Worms W.M.D. (Nintendo Switch) – Le test

Les jeux Worms n’ont plus besoin d’être présentés. Ils se sont faits un nom à travers les années et chaque nouvel opus promet à chaque fois son lot de nouveauté et d’originalité. Nous voici aujourd’hui rendus avec le petit dernier en date : Worms W.M.D. qui pointe finalement le bout de son nez sur Nintendo Switch.

Le jeu se veut simple et ne vous impose rien de superflu. Une fois le menu chargé, vous pouvez jouer directement dans le mode de jeu de votre choix sans vous encombrer d’un tutoriel obligatoire. Cependant, le tutoriel reste accessible et vous permet une prise en main de toutes les armes et fonctionnalités. Chaque tutoriel vous présente une arme ou une fonctionnalité sous la forme d’une mission avec objectifs. C’est simple mais très efficace. Ces niveaux d’entrainement pour les débutants offrent également aux plus acharnés en fin de mission un classement en fonction du temps passé à finir le niveau. Du deux en un qui fait son charme en visant tout type de joueurs. Par contre, les tutoriels vous font vous rendre compte rapidement que de jouer avec les sticks n’est pas des plus efficace, notamment lorsque vous tentez de viser avec une arme. En ajustant mal votre stick, vous aurez facilement tendance à déplacer votre personnage plutôt qu’à viser correctement. Ajoutez à cela une falaise ou une mine trop proche et la frustration montera plus rapidement que prévu.

Dans ce nouvel opus, vous découvrez donc l’existence de nouvelles armes : les véhicules. Au nombre de trois, ceux-ci permettent à vos Worms de piloter un véhicule et de leur offrir une protection pendant qu’ils pilotent. Vous trouverez des Tanks pouvant absorber une grande quantité de dégâts, rouler sur quasiment tous les types de terrain possible ainsi que sauter pour franchir des obstacles. Les Tanks offrent une puissance de feu moyenne à longue portée. Il y a aussi des Méchas avec une résistance plus légère que les Tanks mais pouvant également voler pour se déplacer, comme avec un jet-pack, et avec une puissance de feu plus forte que les Tanks mais d’une portée plus courte. Et en troisième véhicule, vous aurez la possibilité de piloter des Hélicoptères. De très faible résistance mais avec une grosse puissance de feu, vous devrez vous mettre à l’abri après chaque vol si vous ne voulez pas devenir une cible facile. Ces véhicules sont des atouts majeurs en temps qu’armes puisque vous ne les obtiendrez pas depuis votre inventaire mais uniquement sur la carte. Vous devrez être chanceux pour en trouver un, mais audacieux ou stratège pour l’obtenir avant l’adversaire.

Worms W.M.D. offre également deux nouvelles fonctionnalités qui changent le gameplay du jeu. Le premier concerne les bâtiments. Vous trouverez sur certaines cartes des bâtiments dans lesquels ils possible de rentrer. Lorsqu’un Worm est dans un bâtiment, il n’est plus possible d’avoir de visuel sur lui depuis l’extérieur. Ces planques offrent de nouveaux choix stratégiques et peuvent vous permettre de souffler un peu lors de phases complexes. Cependant, dès lors qu’un ennemi pénètre dans le même bâtiment que l’un de vos Worms, il obtient la vision de ce qui s’y trouve à l’intérieur. Petit bémol de cette fonctionnalité lorsque vous jouez en multi sur la même console, l’autre joueur vous a probablement vu faire lors de votre tour et les pièges ou surprises que vous lui réservez ne fonctionneront sans doute pas. La deuxième fonctionnalité est non des moindres, il s’agit de la fabrication. Lors de vos parties, vous pourrez trouver des caisses de composants sur la carte. Ces composants vous permettent de créer des armes que vous ne possédez pas depuis votre inventaire. Vous pouvez aussi récupérer ces composants en démantelant des armes dont vous ne vous servez pas. Par exemple, vous trouvez un caisse de composants et vous vous rendez compte que vous avez suffisamment de composants pour créer un Super Mouton. Eh bien, il vous suffit de créer votre Super Mouton en dépensant les composants requis et d’attendre que le délai de récupération de l’arme soit écoulé afin de vous en servir lors de votre tour. Cet aspect permet une énorme variation du gameplay et permet aux joueurs qui n’ont pas de chance avec les caisses de pouvoir rivaliser avec leurs rivaux un peu trop sûrs d’eux. Cependant, il faut faire attention car la fabrication vous fait terminer votre tour lorsque vous vous en servez. Pour équilibrer le jeu et forcer vos adversaires à jouer rapidement, vous pouvez fabriquer pendant le tour adverse et ainsi éviter de perdre un tour de jeu. En fonction du délai de récupération de l’arme fabriquée, vous pouvez le faire pendant le tour adverse et vous en servir directement à votre tour.

Une fois ces fonctionnalités prises en main (ou avant si vous le souhaitez), vous pouvez vous attaquer sereinement au mode Campagne. De la même manière que les tutoriels, vous avez différentes missions avec pour chacune un nombre d’objectifs à remplir. L’objectif principal reste généralement simple mais ce sont les objectifs annexes qui changeront votre façon de jouer. Cela offre une autre diversité au gameplay, par exemple en vous demandant de terminer la mission sans utiliser une arme spécifique. Le niveau de difficulté est très bien jaugé, avec une réelle progression que ce soit l’IA ou les cartes proposées. En dehors du mode Campagne, il y a également un mode Défi qui vous imposera des contraintes exigeantes pour terminer le niveau. Cela demandera de la réflexion ainsi qu’un côté fin stratège pour venir à bout de tous les défis.

Le mode Multijoueur peut se jouer en local sur la même console ainsi qu’en multi avec plusieurs consoles (chacune devant disposer du jeu) jusqu’à 6 joueurs. Un mode classé en 1v1 vous permettra de vous confronter à des joueurs de votre niveau et de grimper dans le classement.

Tous les modes de jeu vous font gagner de l’expérience qui vous font gagner des niveaux. Les niveaux gagnés débloquent des éléments de personnalisation pour vos Worms. Vous pourrez ainsi créer des Worms avec un visuel vous correspondant : une tombe à votre effigie, une danse et musique de la victoire. Vous pourrez vous la péter avec votre équipe personnalisée. Enfin, si vous gagnez.a

 

Conclusion
Worms W.M.D. est un cocktail réussi apportant son lot de nouveautés fraîches et intéressantes. Le gameplay est changé sans pour autant être chamboulé et le jeu repose maintenant beaucoup plus sur de la stratégie, tout en conservant son côté fun et déjanté. Les quelques points faibles du jeu sont la quasi-inutilité des bâtiments en mode multi local sur la même console et la gestion de déplacement/visée sur le stick qui est parfois frustrante. Il sera préférable de jouer avec les flèches directionnelles pour viser. Rajoutez à cela quelques fois des temps de chargement assez longs pour les chargements de carte et retours au menu en fin de partie. S’adapter et être patient sont de mise pour apprécier le jeu sans contrainte. Mais une fois la partie lancée, vous aurez oublié ces désagréments ainsi que toute notion d’amitié.
Points positifs
  • Fun et folie omniprésents
  • Des challenges pour tous
  • Difficulté bien gérée
  • Nouveautés intéressantes
  • Un menu bien agencé
Points négatifs
  • Temps de chargement
  • Une des nouveautés inutile en multi local
  • Préférer les flèches directionnelles au stick
8.8
Génial
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire