Island Flight Simulator – Le test

Après le très très très mauvais Suspension Railroad Simulator, Joindots GmbH revient sur Wii U avec Island Flight Simulator toujours sur l’eShop. Pas de miracle une fois de plus, on tombe dans les travers de tout ce qui fait la légende des jeux “Simulator”.Par où commencer cet article ? Il y a tant de choses à dire pour un jeu qui n’en vaut même pas la peine. Les graphismes sont clairement d’un autre âge. Je ne vous parle même pas du frame rate épouvantable qui arrive à égaliser la nullité sans fond des bruitages. Techniquement on doit certainement être sur ce qui se fait de moins bien, tous supports confondus. Je vous laisse seul juge avec ma vidéo ci-dessous.

On soulignera que le jeu est traduit dans de très nombreuses langues, dont la nôtre, mais bien entendu pas du tout adapté. Aussi ridicule qu’impossible en 2016, les textes traduits sortent des cases prévues à cet effet. Du grand art… On notera quand même que cette fois on ne nous laisse pas sans aucune indication comme dans Suspension Railroad Simulator mais on nous prend par la main étape par étape pour comprendre le système de fonctionnement du jeu (prise des missions, les méchants sont des méchants pas gentils, contrôles de l’avion, etc…). On oubli juste de nous expliquer comment atterrir, mais bon, on s’en fout un peu non ? …

Une fois en vol, on découvre à quel point le jeu est ridicule, on survole une espèce de tâche peint en bleu continu sans vague mais avec des petits gribouillis qui semblent être des bateaux de croisière ou autre “chose” pouvant sortir de votre imagination. Arrivé sur une nouvelle ile, c’est un supplice qui est atténué par les fous rires continus, à chaque fois qu’une texture apparait, rendait la chose de plus en plus hideuse (sur notre vidéo, vers la fin, on voit la boiserie plus que réussi de la première ile).

Pour le reste, si vous êtes courageux, le jeu est assez long. Les missions très peu variées sont de plus en plus longues et vous aurez trois avions différents avec des stats utiles pour tel ou tel type d’objectifs (il parait) et le jeu est maniable. Attention, il n’est pas agréable à jouer mais la prise en main est humainement de l’ordre du possible, ce qui change de son grand frère Suspension Railroad Simulator.

1.3
Médiocre
Fire Akuma
Ecrit par
Webmaster à votre service ! Il y a des articles sous les titres. ¯\_(ツ)_/¯

1 Comment

  1. Article tres drôle, j’ai bien ris . Juste on m’a acheté le jeu avant de lire ton article (cadeau) ducoup comme tu le dis c’est super galère et je vous savoir si tu peux me dire comment arrêter les moteurs une fois atterri. Merci

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire