Balan Wonderworld (Nintendo Switch) – La preview

Il fut une époque où un certain plombier rouge luttait contre un certain hérisson bleu. Une époque où certains encourageaient Shigeru Miyamoto et d’autres Yuji Naka. L’histoire actuelle démontre que Mario est sorti vainqueur de cette lutte tandis que Yuji Naka s’effaça lentement de la scène. Celui-ci tenta de revenir en créant son propre studio et en proposant Rodea The Sky Soldier, jeu de plate-forme qui finira oublier. Alors que l’on ne s’attendait pas à voir l’homme rebondir, celui-ci nous démontre le contraire en s’affichant aux côtés de Square Enix avec l’annonce du jeu Balan Wonderland. La sortie de ce nouveau jeu du papa de Sonic se rapproche et nous avons même désormais accès à une démo disponible sur l’eShop afin de jauger du travail réalisé, ce que nous nous sommes empressés de faire.

Balan Uglyworld

On lance la démo et on s’étonne de voir le grand nombre de langues dans lesquelles le jeu est traduit. Parmi eux se trouve le Français et cela est un premier point que l’on soulignera. Autre bon point, le bel écran titre coloré ainsi que le logo plutôt élégant du jeu. On assiste ensuite à une superbe cinématique d’introduction digne des meilleures productions de film d’animation 3D. On est entraîné dans la cinématique et dans ce prologue qui nous présente 2 protagonistes dans leur routine lassante qui finissent absorber dans une autre dimension par un mystérieux individu au look très coloré, le mystérieux Balan.

Alors que l’on se laisse entraîner dans cette fantaisie, la chute est très lourde lorsque se présentent les premières phases in-game. Le choc est tel que techniquement, on ne peut que prier aujourd’hui que la démo soit basée sur une version Alpha du jeu et non une version proche de la version finale. Sans exagérer, on se demande même si l’on joue à un jeu Switch ou à un jeu de l’époque du début des 128 bits voire d’une génération encore plus ancienne. Dans l’espoir qu’il ne s’agisse que d’une petite erreur provenant du HUB, on poursuit en entrant dans le premier monde du jeu.

On aura beau se laver les yeux ou se pincer le visage, ce que nous avons sous les yeux n’est absolument pas un rêve, mais un véritable cauchemar. On a eu le courage de jouer au premier niveau dans l’espoir d’y relever quelque chose de bon à reporter. On peut dire que l’OST s’en sort plutôt bien et que le titre s’inspire de Super Mario Odyssey dans ses mécaniques. Un jeu de plateforme et d’exploration en 3D avec système de costume aux pouvoirs variés switchable à volonté. Une idée loin d’être nouvelle, mais qui reste bonne. Cela vous invite à explorer chaque monde à fond en utilisant au mieux ces pouvoirs afin d’y récupérer différents trophées éparpillés dans les niveaux.

Ainsi se conclut notre second paragraphe avec un peu de positivité concernant la démo du jeu. On résume : un bel écran titre, de belles cinématiques, une OST convenable, de bonnes idées de gameplay et de nombreuses langues disponibles. Passé cela, ce n’est plus une douche froide, mais une véritable descente aux enfers que nous propose cette démo. Des environnements dignes d’un jeu entre N64 et GC. Le niveau que l’on a fait semblait dépeindre un genre de ferme horrible. Un niveau qui semblait bien moins ouvert qu’un Mario 3D. Les textures étaient cubiques et affreuses, tout était flou, baveux de partout et scintillant sur chaque plan. Les protagonistes sans charisme notamment dans leur costume de pouvoir, rappelant les plus mauvais cosplays.

Non contents de n’avoir aucun charisme, leurs animations sont également raides et ils flottent dans leur déplacement. Le seul qui semble avoir été le centre d’un certain soin fut le personnage de Balan lors de ces apparitions dans quelques genres de mini-jeu de la démo. En plus d’être particulièrement laid, le framerate fait de grandes vagues en TV comme en portable. Le mélange de tout ça donne un jeu techniquement à la ramasse et indigne de la Switch. D’autant plus quand les maîtres de la plateforme proposent à côté un sans-faute technique avec Super Mario 3D World et Super Mario Odyssey.

Impressions

Difficile encore de jauger de manière définitive l’expérience Balan Wonderland. Bien qu’elle semble avoir quelques bonnes idées, certains points comme le récit et la durée de vie restent en suspens. Basé sur la démo, on serait tenté de dire que la durée de vie du jeu final se résume à quelques minutes tant l’expérience est infâme d’entrée de jeu. On se demande vraiment si le jeu ne devrait pas être repoussé pour être totalement retravaillé si la présente démo est basée sur une version avancée du jeu. Avec Super Mario 3D World arrivant très prochainement et ayant tout d’un jeu de plateforme Mario solide en de nombreux points, Yuji Naka ne peut que passer inaperçu et faire le bad buzz en tentant l’affront de sortir son titre ainsi. On ne peut que prier que ces premières impressions ne soient basées que sur une vulgaire démo mal développée et totalement différente du jeu final.

Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire