#Drive (Nintendo Switch) – Mini test

Les jeux de voiture ont toujours eu la cote dans l’histoire du jeu vidéo. Des consoles de première génération aux téléphones portables, chaque support permet de s’approprier un jeu de conduite ; et ce, peu importe la puissance, du modèle. La démocratisation du jeu mobile a permis de mettre en lumière de nombreux concepts jusque-là réservés aux jeux indépendants sur ordi. #Drive, sorti initialement sur mobile en 2019, réserve aux joueurs de Nintendo Switch une expérience mineure.

Un pur jeu mobile

Le concept de #Drive est extrêmement simple, si ce n’est même trop minimaliste. Une route, une voiture et une ligne droite, laquelle comporte des obstacles à éviter. Le style graphique n’est pas révolutionnaire, mais demeure agréable pour un jeu initialement sorti sur téléphone portable. Il existe la possibilité de changer de carte pour conduire dans de nouveaux environnements, mais la variété demeure davantage esthétique que pratique. Les sensations restent sensiblement les mêmes et l’ennui se fait vite ressentir. La police va vous poursuivre au bout d’un moment et il vous faudra leur échapper tout en surveillant votre essence. En somme, une boucle perpétuelle se dessine à travers vos sessions de conduite.

La maniabilité ne répond pas au rendez-vous tant le contrôle du véhicule est insupportable. Un temps de latence vient contrecarrer nos plans, surtout dans un jeu où les réflexes et la nervosité sont de vigueur. Cela peut prendre un certain temps pour s’approprier les bases du jeu, notamment pour maîtriser dans des conditions optimales le gameplay, mais, après des efforts, il sera possible d’apprécier un tant soit peu #Drive.

Course vers l’ennui

Les missions permettent de structurer le jeu, augmentant graduellement le niveau de difficulté. Elles se terminent rapidement, nécessitant un semblant de technique pour les réaliser dans de bonnes conditions. Toutefois, les missions perdent très rapidement de leur intérêt et se ressemblent toutes au fur et à mesure. À vrai dire, cela ne peut pas honorer le jeu tant son prix, de 11 €, est injustement élevé. Il ne serait pas conseillé d’acheter #Drive si vous souhaitez partager des sessions de jeu intéressantes et ludiques à moyen terme.

L’ennui est bel et bien présent, mais la version Nintendo Switch est relativement correcte. L’adaptation est bonne et ne présente aucun défaut. Malheureusement, le jeu ne propose pas de gyroscope en pleine session ; mais seulement dans les menus, alors que le système aurait parfaitement été adapté.

 

Conclusion
#Drive ne mériterait pas de sortie payante, mais seulement une adaptation gratuite sur la console de Nintendo, à l’instar des versions initiales sur mobile. Trop limité, le concept du jeu ne permet pas de proposer un renouvellement de gameplay intéressant.
Points positifs
  • Un concept ludique au premier abord…
  • Un style graphique agréable
Points négatifs
  • Ennuyant au bout de cinq minutes
  • Toujours les mêmes missions
  • La boucle : essence et police
  • Des véhicules à débloquer… mais sans intérêt
  • Et le gyroscope pour la conduite ?
2.6
Sérieux ?
Gameplay - 2
Durée de vie - 2
Graphismes - 4
Intérêt - 3
Bande-originle / Ambiance visuelle - 2

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire