Mad Tower Tycoon (Nintendo Switch) – Le test

Si la proximité a su quelque peu se démarquer en cette période si particulière, permettant de mettre en lumière de belles solidarités, mais aussi de ressortir quelques haches de guerre, force est de constater que la vie en communauté n’est pas toujours aussi simple qu’elle n’y parait. Pourtant, dans le cadre privé ou professionnel, il faut bien faire avec et jongler entre les différentes humeurs et besoin de chacun pour retrouver une belle harmonie (mais si c’est possible !). Le test du jour nous permet de concevoir une tour, voir même, une immeeeeense tour, où tout le monde vit heureux, ensemble. Ça promet !

Développé par Raylight Games et Eggcode, et édité par Toplitz Productions, Mad Tower Tycoon porte particulièrement bien son nom : vous voilà à la tête de la construction et de la gestion d’un tour complètement déjantée, permettant de cumuler à la fois les travailleurs des bureau, agrippés à leurs ordinateurs et à leurs besoins incessants de réseaux, les commerçants plus ou moins développés, mais aussi les locataires de multiples appartements, et même la réservation de chambres d’hôtel. Bien entendu, tout cela ne pourrait pas fonctionner sans un excellent service de maintenance, d’hygiène… tiens, et vous avez pensé aux loisirs ? À la déco ? Et il y a une panne sur l’ascenseur du 3ème étage, aaah des zombis arrivent ! Mad Tower les amis, MAD Tower.

Un démarrage non sans dérapage

La présentation du soft est très sommaire. Après un (long) temps de chargement, le menu principal (un peu austère) s’affiche et vous conduit rapidement au choix de vos paramètres pour la prochaine partie à venir (à moins que vous ne souhaitiez reprendre une partie en cours). Différents critères sont alors proposés, allant du nom de votre tour jusqu’à sa taille, l’ambiance générale, la difficulté… différents scénarios sont disponibles mais aussi et surtout un mode bac à sable, nettement, nettement, plus satisfaisant et intéressant. Nous reviendrons sommairement sur les scénarios dans un second temps.

Afin de vous épauler dans la lourde tâche qui vous attend, un tutoriel est fort heureusement à votre disposition. Néanmoins, à nouveau, ce dernier se présente de façon bien tristou, avec une vingtaine de panneaux de textes qui se succèdent au gré de vos manipulations. Ça ne rigole pas des masses chez Mad Tower Tycoon…

Ce tutoriel vous permettra de comprendre les bases du jeu, et d’en déceler les premieres déconvenues fort désagréables. En effet, la prise en main du soft est bien loin d’être agréable sur notre petite console Nintendo, obligeant le joueur à passer d’un menu à un autre avec une touche particulière. L’accès aux icônes de constructions, par exemple, s’effectue en appuyant sur le bouton X, puis la sélection avec les directions du joystick. La réactivité du jeu n’est malheureusement pas toujours au rendez-vous, et de multiples latences sont à déplorer. En outre, pour retrouver le pointeur de sélection (comme sur un ordinateur), il faudra ressortir de ce menu. Avant de bien vite y retourner. Puis d’en ressortir. Puis de chercher le bouton pour atteindre telle ou telle option. Puis de retourner dans le menu des constructions. Puis… bref. Vous finirez par piger le truc, mais de là à prendre plaisir…

Au-delà de cette prise en main difficile (le jeu doit être tellement plus agréable sur un ordinateur !), il va vous falloir vous mettre au travail, il serait temps !

Viens faire un tour dans ma tour

Passée cette prise en main casse pieds (qui vous poursuivra bien entendu au fil de vos sessions de jeu), intéressons-nous à la construction véritable de votre tour complètement folle. Cette dernière se démarque assurément par la richesse des activités qui peuvent y être    proposées, le mode bac à sable vous laissera en effet totalement libre d’imaginer un cadre réservé plutôt au service hôtelier, ou bien une tour de bureaux avec des travailleurs soucieux de bien faire, ou encore des appartements plus ou moins cosy.

La base de votre tour est capitale. Elle permettra l’accueil des visiteurs et consolidera les fondations à venir. Ainsi, une base de grande taille permettra de bâtir un espace nettement plus conséquent au-dessus d’elle, qu’une base riquiqui.

L’exploitation de votre tour peut désormais commencer (y compris dans les souterrains !). Choisissez le thème de votre choix dans le menu des constructions, et le bloc correspondant s’affichera à l’écran. Vous serez alors libre de le placer selon vos désirs à condition bien sur qu’il soit relié à votre structure. N’oubliez pas d’incorporer des escaliers et des ascenseurs (ou même des escalators !) afin de permettre aux personnes de rejoindre l’ensemble des étages.

Chacune des constructions dispose d’un descriptif complet, traduit en français (mais de façon bien imparfaite, donnant la fâcheuse impression que tout ceci a été quelque peu bâclé…) et fera l’objet d’une attention particulière des maçons du coin. Ces petits bonhommes, plein de bonne volonté, s’afficheront gaiement sur votre écran et se mettront à la tâche rapidement. Une fois les premières constructions terminées, vos premiers visiteurs viendront découvrir votre tour… et peut être s’y installer si cette dernière est à leur goût ! En effet, il vous faudra porter un soin tout particulier à chacun d’entre eux : le bureau de untel est t-il suffisamment à proximité des toilettes ? L’appartement de untel, est t’il parfaitement insonorisé ? Madame truc aimerait bien un service de restauration à proximité… monsieur machin trouve la tour un peu sale, faites quelque chose quoi ! Il y en aura toujours un pour rouspéter dans son coin.

Tout ceci ne serait pas vraiment humain sans son aspect pécunier. Bien entendu.

Ainsi, chacune des constructions sera plus ou moins coûteuse, et il vous faudra garder un œil sur l’ensemble des maintenances nécessaires au bon fonctionnement de votre tour. Les loyers vous permettront de vous enrichir mais aussi les différents contrats à votre disposition. Ces derniers sont en vérité des objectifs à atteindre, vous permettant par la suite d’acquérir toujours plus de pépettes ou d’expérience. Cette expérience, quant à elle, débloquera au fil du temps, de nouveaux aménagements. Le contenu est particulièrement conséquent et les développeurs se sont amusés à imaginer toutes sortes de constructions possibles. Un excellent point.

Mais, si les développeurs se sont montrés cléments sur le contenu de leur bébé, ils ont aussi su faire preuve d’audace dans les catastrophes susceptibles de vous tomber dessus…

Catastrophes naturelles et surnaturelles

Un Tycoon ne serait pas vraiment un Tycoon sans son lot de petites catastrophes bien punchy. La tour ne vient pas contredire la règle et vous aurez le droit à votre petit florilège plus ou moins cocasse : des incendies, des tremblements de terre, mais aussi l’invasion de votre tour par une horde de zombis effrayants ! De quoi faire frissonner vos visiteurs, à n’en point douter !

Si ces désastres sont désactivables dans le bac à sable, ils sont parfois le cœur (du problème) de certains scénarios du jeu. En effet, ces derniers vous proposeront de solutionner divers soucis dans de multiples tours. À vous de faire les bons choix suite à un important incendie ou encore dans la gestion d’un immeuble en plein désert et sujet à des questions environnementales. S’ils ont le mérite d’exister, nous n’avons pas trouvé ces scénarios particulièrement séduisants, d’autant plus qu’ils sont mystérieusement cloisonnés (la durée est limitée, tout comme les constructions. Assurément pour décupler la difficulté !). Le passage par le bac à sable vous permettra de vous faire la main sur le soft avant de vous attaquer aux scénarios.

La maison de poupées

Mad Tower Tycoon, sans être de toute beauté, reste très mignon dans sa mise en scène. Chaque cadre de vie est soigné, avec des détails colorés. L’ensemble manque assurément de finesse, avec des petits personnages globalement grossiers, mais nous parvenons sans mal à visualiser l’agencement de notre tour. Un flou certain reste néanmoins à souligner dans la vision en balayage de notre œuvre.

La musique ne dégage rien de bien particulier et accompagnera simplement votre construction sans véritable identité. Elle reste néanmoins plutôt agréable à l’oreille.

Mad Tower Tycoon est proposé pour un peu moins de 30 euros sur l’eShop de la Nintendo Switch. Un prix nettement trop élevé au vu de l’ergonomie du jeu sur notre petite console…

Le saviez vous ?

Toplitz Productions nous a offert bien d’autres jeux de simulations tels que Professional Farmer, Mad Games Tycoon (décidément… que de fureur !), ou encore Industry Giant…

Lequel préférez vous ?

Conclusion
Adepte de la série des Tycoon, nous attendions avec impatience cet opus sur Nintendo Switch. Malheureusement, la déception fut grande... malgré un contenu riche et varié permettant la construction d’une tour au gré de nos envies, la prise en main du soft s’avère fastidieuse et peu agréable. Les plus acharnés parviendront tout de même à prendre plaisir dans le mode bac à sable, paramétrant au mieux leur partie, oubliant probablement les scénarios un peu trop restrictifs, tandis que les autres seront vraisemblablement frustrés dans ces constructions aux multiples manipulations et aux ralentissements non négligeables.
Points positifs
  • Contenu particulièrement riche et varié avec de nombreux constructions de toutes sortes.
  • Graphismes simples mais conférant une certaine mignonnerie au soft.
  • Traduction française, mais quelques zones anglaises persistantes notamment le descriptif des scénarios !
Points négatifs
  • Une jouabilité pénible, avec des manipulations nombreuses et une réactivité imparfaite du soft.
  • Des ralentissements à signaler, avec un temps de chargement conséquent pour atteindre le menu principal.
  • Des scénarios variés mais qui font quelque peu pâles figures face à l’étendue des possibilités du mode bac à sable.
  • Prix trop élevé
5.2
Moyen
Graphismes - 6
Jouabilité - 4
Richesse du contenu - 7
Richesse des modes de jeu - 5
Tarif - 4
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire