Urban Trial Playground (Nintendo Switch) – Le test

Après les deux opus Urban Trial Freestyle sur 3DS, la série arrive sur Nintendo Switch avec [amazon_textlink asin=’B07BG8V6RS’ text=’Urban Trial Playground’ template=’ProductLink’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’f6ef39dc-569c-11e8-9afb-11a6733109d0′]. Développé par Teyon et édité par Tate Multimedia, le jeu est disponible à la fois sur l’eShop et en boutique. Nous avons donc réalisé des backflips en sautant des toits au milieu des palmiers et des dunes de sable. Ce nouvel épisode est-il un incontournable ?

Le titre propose un mode solo comprenant une cinquantaine de niveaux avec des objectifs différents à chaque fois. Terminer le niveau sans se planter, marquer tant de points, terminer le plus rapidement possible, rester en l’air X secondes, réaliser tel acrobatie… De ce côté-là les objectifs sont variés mais ils sont énoncés seulement lorsque l’on démarre la course, ce qui n’est franchement pas évident à lire. L’action passe d’un milieu urbain aux plages ensoleillées et hautes en couleurs de Californie mais il faut bien avouer que les décors sont toujours les mêmes. Seuls les objectifs changent et la répétitivité s’installe trop rapidement. Développé avec le moteur Unreal Engine, le jeu n’est clairement pas à la hauteur graphiquement. Il y a un effet de flou constant, le jeu aurait clairement mérité un peu plus de peaufinage et de détail visuellement. Que ce soit sur TV ou en mode nomade, même constat, le jeu est assez repoussant.

Côté prise en main, on reste dans du classique et des niveaux en 2D. Vous avez la main sur l’accélération et le freinage ainsi que l’orientation de la moto. Le titre vous met au défi de réaliser tricks, flips et combos mais tout cela est un peu brouillon. Tout d’abord, hormis les flips avant ou arrières, aucune autre figure n’est possible. Grosse déception de ce côté-là, le gameplay est beaucoup trop limité. Ensuite, le compteur de points s’enchaîne assez vite sans que l’on ne réalise d’action qui le mérite. Il y a certes deux didacticiels au début mais cela manque d’apprentissage pour comprendre ce que l’on attend de nous. Cela repose donc seulement sur la vitesse, l’équilibre et les flips, c’est assez réducteur et particulièrement frustrant. Fait assez amusant dans la modélisation du personnage, comme on peut le voir dans notre vidéo ci-dessous, notre pilote n’a pas de squelette, son corps est complètement élastique. Cela montre aussi le faible niveau du jeu qui bénéficie d’une réalisation globale très moyenne même dans les petits détails comme les chutes.

Urban Trial Playground propose de personnaliser sa moto et son motard avec l’argent récolté dans les niveaux. Cela compense un peu le level design du jeu peu inspiré en nous donnant accès à des véhicules plus puissants, plus agiles et avec un meilleur système de freinage. On peut donc améliorer son véhicule et le rendre un peu plus séduisant visuellement selon la peinture et les autocollants choisis. Il en va de même avec le motard, un personnage homme ou femme mais les différences sont uniquement visuelles et non physiques. Tout cela reste très classique mais on appréciera l’effort. Le titre propose également un mode multijoueur local à deux en écran partagé avec un mode compétition où l’objectif sera de gagner le plus de points et un mode Poursuite ou il faudra être le plus rapide. Côté difficulté, dans le mode solo, le challenge est bien trop faible et on enchaîne assez rapidement les niveaux. La bande-son ne marquera pas les esprits, les bruitages sont un peu plus travaillés et réalistes.

[amazon_link asins=’B07BG8V6RS’ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’fb05855c-569c-11e8-a5e1-4b0eebb478c4′]

Conclusion
Urban Trial Playground ne parvient pas à convaincre même après avoir traversé la cinquantaine de niveaux qu’il propose. Bien trop répétitif, sans réelle profondeur, le titre souffre d’un manque flagrant de contenu et de diversité dans son panel de figures. Graphiquement très décevant, le level design est franchement peu inspiré et la difficulté a été revue à la baisse. Côté prise en main c’est très simple mais cela ne suffit pas à en faire un bon jeu de moto en 2D. On appréciera l’implémentation du mode deux joueurs en coopération mais on a bien du mal à vous recommander cet achat.
Points positifs
  • Prise en main très simple
  • La personnalisation du véhicule
  • Le mode multijoueur en local
Points négatifs
  • Graphiquement flou
  • L’annonce des objectifs
  • Les figures limitées à des flips
  • La répétitivité des niveaux
  • Peu de contenu
  • Aucune difficulté
  • Level design peu inspiré
4
Décevant
Ecrit par
Rédacteur en chef.

1 commentaire

  1. Tu viens de me faire éviter un achat XD il est 2.84e en ce moment sur l’eshop au lieu de 15 …

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire