Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Trilogy (Nintendo Switch) – Le test

La Nintendo Switch est l’occasion pour certains Tiers de faire venir des titres jamais vus encore chez Nintendo, pour témoigner leur soutien ou pour tester le potentiel de cette nouvelle console hybride, peu importe les raisons : cela fait toujours quelques titres en plus pour les joueurs. Ainsi, Bandai Namco nous a proposé un peu plus tôt cette année, Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm Trilogy. Il ne s’agit nullement de la première arrivée de la licence Naruto sur console Nintendo mais la série Ultimate Ninja Storm n’a jamais eu sa chance sur console Nintendo. Pour rattraper cela, Bandai Namco lance directement la trilogie en un seul bundle ou en séparé sur l’eShop. Nous avons pu revivre les aventures du Ninja le plus populaire de la communauté du manga et du Jeu Vidéo. Voici donc notre rapport de mission.

Trois jeux Naruto de qualité à faire où vous voulez !

Connaissez-vous Naruto ? C’est un des mangas les plus populaires de cette génération. Le récit nous conte l’histoire de Naruto Uzumaki, un ninja du village caché de Konoha, détesté de tous car il abrite en lui le démon renard à neuf queues, Kyubi. Démon qui avait, dans un passé pas si lointain, semé le chaos au sein de Konoha. Nous suivons les aventures de ce cancre dont le rêve est de devenir le Hokage de son village pour que tous reconnaissent enfin sa juste valeur. Celui-ci grandira pour devenir le héros de son village et le fer de lance de la quatrième grande guerre Ninja. Sans en dire beaucoup, nous avons déjà beaucoup spoilé l’histoire que nous propose la Trilogie sur Switch. L’œuvre est déjà finie depuis quelques années et les fans connaissent déjà la conclusion de ce récit, mais pour les quelques nouveaux sortant de leur grotte, nous n’en dirons pas plus, ou peut-être juste que le jeu traite de manière plutôt fidèle les aventures de Naruto durant son enfance, l’arc de Pain, jusqu’au début de la grande guerre. D’ailleurs, la série de jeu Ultimate Ninja Storm est également allé jusqu’à la fin du récit mais avec un quatrième jeu uniquement disponible chez la concurrence. Celle-ci a même eu le droit à une édition « Legacy » rassemblant la trilogie de jeu avec le 4ème jeu afin d’avoir toute la série Naruto. Choix étrange de Bandai Namco de proposer uniquement la trilogie et de laisser en suspens la dernière partie de l’histoire. Toujours est-il que ce que nous avons sur Switch est un portage d’une trilogie de portage. Autant dire que techniquement, la Switch n’a pas trop de mal à faire tourner ceci. Il y a une baisse de résolution en mode portable mais rien de bien méchant. Le style en cel-shading très proche de l’anime japonais ne demandant pas beaucoup de ressource en soi, le rendu reste proche et similaire de ce que l’on voit chez la concurrence en mode dock avec un framerate à 30 fps mais plutôt stable. Quelques petites chutes durant certains cinématiques ou moments intenses mais globalement stable même lorsque l’on utilise de gros jutsu (attaques spéciales). Les joueurs attirés par l’idée de faire du Naruto dans le métro doivent s’attendre à une perte de résolution mais la fluidité reste similaire à celle sur TV. C’est une bonne nouvelle pour les possesseurs de la Switch, surtout que les gros jutsu ou les gros combats de boss épic ne manquent pas dans cette trilogie.

Outre le scénario, les trilogies de ce genre dans le jeu vidéo permet surtout de noter l’évolution de la série sur de nombreux plans. Sur le plan graphique, nous constatons l’évolution visuelle des détails des environnements lors des combats mais surtout dans le mode aventure. Nous commençons avec le premier jeu, proposant simplement des arènes de combat, le village de Konoha à parcourir en dirigeant Naruto et en parlant aux PNJ pour effectuer des missions. Ces dernières sont partagées entre combats sympathiques et mini-jeux très anecdotiques, voire agaçants. Arrive alors le 3ème jeu (simple amélioration de la formule du 2ème jeu) avec un village de Konoha plus détaillé visuellement, moins vaste à explorer que le 1er jeu, mais qui propose aussi plusieurs pays et environnements à parcourir. Le 3ème jeu est d’ailleurs assez linéaire et va à l’essentiel du scénario lors des explorations alors que le 2ème jeu propose d’interminables allers-retours dans des environnements qui en deviennent redondants et quelconques. Il reste sympathique de voir l’évolution du rendu du monde de Naruto à travers ces 3 jeux, de constater que la progression dans l’aventure s’améliore et propose un rythme plus soutenu et appréciable surtout dans le dernier jeu de cette trilogie, le tout avec une OST fidèle à l’univers Naruto et accompagnant très bien les différents titres de cette trilogie. D’ailleurs, en restant sur la partie sonore, chaque jeu vous laisse le libre choix du doublage, japonais ou anglais. Point intéressant : le gros combat de boss dans le mode aventure qui reprend même des scènes cultes et épiques avec des actions ponctuelles, afin que le joueur ne se contente pas de regarder, ce qui peut influer sur votre victoire dans les combats. Le 3ème jeu propose en plus des phases de beat’em all assez simples mais aussi un système de « choix » lors de moment clé du jeu. Loin d’influer véritablement sur la fin d’un scénario, il s’agit en fait de proposer un choix « Légende » ou « Héros » sur les grands affrontements correspondant ainsi à un mode « Facile » ou « Difficile », bien que rien ne soit vraiment difficile dans Naruto, si ce n’est certaines conditions secondaires des combats. Ceux qui visent le 100% pourront certainement passer plus d’une quinzaine ou vingtaine d’heure sur chaque jeu.

A présent, parlons des combats, après tout il s’agit là du cœur même du gameplay de cette série. Outre le fait de collectionner des cartes ninjas, acheter des OST et d’autres choses pour débloquer une sorte d’encyclopédie de Naruto, Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm est surtout une série de jeu de combat Naruto de grande qualité. Les fans ne tarissent d’ailleurs pas d’éloge vis-à-vis de CyberConnect2, à l’origine de cette série de jeu. Notamment grâce à un système de combat à la fois accessible pour ceux qui ne sont pas familiers des jeux de combat, mais pouvant se révéler technique pour les fans, un système de combat en arène en 3D dans laquelle vous vous déplacez librement et choisissez de provoquer vos adversaires à distance avec des kunaï ou d’aller directement au contact. Il faut alors appuyer sur un bouton pour lancer des attaques, sur un autre pour se défendre, un autre pour se permuter derrière un adversaire attaquant, un autre pour la charge de votre chakra représentée par une jauge en dessous de votre barre de vie, sur les boutons R/L pour appeler un allié à l’aide, la défense et l’attaque simultanément pour grab un adversaire en garde, et enfin la croix directionnelle à associer à un objet de l’univers Naruto pour vous aider à retourner l’issue d’un combat. Et pourquoi ne pas profiter d’un moment de répit pour manger un plat qui vous restaure tout en augmentant certaines statistiques, ou mettre en place un piège ?  Chaque personnage peut également passer en mode « éveil » afin d’augmenter temporairement ses statistiques à l’approche de la mort. Ajoutons à cela, des jutsu très facile à exécuter. Chaque personnage possède 2 jutsu, le premier vous demande de simplement appuyer sur la touche de chakra puis la touche d’attaque pour être déclenché.

Ce sont des techniques peu consommatrices de chakra, puissantes, simples et rapides à sortir. Le second jutsu est plus assimilé à une technique secrète et vous demande d’avoir votre jauge de chakra au-dessus d’un certain niveau, d’appuyer 2 fois sur la touche de chakra puis sur la touche d’attaque. Si cette attaque fait mouche, elle entamera une bonne partie de la vie de votre adversaire et est souvent accompagné d’une belle mise-en-scène. Ce sont des techniques à la portée de tous les joueurs. Voilà, nous sommes loin des complexités du genre quart de cercle + poing et autres combinaisons de ce style présentes dans certains gros ténors du jeu de combat. Toutefois, en liant toutes ces mécaniques et en affrontant d’autres joueurs, les affrontements peuvent se révéler  suffisamment techniques  et offrir une bonne dose de frisson. Les chorégraphies et animations de combats sont très dynamiques et fidèles au style des différents personnages dans l’œuvre originale. Tout ceci est retravaillé et rééquilibré à chaque opus avec parfois des subtilités en plus. Ainsi alors que dans le 1er jeu et 2nd on permutait un peu « à l’infini », le 3ème jeu nous imposait une jauge de permutation visible sur l’écran de combat. Nous pouvions plus juste appuyer sur la touche pour esquiver une offensive ennemie, nous avions un nombre limité de permutation à utiliser sagement. Cette jauge pouvait se remplir en encaissant des attaques. En combat d’équipe, nous ne nous contentions pas juste d’attendre que la jauge d’action de ses alliés se remplisse pour les appeler en renfort temporaire.

Nous finissons avec un système dans lequel appeler un allié remplit également une jauge de soutien, qui fait apparaître des soutiens se manifestant d’eux-mêmes, ce qui peut aussi se révéler utile pour retenir un adversaire quand vous chargez votre chakra ou pour ajouter un combo à vos enchainements, ou même ajouter de puissantes attaques dans vos jutsu spéciaux. Donc les mécaniques gagnent en profondeur entre le 1er et le 3ème jeu, que nous prenons du plaisir à découvrir en jouant au 3 jeux. N’oublions pas non plus le casting jouable qui passe de 25 personnages dans le 1er jeu à plus de 80 personnages !   Petit bémol cependant sur le mode en ligne sur la difficulté à trouver des adversaires sur Switch, mais sachez que les autres versions n’ont pas eu de critiques plus positives sur ce point. Le code net du jeu est vulgairement dit « tellement pété » que vous ne jouerez jamais de manière confortable en ligne. Si vous avez des amis, appelez-les chez vous et rabattez-vous putôt sur le multijoueur local. Notez aussi que jouer avec un seul joycon n’est pas possible, il faudra donc au moins 2 paires de joycon pour profiter du jeu avec un ami ou une paire et une manette pro. Nous nous oserons tout de même à déclarer que si le jeu avec un joycon était possible, il aurait certainement été plus confortable de jouer ainsi que de jouer en ligne. Le pire aurait été certainement de pouvoir jouer avec un joycon en ligne. Seuls les ninjas les plus téméraires se seraient lancés dans cette mission.

Conclusion
Difficile d’imaginer qu’un fan de Naruto soit passé à côté de la série Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm mais si tel est votre cas et que vous possédez une Switch, l’acquisition de la trilogie des premiers jeux sur Switch n’est pas une mauvaise idée : surtout que le prix n’est pas si élevé pour 3 jeux de ce calibre et cette qualité. Il vous offre l’occasion de revivre l’évolution d’un des personnages de manga les plus cultes de cette génération ainsi que l’évolution opérée à travers les jeux de la série. Les amateurs de jeux de baston peuvent même y trouver une certaine satisfaction à travers les joutes dynamiques et épiques du jeu surtout avec le 3ème jeu. Cependant, ne vous attendez pas à pouvoir pratiquer du Naruto avec un ami loin de vous via le net, vos shinobis haut-en-couleur auront du mal à revenir d’une permutation sur la toile. Nous restons toutefois sur notre faim avec cette trilogie qui ne conclue pas les aventures de Naruto et espérons un jour l’annonce du 4ème et dernier jeu Naruto Ultimate Ninja Storm sur Switch !
Points positifs
  • 3 jeux Naruto en 1
  • Voir l’évolution des mécaniques de jeu
  • Cel-shading très joli
  • Bonne réalisation et fluide même en portable
  • De Naruto Enfant à la 4ème grande guerre Ninja
  • Combat dynamique et technique
  • Avec une prise en main très simple et accessible
  • Les combats de boss ou moment clé épique de Naruto
  • Un casting jouable de plus de 80 perso (dans le 3)
  • Jouissif en local
  • Bonne durée de vie et de quoi faire pour le 100% en solo
  • Dual Audio
Points négatifs
  • Les mini-jeux du 1er jeu
  • Les allers-retours dans le solo du 2nd jeu
  • Des environnements légèrement vides
  • Où est la conclusion de l’histoire ?!!
  • Le mode en ligne impraticable
8.2
Génial
Graphisme - 7
Jouabilité - 8
Durée de vie - 10
Bande-son - 8
Scénario - 8
Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire