Doughlings: Arcade (Nintendo Switch) – Le test

Après une harassante journée de travail, qu’il est agréable de pouvoir se poser tranquillement chez soi au mieux, dans les transports au moins, devant un jeu sans chichi, sans prise tête, et avec une difficulté pas trop élevée pour être certain de ne pas être frustré. Doughlings : Arcade est un jeu parfait pour tenir ce rôle pour vous détendre. C’est parti pour une présentation en détail de ce soft qui pourrait bien vous surprendre…

Développé et édité par Hero Concept, Doughlings : Arcade est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch depuis le 13 septembre dernier pour 7 euros environ. L’histoire, bien qu’anecdotique pour le jeu en lui-même, s’avère plutôt originale pour le genre, et a le mérite d’exister. Alors qu’une épidémie se propage au sein de votre petite région, votre mission consiste à soigner toutes les petites créatures (les doughlings) avant qu’elles ne soient pétrifiées à tout jamais, réduites à une vie de pierre, une vie pas super folichonne ! Pour cela, il vous faudra mener à bien 75 niveaux similaires à un casse brique, avec vous pour réceptacle, en connaissance de cause : chaque impact de balle soignera la petite bestiole. Comprenez par là qu’une bébête très malade impliquera d’être davantage touchée (et donc soignée) par votre petite bille miraculeuse… un grand défi vous attend donc, les microbes n’ont qu’à bien se tenir !

Le principe du jeu :

Original casse brique, votre mission sera bien entendu de plus en plus compliquée au fil des niveaux. Rassurez-vous, rien de bien affreux pour autant… avec un peu de patience vous  parviendrez à atteindre les derniers niveaux sans véritable grande difficulté. Pour vous y aider, le soft vous propose régulièrement de nouveaux bonus : un réceptacle plus grand, des pistolets pour atteindre sans difficultés les cibles les plus récalcitrantes, le célèbre aimant et bien d’autres que nous vous laissons découvrir. Ces derniers se dévoilent au fil des niveaux et il vous suffit de frapper votre bille avec le dit bonus, réceptionner son ADN et il se déclenchera automatiquement. Aussi, chaque bestiole totalement soignée vous fera cumuler un autre bonus, visible à tout moment par l’illumination des lampes en bas de l’écran. Une fois l’ensemble de ces dernières allumées, vous pourrez lancer quand vous le souhaitez quelques secondes de bonus où vos bestioles seront soignées par lots de même couleur ! Indispensable et pratique, ce bonus peut aussi se cumuler avec ceux que vous avez acquis au fil des niveaux (comme les pistolets) pour devenir un super bonus. Testez les tous pour connaître vos préférences… en effet, il se pourrait bien que vous n’utilisiez pas tous les super bonus pour bénéficier du simple selon les niveaux…

Enfin, chaque niveau est pourvu d’un certain nombre d’étoiles qui vous permettront de perfectionner vos bonus selon vos désirs. Réfléchissez bien… quel bonus vous semble le plus utile…? Allez, pas de panique, vous allez en attraper pas mal des étoiles !

Restant très accessible, il est possible de recommencer chaque niveau autant que nécessaire pour récupérer toutes les étoiles, perfectionner son score… ou réussir à soigner tout le monde, car ce n’est pas toujours une mince affaire tout de même ! Aucune pénalité n’est à prévoir, si ce n’est que vous ne conservez pas les étoiles acquises d’un niveau perdu.

L’univers du jeu :

Alors que certains casse-briques se contentent d’offrir aux joueurs un amoncellement de niveaux plus ou moins ressemblants, Doughlings : Arcade innove en se munissant d’une histoire et d’un scénario qui tient la route. Les graphismes sont simples mais vifs et colorés. Les musiques et les bruitages sont cohérents et mettent en valeur le soft pour lui conférer une réelle identité. Clairement, il est prenant de soigner les petites bestioles… même si parfois elles nous agacent à cracher leurs miasmes !

Personne n’est parfait ? Quoique…

Il est indéniable que l’on se régale à parcourir les niveaux dans Doughlings : Arcade. Choisissant ses bonus avec stratégie, passant d’un réceptacle à un autre, et zigzagant entre les microbes qui viennent s’agglomérer dans notre champs d’action… 75 niveaux sont disponibles, mais quelques bonus cachés par ci par là viennent compléter le tableau. Aussi, un éditeur de niveau est disponible… ce qui rallonge considérablement la durée de vie du soft qui aurait pu nous paraître un poil léger au départ.

En revanche, nous avons noté à plusieurs reprises quelques ralentissements au cours du jeu. Rien d’insurmontable mais il est parfois frustrant d’avoir un freeze de l’écran d’une seconde dans un jeu de casse-briques… la bille a déjà disparu que vous ne l’avez pas vu repartir… les niveaux les plus gourmands en bestioles se sont montrés les plus touchés par les ralentissements. Il était nécessaire de relancer le soft pour pouvoir jouer à nouveau normalement.

La création de niveaux :

Ils l’ont fait ! Les développeurs ont pris soin de donner un souffle de vie à rallonge à leur jeu en offrant aux joueurs là possibilités de concevoir eux même leurs propres niveaux ! L’éditeur de niveaux est présent dans le soft, et cela dès le démarrage du jeu… de quoi terminer de vous occuper pendant encore de bonnes heures !

Intuitif et accessible, libre à vous de placer les bestioles les plus malades un peu partout sur l’écran. Aurez-vous la malice de faire un niveau bien délicat où la bille aura bien du mal à se frayer un chemin…? Ou bien préférerez-vous mettre en scène un niveau particulièrement simple et accessible, donnant la jouissance aux joueurs de conquérir le niveau avec aisance et souplesse ? Libre à vous…

Une fois votre niveau bien réalisé, il vous est bien entendu possible de le tester… mais aussi de l’exporter en ligne… il pourra alors être testé par d’autres joueurs et même noté !

Le saviez-vous ?

Nous avons beau chercher, aucune créature vivante à ce jour ne semble ressembler à un Doughling. En revanche, nous souhaitions vous rappeler vos cours d’histoire du collège sur la mythologie grecque. Vous souvenez vous de Méduse ? Avec ses deux sœurs, elle a le pouvoir de pétrifier quiconque ose croiser son regard… une créature fantastique malfaisante qui pourrait bien avoir inspiré nos développeurs pour l’histoire de Doughlings : Arcade… ou pas !

Conclusion
Doodle est un jeu parfait pour les transports, les petits moments entre deux grosses licences, ou tout simplement pour se détendre sans prise de tête. Original et plutôt complet, sa difficulté est assez simple, ce qui lui confère une attractivité excellente pour les petits et les grands. Pourvu de mécanismes efficaces à la fois dans le jeu initial mais aussi dans son parfait éditeur de niveaux rallongeant considérablement la durée de vie du soft, Doughlings : Arcade pourrait bien devenir un must have du genre...
7.8
Bon
Durée de vie - 8
Univers graphique et musical - 8
Jouabilité - 8
Difficulté - 7
Originalité - 8
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.