Guacamelee! Super Turbo Championship Edition – Le test

Après une sortie plus que remarquée sur PS3 et PS Vita il y a plus d’un an, Guacamelee arrive enfin sur les autres supports dans une version surboostée. L’année dernière le jeu avait surpris par sa qualité alors que personne ne l’attendait, un Metroidvania simplifié et accessible sans que le jeu ne soit trop facile ou trop difficile. L’arrivée de cette perle sur les autres supports concerne surtout la Wii U et si les connaisseurs doivent déjà être en train d’y jouer, les indécis seront sûrement intéressés par ce test.

Et la Wii U méritait bien ce jeu vu toutes les références que fait le titre à Nintendo (mais également à un tas d’autres licences) et j’attaque ce test avec joie avec tout l’humour qu’il contient. Le jeu se présente tout d’abord comme un simple platformer 2D mais auquel on ajoute une grande map à la Metroid et des combo dignes d’un Beat them all. D’ailleurs le système d’esquive est bien pratique et le gameplay vous demandera d’être précis à ce niveau pour maîtriser le jeu, sans que cela ne soit jamais trop difficile. Mais vous sentirez toujours le différence lorsque vous jouez bien.

La copine de Juan, notre héros, a été capturée par Calaca. Ce méchant mystérieux cache un petit secret mais ne nous voilons pas la face, le scénario est très secondaire. Cela n’empêche pas l’univers d’avoir sa propre identité et ses personnages atypiques. Le gameplay est la principale grosse qualité de Guacamelee, je vous en ai déjà parlé un peu plus haut mais ce qu’il faut prendre en compte c’est que le titre se joue sur deux mondes, à la manière de A Link To The Past. On peut passer du monde des vivants au monde des morts à tout moment quand on obtient le bon pouvoir (avant il faudra utiliser des portails placés à certains endroits). La transition est instantané et réussie, car si le thème ne change pas d’air, les sonorités changent afin de coller à l’ambiance du monde choisi.

Et cette mécanique du changement de monde sera utilisée durant tout le jeu, mettant vos talent de fan de jeu de plate-forme à rude épreuve si vous voulez compléter le jeu avec la bonne fin. Cette édition apporte plusieurs bonus à celle sortie sur PS3 et PS Vita l’an dernier. Pour ceux qui y avaient joué, ces bonus s’intègrent très bien et surtout directement en plein milieu de l’aventure. On retrouve donc quelques pouvoirs en plus, deux environnements supplémentaires, un nouveau boss et bien sûr de nouvelles références et petites quêtes annexes. L’ensemble reste cohérent et les bonus ne sont pas mis de côté ou cachés. Les DLC sont aussi inclus, on parle donc des costumes (qu’il faudra maintenant acheter avec une monnaie dédiée) et aussi des défis d’El Diablo. D’ailleurs les médailles d’or dans ce dernier sont maintenant nécessaire si vous voulez les 100% vu que ce n’est plus un contenu supplémentaire. Enfin côté nouveauté, mention spéciale à la bande son du nouveau donjon !

Ces bonus ne méritent peut être pas de refaire passer le joueur à la caisse car ils ne sont pas non plus mémorables, mais le fan du jeu sera conquis et les nouveautés sont nombreuses, on est très loin du simple portage. La durée de vie du jeu prend facilement 1, voire 2 heures de jeu en plus, du coup vous devriez mettre autour des 5 heures pour terminer le jeu la première mais cela n’inclus pas la quête des 100% qui est vraiment intéressante avec la recherche des orbes et les défis. Les orbes sont nécessaires pour pouvoir assister à la vraie fin du jeu.

Un mode coop est aussi présent depuis la toute première version du jeu et permet à une personne de vous rejoindre à tout moment avec le second personnage du jeu, elle possède les même coups que Juan (et d’ailleurs l’un des nouveaux environnements la concerne). Le jeu devient plus facile dans cette configuration mais au moins vous pouvez vous amuser avec un ami en local. Le second joueur ne peut utiliser qu’une manette Wii U Pro vu le nombre de touches qu’utilise le jeu, il y a même besoin des sticks cliquables pour l’un des nouveaux pouvoirs. En solo vous pouvez aussi l’utiliser à la place du Gamepad.

Pour ceux qui jouent au Gamepad, la carte s’affiche en permanence sur l’écran de la manette, ce qui nous évite d’appuyer sur le bouton Select pour la consulter à tout moment. Il est aussi possible de basculer le jeu sur le Gamepad grâce à un bouton qui s’affiche, par contre pour repasser le jeu sur la TV il faut repasser par le menu option… La qualité du jeu sur le Gamepad est vraiment bonne, c’est l’un des jeux qui passe le mieux grâce à son style graphique.

Enfin pour parler technique, en comparaison avec les autres supports, cette version Wii U a été portée par Broken Rules. Les versions PS4 et Xbox One ont elle été directement développées par Drinkbox. Cette version Wii U est très légèrement inférieure techniquement. Le seul point vraiment notable se situe sur les écrans de chargements qui sont plus longs de quelques secondes il m’a semblé, mais on reste vraiment dans l’ordre de l’acceptable. On peut noter également la disparition des classements en ligne sur cette version Wii U. Ils permettaient de comparer notre temps de jeu avec nos amis une fois fini selon la difficulté et le pourcentage atteint, le Miiverse comble un peu ce manque…

Fire Akuma
Ecrit par
Webmaster à votre service ! Il y a des articles sous les titres. ¯\_(ツ)_/¯

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire