WarioWare Gold (Nintendo 3DS) – Le test

Ces dernières années ont vu la série WarioWare partir dans différentes directions entre le créateur de micro-jeux WarioWare D.I.Y sorti sur Nintendo DS en 2009 et le très anecdotique Game & Wario sorti sur WiiU en 2013 nous voici donc (ENFIN) avec un nouvel épisode intégrant la série principale qui était à l’oubli depuis l’opus Smooth Moves de la Wii sorti il y a 12 ans de cela.

WAHAHA C’EST MOI WARIO !

Bref rappel du concept d’un WarioWare : vous avez 4 vies pour réussir un maximum de micro-jeux aléatoires tous plus loufoques les uns que les autres et ayant une durée de 6 secondes environ, le rythme s’accélère progressivement et votre objectif est d’aller le plus loin possible.

L’histoire de cet épisode vous ramène à Diamant Ville où, après avoir pillé un temple dans une cinématique rappelant Wario Land 4, notre anti-héros réalise qu’il ne gagne pas assez d’argent.
Une fois chez lui suite à un documentaire montrant l’argent que la vente d’un jeu vidéo peut rapporter, Wario, dans sa légendaire avarice, voit une opportunité d’organiser un tournoi de jeux vidéo avec des jeux concoctés par tous ses amis dont la participation coûte 10.000 pièces pour un prix de 10 millions de pièces pour le gagnant.

Votre but est donc de battre les différentes ligues de ce tournoi représentées par différents modes de contrôle des jeux :

  • La ligue pouce-pouce comprenant des micro-jeux contrôlables aux boutons
  • La ligue gyro-gyro qui utilisera le gyroscope de la console
  • La ligue touche-touche qui comme son nom l’indique vous demandera de rayer et d’utiliser le sacro-saint et oublié écran tactile de votre 3DS
  • La ligue Ultra qui mélange tous les contrôles disponibles et requiert donc de bons réflexes.

Qui dit épisode de la série principale dit forcément retour des personnages emblématiques de la licence avec quelques petits nouveaux. Ainsi vous pourrez faire vos retrouvailles avec la sorcière Ashley, les ninjas Kat & Ana, le danseur disco Jimmy T et bien d’autres, chacun de ces personnages ayant sa propre thématique de micro-jeux, par exemple 9-Volt qui aura pour thème les jeux vidéo ne vous présentera que des références aux jeux NES, Gamecube ou aux consoles Nintendo actuelles (il y a même un micro-jeu ou vous devrez insérer un joy-con sur une Switch !)

Le mode histoire vous proposera donc de battre les micro-jeux de 4 personnages par ligue. Comme pour tous les modes aventure de WarioWare vous devrez réussir 15 micro-jeux avant d’arriver au “boss” qui signera la fin de partie en cas de réussite. Vous verrez donc le bout de cette histoire assez rapidement (comptez environ 2 heures). Pour les néophytes l’ajout d’une option vous permettant d’esquiver le game over en échange de pièces vous permettra de compléter plus facilement les différents challenges des ligues (même si cette option existe il serait dommage de se reposer dessus, le sel d’un WarioWare étant la pression de perdre ses 4 vies dans la panique et la précipitation)

Au-delà des différents modes de contrôle des 300 micro-jeux disponibles, une autre nouveauté de taille fait son apparition dans cet opus pour le meilleur et (surtout) pour le pire : les personnages et leurs dialogues sont tous intégralement doublés en français ! C’est une superbe addition apportant du cachet aux différentes cinématiques mais une fois en jeu entendre les mêmes commentaires en boucle entre chaque micro-jeu peut vite devenir agaçant. A noter que dans les bonus du jeu vous aurez la possibilité d’enregistrer vous-même les doublages à l’aide du micro de la Nintendo 3DS, une petite fonctionnalité bien sympathique à laquelle on n’aurait jamais pensé.

WarioWare Ultimate ?

Sur le plan du contenu ce WarioWare est le plus fourni du haut de ses 300 micro-jeux, battant le record précédemment tenu par les 223 micro-jeux de WarioWare: Twisted! et sa cartouche au gyroscope sur Gameboy Advance. De plus ce ne sont pas uniquement des nouveautés (54 nouveaux) puisque la compilation proposée ici apporte un best-of de tous les jeux apparus dans les opus précédents certains ayant leurs graphismes ou leur rejouabilité remaniés pour l’occasion.

Après le mode histoire vous aurez également accès au mode « défis » vous proposant diverses façons de jouer apportant des nouveautés au gameplay :

  • Mode Mélange : tous les micro-jeux peuvent apparaître et vous avez 4 vies. Une option permet de choisir un seul type de commandes en particulier ou alors le mode ultra (+ un mode ultra dans lequel on ne vous préviens pas du type de commande pour le micro-jeu à venir)
  • Mort subite : comme son nom l’indique vous n’avez droit qu’à une seule vie
  • Super difficile : tous les mini-jeux sont en vitesse maximale
  • WarioWatch : pas de vies mais un chrono défile et la réussite sur un micro-jeu apporte des secondes supplémentaires, à zéro vous perdez. Une option « sur le fil » permet de démarrer avec un chronomètre à 6 secondes
  • Gamer furtif : Vous incarnez 9-Volt qui joue tard dans sa chambre, vous devez en plus de jouer aux micro-jeu gérer les venues de votre mère qui vérifie si vous dormez (vous pouvez faire semblant de dormir avec L et R)
  • Wario s’en mêle : Pendant votre partie Wario vous gênera en ajoutant des éléments qui couvrent votre vision ou retournera complètement l’écran
  • Contre la montre : Complétez 15 micro-jeux en contrôlant la vitesse de ces derniers à l’aide de votre gyroscope pour arriver au plus vite
  • Non-Stop : le mode le plus intense du jeu, un micro-jeu par écran s’enchaînant les uns après les autres sans transition.
  • Mode duel : un mode multijoueur (nécessitant deux consoles avec chacune leur cartouche) dans lequel le premier perdant ses 3 vies est éliminé.

Un mode index vous permet également de jouer au micro-jeu de votre choix si vous souhaitez en faire un en particulier.

Les souvenirs sont également de retour, les pièces que vous obtiendrez vous permettront de les obtenir, au total 274 souvenirs sont déblocables incluant des mini-jeux, des cinématiques que vous pourrez doubler, des cartes (servant pour un mini-jeu secret que vous débloquerez en obtenant tous les souvenirs), des jouets, des musiques et même des réveils fonctionnant réellement, chaque réveil prend la voix d’un des personnages et le seul moyen de l’éteindre est de compléter 3 micro-jeux, original non ?

Les amiibos sont également compatibles et vous permettent de recevoir des dessins faits par Wario et des pièces bonus (testé avec les derniers amiibos Splatoon 2 et Bowser marié d’Odyssey et ils sont reconnus !)

Pour vous aider à débloquer tous les souvenirs (et apporter du challenge) des missions sont disponibles, celles-ci font office de “succès” pour le jeu vous récompensant avec des centaines voire des dizaines de milliers de pièces (pour les plus difficiles).

[amazon_link asins=’B07BKJJR9S’ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’1617a303-ac32-11e8-aac6-014f4dcf7ebd’]

Conclusion
WarioWare est enfin de retour et ça fait vraiment du bien, les 300 micro-jeux proposés en plus de la tonne de bonus et de modes de jeu vont vous permettre de passer des dizaines d’heures sur le jeu et l’utilisation de toutes les fonctionnalités de la console montrent bien que c’est un jeu Nintendo et qu’ils maîtrisent leur hardware (enfin le retour de l’écran tactile et du micro). L’humour absurde et les personnages caractérisant la série n’ont pas changé et les voir enfin animés et doublés leur apporte un second souffle très apprécié.
Points positifs
  • Un contenu colossal
  • Le meilleur des anciens micro-jeux refaits à neuf
  • Les nouveaux micro-jeux et mini-jeux (mode souvenir)
  • La formule WarioWare telle qu’elle devrait toujours être
  • Les missions faisant office de “succès” au jeu
  • Le mode défi (particulièrement le « Non-stop » et « Gamer furtif »)
Points négatifs
  • Les doublages français peuvent vite devenir insupportables
  • Les micro-jeux au gyroscope qui peuvent surprendre en mode mélange
  • Mode multijoueur nécessitant deux cartouches
8.8
Génial
Gameplay - 10
Durée de vie - 10
Contenu - 9
Fun - 9
Doublages - 6
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire