Utopia 9 (Nintendo Switch) – Le test

Gonflant encore un peu plus la ludothèque de roguelikes disponibles sur Nintendo Switch, Utopia 9 A Volatile Vacation vous emmènera dans des vacances inoubliables mais pas dans une destination de rêve, loin de là ! Vous serez coincé sur une planète remplie de mutants radioactifs et votre but sera de survivre jusqu’à atteindre le service client afin de vous plaindre de la publicité mensongère.

Attendez… Ce n’est pas comme sur la brochure !

Vous êtes aux commandes du tout dernier touriste arrivé sur Utopia 9. Après un rude atterrissage, vous vous retrouverez armé d’un pistolet et de votre valise de vêtements face à des mutants qui voudront très probablement vous éliminer pour profiter de vos chemises hawaïennes.

Utopia 9 est un shooter roguelike contrôlé avec vos deux joysticks, un pour vous déplacer et l’autre pour viser. Étant légèrement parodique par son histoire farfelue, le jeu hérite de graphismes légèrement cartoonesques venant renforcer un certain côté comique.

Chacune de vos tentatives sera générée procéduralement et la mort est définitive comme dans tout jeu du genre. Des coffres avec de nouvelles armes seront disséminés sur votre chemin, les équipements que vous pourrez utiliser pour dézinguer du mutant pouvant aller de la simple tronçonneuse aux pistolets lasers, sans oublier les objets utilisables comme le flash de votre appareil photo permettant de stun les ennemis ou encore une grenade générant un énorme trou noir qui va attirer en son centre tous les mutants pris dans son rayon, de quoi placer quelques cartouches de fusil à pompe très douloureuses.

Un certain sens de la progression est présent vous gagnerez un certain montant d’expérience à chaque mutant éliminé qui vous permettra, à chaque level up, de choisir une mutation. Ces dernières, très utiles, vous permettent d’ajouter des mouvements à votre panoplie (comme effectuer une roulade) ou bien d’améliorer vos dégâts et votre barre de vie. Cependant, il vous faudra être prudent car l’un des aspects uniques du jeu vient d’un système de mort pensé comme celui de Dark Souls. Dès que vous mourrez par exemple, le mutant qui vous a achevé viendra récupérer votre équipement et votre expérience pour devenir une sorte de “nemesis” qu’il vous faudra éliminer lors de votre prochaine run si vous souhaitez avoir une chance de revoir tout ce loot que vous avez bêtement perdu. Car oui, chaque nouvelle run vous fera entièrement reprendre du début, et mutations ou non, il vous faudra faire attention à ne pas mourir trop souvent dans les mêmes niveaux car les créatures pourront s’accumuler.

Votre avancée jusqu’au boss final se fera au travers différentes étapes, un classique pour ce type de jeu. Vous devrez progresser dans un monde découpé en huit zones comprenant toutes un boss de fin de niveau, doté d’un certain pattern et de certaines armes, que vous finirez par maîtriser à force de les recroiser encore et encore. Fort heureusement le jeu dispose d’une grande rejouabilité puisque plus vous progresserez, plus vous pourrez cumuler des points vous permettant de redémarrer avec des buffs permanents vous facilitant la vie. De plus, en cumulant tous les éléments parmi la quarantaine d’armes disponibles ainsi que les différentes mutations, il sera possible de donner naissance à des builds très variés que vous souhaiterez sûrement découvrir en expérimentant des choses.

Pour ceux qui réussiront à compléter une fois le jeu, un nouveau personnage, le guide touristique, sera débloqué et vous donnera du fil à retordre car il sera bien plus vulnérable en prenant des dégâts doubles et les ennemis apparaîtront en plus grande quantité.

Enfin pour garder le meilleur pour la fin, le jeu est entièrement jouable en coopération avec un autre joueur dans la même pièce, une chose assez appréciable pour le genre qui a plutôt tendance à pousser des aventures en solitaire. Vous pourrez ainsi tenter de terminer l’intégralité des achievements présents en jeu en compagnie d’un ami si vous le souhaitez !

Conclusion
S’il ne va pas apporter de grands changement à la recette très connue des twin stick shooters avec une base de roguelike, Utopia 9 est un tout de même assez bien fini mériter votre attention. La présence d'un mode coopératif à 2 joueurs est un véritable atout. La structure du die and retry vous poussera à relancer toujours une partie de plus pour aller le plus loin possible, le jeu offrant un certain challenge. Enfin, les différentes combinaisons d’armes et de mutations sauront vous donner l’envie de faire quelques sessions de temps en temps pour découvrir ce qui vous attend lors de votre prochaine run.
Points positifs
  • La génération procédurale des niveaux
  • Le système de nemesis
  • La diversité des armes disponibles
  • Les mutations variées et générées aléatoirement
Points négatifs
  • Des déséquilibres injustes par moments
  • L’ergonomie des contrôles pas toujours évidente
6.2
Correct
Gameplay - 6
Graphismes - 6
Challenge - 7
Rejouabilité - 8
Innovation - 4
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

2 commentaires

  1. Je n’arrive pas à avoir le 2e skin comment faire?

    Répondre
  2. Je n’ai pas compris ce bout de phrase dans la conclusion: “Utopia 9 est un tout de même assez bien fini mériter votre attention.”

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire