Tiny Gladiators (Nintendo Switch) – Le test

Depuis l’arrivée des smartphones, les jeux mobiles viennent exploser le marché. Souvent payant ou gratuit, la plupart propose tout de même un modèle free to play. Trop souvent addictif au plus haut point, ces braves applications numériques bouffent notre connexion et notre batterie. Heureusement pour nous et notre pauvre smartphone, la Nintendo Switch est présente et permet de nous essayer à ce type de jeu sans contrainte mis à part le prix de départ. Mais honnêtement, que vaut cette nouvelle itération du jeu Tiny Gladiator, réponse tout de suite.

Un simple portage

N’y allons pas par quatre-chemins, oui le jeu est identique à sa version Android sortie en 2017. Le principe est identique, nous incarnons toujours un gladiateur qui veut venger son père. Pour cela, nous allons enchaîner les combats d’arènes avec notre personnage que l’on aura choisi parmi une petite sélection de quatre gladiateurs différents. Une fois le choix établi, nous devons choisir notre classe parmi trois différentes, chevalier, lancier, assassin. Par la suite, il sera possible de débloquer moyennant finance une nouvelle classe le colosse. Dans ces choix, pas grand-chose ne change mis à part le côté esthétique et les compétences disponibles.

La loi du loot

Comme de coutume dans ce genre de jeu, nous aurons sans cesse besoin de se renouveler au niveau de l’équipement. Pour cela rien de plus simple, il suffira juste de gagner les combats et donc de précieuses pièces d’or. Ces jolis petits deniers nous serviront ensuite via un menu à acheter des pièces d’équipement. Mais attention, ici nous avons affaire à des caisses de loot, ainsi il faudra donc cumuler notre or pour ouvrir l’un des trois coffres et espérer en retirer une magnifique arme ou armure de niveau légendaire. Plus notre équipement sera puissant, plus il influera sur notre niveau de puissance. Niveau qui servira bien évidemment à occire plus facilement nos adversaires. Pas d’inquiétude à cela, il suffira soit d’acheter ses pièces dans des coffres ou alors de battre des boss ou compléter des arènes spécifiques pour avoir accès à un ou plusieurs coffres. Autre astuce, accumuler de l’or pour améliorer son équipement en le faisant grimper de niveau via bien sûr une certaine somme qui ne cessera d’augmenter à chaque palier. Ainsi, grâce à cela, notre personnage sera plus puissant et aura plus de facilité face à ses adversaires de plus en plus coriaces. Mais attention si notre puissance d’équipement augmente, il en est de même pour celle de l’ennemi.

 

Farming un jour farming toujours

Eh oui, si vous voulez perdurer dans ce jeu et garder espoir d’aller jusqu’au bout des 195 niveaux qui parsèment le titre alors il va falloir batailler dur. Encore une fois rien de bien compliqué, il suffira juste d’anéantir chacun de nos ennemis et ainsi de récolter de plus en plus de points d’expérience. Pas d’inquiétude les niveaux grimpent vite, et grâce à cela, nous allons avoir à chaque nouveau niveau un point de compétence à distribuer dans l’une des quatre compétences. Les dégâts et la vitesse font partie des compétences passives, tandis que deux autres compétences actives peuvent être améliorées. Par la suite, lorsque notre personnage aura atteint le niveau 100, il sera possible de débloquer les compétences de maîtrise, autrement dit des compétences plus puissantes. Mais avant d’avoir tout cela, il va falloir farmer un minimum. Car oui, la difficulté augmente bien sûr, mais rassurez-vous rien d’insurmontable. C’est donc maintenant que nous arrivons à la partie de la durée de vie du titre.

Redondance quand tu nous tiens

Comme d’habitude dans ces jeux de ce type, la durée de vie dépendra de votre investissement dans celui-ci. Si vous farmez un maximum et que vous enchaînez les arènes à toute allure. Alors vous arriverez au dernier niveau en à peu près 4 heures de jeu. Bien sûr après cela, nous aurons toujours la possibilité d’effectuer une nouvelle partie dans un mode de difficulté plus élevé ou alors d’aller dans le mode survie. Ce mode est tout simplement une arène où il faudra payer un prix d’entrée de 5 000 pièces pour combattre à la chaîne des ennemies et espérer ainsi gagner de plus en plus d’or au fil des victoires. En plus de cela, nous remporterons un fantôme par victoire. Ces derniers nous serviront comme monnaies d’échange pour des artefacts servant de pièces d’équipement. Autant dire que ces derniers sont extrêmement puissants et qu’il en coûtera tout de même 150 fantômes pour un seul morceau d’équipement. Donc ce ne sera pas de sitôt que vous pourrez revêtir une magnifique armure enchantée. Bref, honnêtement, ce mode ne rapporte pas grand-chose mis à part de remporter de nouveaux équipements. Mis à part pour les adeptes de collectionnite ou scoring, il n’y a pas grand intérêt à revenir sur le jeu une fois celui-ci fini une première fois du fait de son extrême redondance et de son grand manque de nouveauté. En revanche pour ceux qui prendraient leur temps, alors le jeu est parfait pour de petites sessions et vous comblera durant plusieurs dizaines d’heures. Bien sûr toujours en fonction de votre intérêt pour le titre. Il est bon de noter que le jeu possède un mode multijoueur local et qu’il est possible d’y jouer en coop. Mais encore une fois, rien de bien folichon, cela se résumait seulement à des combats en deux contre deux et à un mode survie. Pour finir, la partie graphique est jolie, mais sans plus quant à la partie sonore, elle est à l’image du gameplay très redondante.

Conclusion
Tiny gladiator est un titre agréable dans sa prise en main. Suivant son degré d’implication dans le jeu, il se bouclera plus ou moins rapidement. De quatre à cinq heures pour les plus rapides tandis que pour les autres cela pourra monter à une dizaine d’heures voire plus. Son manque de renouvellement et sa redondance risque néanmoins d'empêcher le joueur d’y retourner une fois les 195 niveaux passer. À noter tout de même qu’un mode survie et multijoueurs est présent. Le jeu est tout de même proposé à 14€99 un prix relativement élevé d’autant plus que le jeu est disponible sur android gratuitement.
Points positifs
  • Des graphismes propres
  • Un gameplay simple
  • Un aspect collectionnite
  • Une histoire sur fond de vengeance...
Points négatifs
  • Un manque de renouvellement
  • Une musique redondante
  • Le prix un poil élevé
  • Mais trop peu exploité
6
Correct
Graphismes - 6
Gameplay - 7
Maniabilité - 7
Bande-son - 5
Durée de vie - 6
Histoire - 5
Ecrit par
Joueur depuis 30 ans, passionné de comics et autres joyeusetés de la sphère geek. C'est avec plaisir que je partage cette passion dévorante qui aura commencer avec un simple plombier moustachu tout fait de pixels.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire