Megaquarium (Nintendo Switch) – Le test

Suite à un mois de septembre 2019 très chargé, on garde toujours le cap sur de nouvelles découvertes. Après avoir abordé le milieu hospitalier avec Big Pharma sorti en 2015, l’éditeur Twice Circled s’attaque aux poissons avec Megaquarium en 2018. Le bon succès du jeu sur Steam en fait un candidat parfait pour un portage sur Nintendo Switch (et les autres consoles) en cette presque fin d’année. Les jeux de gestion arrivent à foison sur notre petite console mais Megaquarium saura-t-il se démarquer de la concurrence grâce à son originalité ?

Ici, pas de Chocosuisse

Pas besoin de tourner en rond très longtemps, le jeu ne perd pas son temps et va droit au but. Le menu vous propose deux modes de jeu : Histoire ou Bac à sable. Nous vous conseillons très fortement de commencer par le mode Histoire puisque celui-ci va vous guider à travers ses différents niveaux pour apprendre à gérer votre aquarium. Le premier niveau vous permettra de prendre en main les différents contrôles, de comprendre le fonctionnement de l’aquarium pour y ajouter des bassins, poissons et décorations ainsi que le recrutement de votre personnel. Chaque niveau vous impose une configuration de départ avec des bassins et poissons déjà prédisposés. Libre à vous de les conserver en l’état ou de tout réagencer. Attention cependant à ne rien vendre car certains éléments qui vous sont fournis (aussi bien bassins, poissons que décors) ne pourront pas être rachetés dans le niveau en cours. Il faudra passer par le mode Bac à sable pour donner libre court à votre fibre artistique. Mais revenons-en à nos poissons. L’apprentissage se fait de manière simple et pédagogique. Vous découvrez les éléments pas à pas sans qu’il y ait de pression et chaque nouveauté fait l’objet d’une petite pop-up qui vous explique son fonctionnement, ce qui est assez pratique.

Avant d’aller plus loin dans la lecture, vous trouverez dans ce test le terme “poisson” pour parler de la faune aquatique, mais il englobe évidemment tous les animaux qui n’en font pas partie et pourtant présents dans le jeu tels que les crustacés, les mollusques, les pieuvres et étoiles de mer.

Sous l’océan

https://i0.wp.com/cdn03.nintendo-europe.com/media/images/06_screenshots/games_5/nintendo_switch_download_software_2/nswitchds_megaquarium/NSwitchDS_Megaquarium_02.jpg?resize=300%2C169&ssl=1Parlons maintenant de la gestion en elle-même. Megaquarium n’est pas là pour vous proposer une simulation de poissons dans un bocal mais un vrai complexe de parc aquatique. Commençons par l’intérêt principal du jeu : les poissons. Chaque poisson a différents besoins dont le principal est la nourriture. Bien qu’au début tous vos poissons mangeront la même chose, vous obtiendrez de nouveaux types de nourritures en progressant dans le jeu et recherchant de nouveaux poissons. C’est sans compter sur certaines espèces qui auront besoin de compléments alimentaires. Il faudra placer les stocks de nourriture judicieusement à proximité des bassins pour éviter à vos soigneurs de perdre du temps en traversant l’aquarium d’un bout à l’autre. Mais avant de placer et nourrir vos poissons, vous devrez faire attention à de nombreux détails : Leur faut-il de l’eau chaude ou de l’eau froide ? Ont-ils besoin de lumière ou y sont-ils trop sensible ? Est-ce qu’ils peuvent vivre seuls ou doivent-ils être en banc ? Ont-ils des prédateurs ou sont-ils en haut de la chaîne ? Quelles espèces peuvent cohabiter ensemble et lesquelles ne peuvent pas se voir ? Mes bassins sont-ils assez grands pour permettre à mes poissons d’atteindre leur taille adulte ? Toutes ces questions ont leurs réponses dans la description de chaque poisson. Vous devrez alors vérifier avant chaque achat si vous respectez bien leurs conditions de vie pour ne pas les voir mourir et faire fuir vos visiteurs. Vous pourrez mélanger autant d’espèces de poissons tant que vous respectez ces conditions.

Mais vos poissons ne vont pas vivre tranquillement sans intervention humaine. Pour qu’ils soient à l’aise, vous devrez leur fournir des bassins adéquats afin de les y placer. Le jeu propose de nombreux types de bassins qui varient en taille et en disposition. Accueillir une murène ne demandera pas les mêmes dimensions qu’une étoile de mer ou qu’un poisson clown. De même pour les requins et les raies qui auront besoin d’un grand espace pour s’y mouvoir sans encombre. Il faudra donc faire attention à la taille qu’auront vos poissons une fois adultes afin qu’ils puissent grandir pleinement (et vous rapporter ainsi plus de prestige et d’argent). Une fois les soucis de taille réglés et anticipés, vous devrez relier vos bassins à des filtres et chauffages (ou climatiseurs) afin de rendre habitables les bassins pour vos espèces. Au début collés à votre bassin, vous opterez très rapidement pour des pompes (lorsque vous les débloquerez) afin de les éloigner afin de cacher ces équipements de la vue de vos visiteurs. Ces éléments indispensables devront être en taille et nombre suffisants pour alimenter et nettoyer correctement chacun de vos bassins. En parlant d’habitat, vous devrez également décorer vos bassins afin de permettre à vos poissons de s’y sentir bien et à vos visiteurs de les trouver beaux. Par exemple, certains poissons auront besoin de beaucoup de plantes pour s’épanouir tandis que les murènes et certains crustacés voudront des rochers et des grottes pour s’y sentir à l’aise.

Afin que vos visiteurs soient pleinement satisfaits, tous vos équipements devront être cachés. Que ce soit les pompes, chauffages, produits d’entretien ou même les stocks de nourriture, vous devrez construire des murs et des portes de service pour éviter à n’importe qui d’accéder n’importe où. Surtout lorsque vous mettrez en place des boutiques de souvenirs et que les visiteurs pourront piocher dans les stocks sans payer s’ils ne sont pas en lieu sûr. Les portes de service permettront à votre personnel d’accéder aux équipements placés derrière sans que personne d’autre n’y ait accès. Indispensable et pratique en toute occasion. Pour continuer sur le personnel, vous pourrez engager des personnes qui auront diverses compétences. Au départ, cela ne sera pas très dur de choisir puisque vos seules taches consisteront à ce que votre personnel nourrisse les poissons et répare les équipements défectueux. Mais par la suite, il y aura à gérer les stands d’information, le nettoyage, les réapprovisionnement des stocks des boutiques, etc… De plus, certains équipements et poissons demanderont plus d’entretien que les autres et le personnel devra être suffisamment qualifié pour ne pas y passer toute la journée. Vos employés pourront ainsi monter de niveau à force de travailler dans votre aquarium. Vous pourrez sélectionner une nouvelle compétence à chaque niveau qu’ils pourront apprendre ou choisir de les perfectionner dans un domaine. Si vous aimez pousser le vice jusqu’au bout, vous pourrez également définir des priorités sur les taches de chaque employé (la nourriture avant le nettoyage par exemple) ainsi que des zones d’intervention dans votre aquarium et y affecter différents membres du staff.

Toujours plus de renommée

Parlons maintenant des visiteurs. Bien qu’ils ne soient pas le centre d’intérêt principal, vous devrez vous assurer qu’ils passent un bon moment car ils seront votre source principale de revenu et d’évolution. En fonction des poissons et décorations que vous placez dans votre aquarium, vous gagnerez deux types de ressources : biologique et recherche. Les ressources biologiques vous permettent de débloquer de nouveaux poissons tandis que les ressources de recherche vous aident à obtenir de nouveaux équipements pour vos bassins. Vous devez donc faire en sorte que vos bassins rapportent suffisamment de points de ces deux ressources afin d’avancer dans le jeu, pour débloquer de nouveaux éléments et ainsi les placer pour en gagner davantage. Les visiteurs vous rapportent également des points de prestiges qui vous permettent de gagner des niveaux pour votre aquarium et avoir accès à de nouveaux poissons et équipements à débloquer. Pour gagner des points de prestiges, vous ne devrez pas négliger leurs besoins en nourriture et boisson en disposant des distributeurs mais aussi leur fatigue en plaçant des bancs dans votre aquarium. Les décorations aident également beaucoup mais attention à ne pas en mettre trop qui soient identiques sous peine de voir des gens s’en plaindre. En avançant dans le jeu, les poubelles et toilettes seront capitales pour ne pas perdre de prestige. A noter que vous pourrez également modifier le prix des encas, boissons et objets souvenir pour aider au financement mais attention à ne pas abuser des prix sous peine de voir de nombreuses plaintes ainsi qu’une baisse de prestige.

https://i1.wp.com/cdn03.nintendo-europe.com/media/images/06_screenshots/games_5/nintendo_switch_download_software_2/nswitchds_megaquarium/NSwitchDS_Megaquarium_05.jpg?resize=300%2C169&ssl=1Les visiteurs vous rapportent donc de l’argent, ce qui vous permettra d’investir dans de nouveaux bassins et poissons, mais surtout agrandir votre surface de visite. Bien que les coûts ne soient pas extrêmes, il peut très vite vous arriver d’être en déficit si vous ne faites pas attention aux prix de vos installations et surtout de vos employés. Une vraie gestion au final.

Le mode Histoire vous propose une bonne dizaine de scénarios avec toujours de nouvelles difficultés et des nouveautés pour mettre à l’épreuve vos capacités de gestion. Pour terminer un scénario, vous devrez remplir toutes les missions qui se proposeront à vous au fur et à mesure. Des missions annexes feront aussi leur apparition et, bien qu’elles soient facultatives, elles seront toujours rentables à faire puisqu’elles vous permettront de récupérer de l’argent, des décorations, des poissons ou de l’équipement non disponibles en recherche (du moins, dans les scénarios concernés). Une fois le scénario terminé, vous avez la possibilité de passer au suivant ou de continuer à faire vivre votre petit bébé. Dans ce cas, faites bien attention à sauvegarder distinctement chaque scénario car si vous revenez sur un ancien, vous devrez le recommencer du début. Je vous recommande donc très fortement de sauvegarder à la fin de chaque scénario et de créer une nouvelle sauvegarde lorsque vous passez au suivant. Maintenant que nous avons fait à peu près le tour du jeu, nous pouvons vous présenter brièvement le mode Bac à sable. Le principe est le même sauf que vous choisissez vos paramètres de partie. Souhaitez-vous construire l’aquarium de vos rêves avec tout de débloqué et des fonds illimités ? Ou préférez-vous tenter une partie aléatoire avec des objectifs, missions annexes et recherches indéterminés ? Ou encore un juste milieu où vous influez sur ce qui sera aléatoire et ce qui ne le sera pas ? A vous voir, tout est possible (ou presque) pour pimenter votre partie. Pour le reste, la recette est la même et seuls vos options de jeu modifieront ce qui vous attendra. Même conseil que pour le mode Histoire, ne surtout pas hésiter à créer une sauvegarde distincte pour chacune de vos parties.

Prise en main

On a tout vu ou presque sur le jeu, qu’en est-il maintenant de cette version Switch ? Eh bien l’interface est très claire et très simple d’utilisation, tout autant que son homologue sur PC. Les différents menus sont accessibles via les flèches directionnelles et la sélection se fait via le stick gauche. Vous pourrez vous déplacer dans l’aquarium et bouger la caméra avec le stick droit. Les actions sont assez simples : A pour valider, B pour annuler, X pour déplacer un élément et Y pour vendre. Lorsque vous avez un équipement “en main”, vous pourrez utiliser Y pour le faire tourner et ainsi correctement le positionner. De même pour les bassins, une première pression sur A vous permet de le déposer au sol et vous pourrez choisir sa taille en déplaçant les angles avec le stick gauche avant d’appuyer à nouveau sur A pour qu’il soit installé. Avec la gâchette ZR, vous pourrez aussi gérer le temps et choisir entre le laisser couler, l’arrêter ou le faire défiler en vitesse x2.

Rien de bien compliqué à ce niveau. On pourra cependant reprocher quelque peu les déplacements d’éléments avec le stick gauche qui seront un peu hasardeux parfois, ce qui vous fera sélectionner une case au lieu d’une autre. Pas très handicapant, cela reste quelquefois un peu énervant de ne pas réussir une action tout bête du premier coup. La sensibilité du stick droit est également de la partie lorsque vous cherchez simplement à déplacer la caméra et que vous vous retrouvez à zoomer sur un aquarium en même temps. Malheureusement, les options sont très avares et hormis les effets sonores et la langue, vous ne trouverez pas grand chose pour résoudre ce problème de sensibilité. Hormis ces quelques bévues, le jeu est bien plus que correct pour un portage et ne souffre pas de maux extravagants. On regrettera malheureusement la non gestion du tactile, ce qui aurait été un énorme plus pour les sessions en mode portable avec la console.

Côté ambiance, graphismes et musiques, on peut tout mettre dans le même panier car on est vraiment plongé dans l’univers à 300%. Que ce soit le bruit des équipements, les petits bruits des points de ressources qui s’accumulent ou encore la musique, tout vous immerge dans l’ambiance et vous fait profiter à fond de chaque partie. La musique est vraiment très sympathique et bien qu’elle soit quelque répétitive, elle ne vous bassinera pas les oreilles ce qui est un énorme avantage pour un jeu où on peut y passer des heures. La patte graphique est assez mignonne et simpliste, ce qui fait que nous n’aurons pas de très gros détails sur les poissons mais quand même suffisamment pour les reconnaître et faire plaisir aux fans et passionnés. Vu le contenu et la qualité proposés par le jeu, l’euro symbolique de plus sur l’e-shop vis-à-vis de Steam vaut tout de même la peine d’être déboursé.

Conclusion
Megaquarium fait partie de ces jeux de gestion qui semblent innocents et sur lesquels vous allez pourtant passer des heures sans vous en rendre compte. Avec une approche du milieu aquatique et biologique très poussée, vous devrez également gérer vos visiteurs efficacement afin d’être rentables et proposer ainsi l’aquarium de vos rêves. Le portage est propre et réussi avec une bonne répartition des touches pour une prise en main et jouabilité immédiates, autant en mode TV qu’en portable. Attention cependant aux sticks qui seront un tantinet trop sensibles et dont l’option pour les configurer est inexistante.
Points positifs
  • Biologie poussée
  • Grand nombre de poissons
  • Une gestion très poussée de l’aquarium dans son ensemble
  • Une ambiance sonore parfaite
  • Une durée de vie monstrueuse avec les deux modes de jeu
Points négatifs
  • Sticks trop sensibles parfois
  • La gestion des sauvegardes
8.6
Génial
Gameplay - 8
Graphismes - 7
Audio - 9
Durée de vie - 10
Ambiance - 9
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

3 commentaires

  1. Tu y as joué au bord de la mer ? 😀
    Le gros reproche que je lui fais c’est sur son graphisme trop simpliste , les perso des mii ratés ^^” de ce que je vois sur les vidéos … Le reste à l’air plutôt sympa

    Répondre
    • xFlamx

      Honnêtement, pour la qualité du contenu proposé, je ne me suis vraiment pas attardé sur les graphismes. Certes, ils auraient pu apporter un peu plus de charme au jeu mais je n’en ferai pas un reproche principal 🙂
      Sinon, non, je n’ai pas la mer à proximité ^^

      Répondre
  2. Man Uto

    et sinon, il est fun a jouer ? avec une bonne dose d’humour ?
    Il me semble un peu plat, en fait

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire