands et une histoire intrigante.

Les déceptions sont toujours là et la pire c’est Balan wonderland, un jeu où le créateur de sonic a créé un jeu buggé à souhait où la version switch lag de l’infini associé à un gameplay stupide. Monster Hunter Stories n’est pas si mauvais, mais lorsque tu comprendras la technique pour abattre les monstres le jeu ne te résistera jamais et ça ressemblera à un pokémon simplifié. Skyward Sword est juste pas fun, 3 zones dans tout le jeu, un “monde ouvert” avec des îles vides, des boss et ennemis battables d’un revers de main à quelques exceptions près. Pokémon Unite est vraiment sympa, le souci c’est que les parties ne se gagnent qu’avec Electhor. J’adore la N64, mais quand tu sais que les émulateurs « illégaux » sont plus performants que l’émulateur nintendo c’est un peu triste.

Antwn

Une année au final assez riche en sorties, nous avons eu pas mal de rééditions entre les différents remakes, mais entre tous ces jeux du beau monde a pu répondre présent pour 2021. À commencer par mon coup de cœur de l’année et sûrement le jeu que je n’attendais plus, Metroid Dread, qui est une réussite totale aussi bien en tant qu’épisode de Metroid que gros jeu Nintendo de fin d’année. J’ai aussi pu découvrir enfin Skyward Sword qui m’avait échappé à l’époque et qui m’a beaucoup plu surtout sans motion control, un petit Bowser’s Fury qui donne une belle perspective sur ce que peut devenir le futur de Mario en 3D. Mario Party Superstars est une compilation comprenant presque tous mes mini-jeux préférés des opus 64 et Gamecube, enfin un “vrai” Mario Party à l’ancienne et plus un gimmick utilisant le motion gaming. Puis enfin parmi mes tops le DLC d’Animal Crossing et sa mise à jour 2.0 qui m’ont permis enfin de voir tout ce qui me manquait arriver dans le jeu (et doubler mon temps de jeu au passage).

Concernant les flops, la grosse déception Pokémon, le travail effectué sur le remake est fainéant, l’image est floue et les déplacements rigides, le meilleur remake restera encore Rubis/Saphir sur 3DS. Game Builder Garage est trop limité par ses nodons, retirer ou au moins tripler cette limite permettrait de plus grandes choses, GTA Trilogy est le plus gros fiasco de l’année également avec une version Switch quasi injouable par moments. Enfin petite déception sur Miitopia qui n’ajoute pas énormément par rapport à la 3DS et Mario Golf qui a un contenu très limité et peu de diversité dans son gameplay.

Written by
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

2 Comments

  1. Bonjour, je n’ai encore jamais joué à un metroid, prime ou pas, mis à part la demo de metroid Dread.
    Ça m’a convaincu.
    J’aurais aimé faire les autres, mais je commencerai par celui-là !

    Reply
  2. Hello,
    pour ma part, dans mes tops, il y a Pokémon Unite qui m’a bien occupé cet été, et L’atelier du Jeu Vidéo à la rentrée

    Reply

Laisser un commentaire

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

Sign Up