SNK HEROINES Tag Team Frenzy (Nintendo Switch) – Le test

Après avoir été un incontournable d’une certaine époque révolue du Jeu Vidéo, SNK s’est ensuite  longtemps tenu à l’écart du jeu console pendant une bonne grosse décennie. Le développeur reviendra à la charge récemment avec un certain King of Fighter XIV et la promesse de revenir plus fort que jamais dans ce qui avait fait leur gloire par le passé. En attendant leur prochaine tentative de grande ampleur, le développeur décide de ne pas oublier la Switch sur leur nouvelle licence réunissant plusieurs héroïnes de leurs anciens jeux. Nous avons pu incarner ces différentes héroïnes sur les arènes de combat de SNK Heroïnes: Team Tag Fenzy et il est temps pour nous de conclure ce nouveau combat avec un Dream Finisher !

The King of Boobs 2018

Quelques temps après les évènements de King of Fighters XIV, un certain combattant a décidé de laisser libre cours à ses fantasmes en réunissant quelques combattantes dans un manoir et les faire combattre. Le but étant de réunir de l’énergie née du désespoir de ces dernières afin de collectionner les dites combattantes en statue de sable tout en ressuscitant une certaine entité. Voilà grosso modo le scénario de SNK Heroines que l’on parcourra tel un jeu de combat arcade classique où l’on vit l’histoire d’un duo de personnage combattant d’autres duos de personnage jusqu’au fameux boss qui les a réuni dans cette dimension. Le but pour celles-ci étant de retourner chez elles. Voilà ce qui doit vous motiver à suivre les récits de la petite quinzaine d’héroïnes des licences SNK réunies dans ce jeu. Comptez une bonne dizaine de minutes à chaque fois, seul le boss Kukri posera éventuellement problème avec ses enchaînements presque infini et ses coups spéciaux qu’on qualifie de “Insane”. Un équilibrage à revoir du coup. Reste qu’en arrivant au staff crédit, quelques illustrations nous content une petite anecdote drôle sur chacune des héroïnes du jeu sous le thème de JPOP “Calling Heart”. On ose dire que ces petites illustrations de fin raconte bien plus de choses intéressantes que les quelques cinématiques du mode histoire qui ne change que selon le duo de combattante que vous décidez d’incarner. Vous débloquerez même à la fin quelques illustrations spéciales en finissant ce mode histoire en incarnant un duo spécifique d’héroïne. On revient alors sur le menu principal coloré et scintillant de teinte rose sous le thème de JPOP “Cres.”. A vous de choisir de continuer l’histoire avec d’autres personnages ou jouer des combats pour vous entraîner ou faire des matchs en ligne sinon du local. D’ailleurs sur ce dernier point, il est possible de jouer directement à 2 sur une TV  avec chacun un joycon ou alors de connecter 2 Switch et de jouer chacun sur son écran.

Il est temps justement d’aller au cœur même des affrontements de SNK Heroines Team Tag Fenzy! Le concept même du jeu pour SNK était de créer une expérience de jeu de combat accessible à tous. On a du coup jeu de combat en Versus 2D sous visuel 3D  avec effectivement des mécaniques simplifiées sans pour autant dire que SNK Team Tag Fenzy soit totalement facile à prendre en main. Commençons déjà par ce que nous avons en commun avec d’autres expériences du genre. On peut se déplacer avec le stick gauche ou la croix directionnelle, une touche pour les coups faibles, une autre pour les coups forts, une touche de garde et une touche de grab. On ne donne pas de touche précise dans le sens où vous pouvez aller sur le menu des commandes pour personnaliser cela. Il est possible de percer la garde de son adversaire en frappant continuellement dedans ou en utilisant un grab. Si vous êtes éjecté, la touche de garde vous permet également de récupérer et revenir rapidement à la charge. Notons la possibilité de déclencher des techniques spéciales via la pression sur une touche que vous aurez défini à cet effet. Chaque technique spéciale consomme une certaine quantité de la jauge d’attaque spéciale sur laquelle nous allons revenir dans un instant. Contrairement à d’autres jeux du genre où l’on effectue des enchaînements de bouton suivi de certaines manipulations directionnelles pour déclencher une technique spéciale. Dans SNK Heroines, la simplification commence par la présence de cette fameuse touche d’attaque spéciale. Il s’agit d’appuyer sur cette touche en pressant sur une direction pour déclencher une des techniques spéciales d’un personnage, un peu comme dans Super Smash Bros.

Nous avons ainsi résumé ce que l’on retrouve plus ou moins dans d’autres jeux de baston. Enchaînons cette fois avec des éléments moins orthodoxe dans le genre. Nous venons d’énoncer le cas des techniques spéciales mais pour comprendre SNK Heroines, il faut déjà revenir sur les règles de base des combats du jeu. Dans le genre, il s’agit de frapper et descendre la barre de vie de son adversaire à 0 avant la fin du temps imparti. Dans SNK Heroines, il s’agit également de descendre la barre de vie de son adversaire à 0 mais pour y parvenir il faudra nécessairement enclencher un “Dream Finisher”. Ici, la barre de vie de votre personnage est comme “partagé” avec sa jauge d’attaque spéciale. En perdant de la vie, votre jauge de spéciale gagne en envergure et vous pouvez ainsi déclencher plus d’attaques spéciales. Lorsque la barre de vie des personnages atteint le seuil critique, un bruit de casse se fait entendre et elle vire au rouge. A ce moment, en déclenchant un ”Dream Finisher” par la pression d’une autre touche, vous pourrez conclure le combat. Le “Dream Finisher consomme une grande quantité de spéciale. Si vous n’arrivez pas à placer ce Finisher, vous ne pourrez jamais venir à bout de votre adversaire avec une simple attaque. Il s’agira de remplir à nouveau votre jauge spéciale afin de pouvoir déclencher un nouveau “Dream Finisher”. Vous êtes pour ainsi dire vulnérable car la jauge se remplie relativement lentement et votre adversaire peut revenir très rapidement sur vous et retourner l’issue du combat. Mais nous n’avons pas fini d’énoncer les règles de SNK Heroines. En fait, tous les combats ici se déroulent en  2 VS 2. Ceci explique donc le fameux sous-titre Team Tag Fenzy. Vous choisissez toujours 2 héroïnes et vous pouvez ainsi switcher entre l’une et l’autre n’importe quand tant que vous avez les pieds sur terre via la pression sur une des touches définies à cet effet, de votre manette. Notez que votre duo partage exactement la même jauge de vie, les choses sont différentes concernant la jauge d’attaques spéciales. Lorsqu’une des filles est au front, l’autre la soutien à l’arrière avec des objets mais surtout en se reposant et en récupérant de l’énergie pour les attaques spéciales beaucoup plus rapidement qu’en étant au front. Ainsi, lorsque vous avez vidé votre jauge d’attaques spéciales, il est recommandé de switcher de personnage afin d’avoir un personnage possédant une jauge de spéciales pleine et ainsi pouvoir revenir rapidement à l’assaut de votre adversaire et continuer à envoyer des combos.  En baissant la jauge de vie de votre adversaire à un niveau très bas, il est même possible de le stun. En revanche, cela ne signifie pas toujours que vous avez suffisamment d’énergie pour enclencher un “Dream Finisher”. Changer de personnage peut également vous aider à remporter le combat. Finissons avec les objets et leur utilisation dans le titre. De temps à autre, des halos lumineux apparaissent sur la zone de combat. En allant dessus, vous obtiendrez un objet que vous pouvez utiliser en donnant une direction via le stick droit. Ce sont des objets de gêne ou de support, tel un objet de Super Smash Bros. Vous pourrez de temps à autre voir votre alliée lancer une banane ou une poêle pour gêner votre adversaire ou alors vous redonner un peu de vie ou un peu d’énergie spéciale en vous envoyant une boisson. Des règles et des mécaniques qui tendent à casualiser le core gameplay d’un jeu de combat classique mais qui ne vous empêche pas forcément de réussir à lancer des enchaînements d’attaques et de spécial tout en tirant une certaine satisfaction. Du moins, si vous n’êtes pas un grand spécialiste du genre, on peut comprendre que les vétérans du jeu de combat n’en tire pas plus de satisfaction et trouve d’ailleurs ennuyant la possibilité de déclencher des techniques spéciales aussi simplement que dans un Smash Bros.

Comme on le soulignait, SNK Heroines peut se pratiquer seul via le mode histoire, en VS contre un ordinateur ou en entraînement et survie. Des options qui vous invitent surtout à de courtes sessions de jeu. Il est possible de prolonger l’expérience en ligne mais on vous avouera que cela manquait de fluidité pour nous et que c’est un point important dans un jeu de combat. Pour le reste, il s’agira d’avoir un ami sous la main pour pratiquer le jeu à 2. SNK Heroines nous propose sinon de nombreux éléments déblocables en solo. Certaines choses comme les illustrations ou galerie de voix des personnages peuvent se débloquer en remplissant quelques conditions de jeu mais la plupart des éléments peuvent s’acheter avec l’argent remporté en jeu. On pense notamment aux nombreux éléments de customisation de vos personnages. Si vous êtes du genre à aimer passer des heures à personnaliser des jeunes femmes aux formes harmonieuses, en les mettant sous certains accoutrements plus ou moins sexy tout en prenant des clichés après avoir défini une pose et un décor en arrière-plan. Alors SNK Heroines vous servira certainement de défouloir même s’il faudra d’abord passer quelques temps à tout débloquer.  Au-delà de cela, SNK Heroines vous proposera une expérience tout juste acceptable et moyenne. Elle pourra s’avérer accessible et tout juste intéressante pour les non-initiés aux jeux de baston. Ou être ennuyante et trop simpliste pour les experts en lynchage de boutons et de sticks. Dans tous les cas, le rendu globale du jeu peinera à convaincre les joueurs. Le jeu nous sert un jeu de combat tout juste propre et coloré sur TV. Avec un rendu 3D loin de ce que peut faire la Switch au meilleur d’elle-même et digne d’un jeu PS3 moyen oserait-on dire. Mentionnons en plus, les animations assez raides des personnages, qui ne nous aide pas forcément à saisir la bonne frame pour enchaîner les attaques entre elles. D’ailleurs, nous sommes limités en arène de combat ce qui nous accentue encore plus la pauvreté visuel du jeu. Ajoutons à cela qu’en sortant la Switch de son socle on perd beaucoup en résolution, en couleur et en netteté. On passe  ainsi d’un jeu PS3 à un jeu PS2 dirons-nous. Ou Wii U et Gamecube pour proposer une comparaison chez Nintendo. Terminons cela avec une bande son assez pauvre qui ne pourra que convaincre les fans de SNK qui sauront reconnaître les quelques arrangements musicaux que propose le jeu. Sinon, en fan de JPOP nous n’avons retenu que le thème des crédits “Calling Hearts” et le thème du menu principal “Cresc.” qui ne sont que des chansons assez génériques tout justes potables et entrainantes. Pour ceux qui auraient préféré un doublage Anglais plutôt que les gémissements japonais, nous devons vous dire que seules les voix japonaises sont au programme. Soyez tout de même heureux d’avoir une telle production traduit en Français. Ce qui est assez surprenant.

[amazon_link asins=’B07F8CSG3N,B07DJR3JXG’ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’52667edb-bf39-11e8-a218-fb57c73f20d6′]

Conclusion
Si vous n’êtes qu’un amateur tentant d’apprendre à saisir un jeu de combat, SNK Heroines peut s'avérer intéressant et suffisamment technique pour satisfaire votre curiosité. Il faudra ensuite apprécier son univers empreint de la POP et des couleurs flashy à la japonaise sans oublier quelques décolletés et gros bonnets pour être totalement happé par le titre. Alors que le développeur tentait une nouvelle approche du jeu de combat en proposant de réunir plusieurs héroïnes de leurs différentes licences afin de parler aux fans de SNK. L’ironie du sort fera que ces fans souvent experts dans le genre se sentiront délaissés par le peu de technicité de SNK Heroines et malheureusement la généreuse poitrine des jeunes filles du jeu ne saura certainement pas envoûter ceux-là. A vous de faire votre choix en sachant que SNK Heroines devra faire face à quelques autres noms qu’on ne présente plus dans le genre en cette fin d’année sur Nintendo Switch.
Points positifs
  • Propre et coloré sur TV
  • 14 Héroïnes avec de gros bonnets
  • Personnaliser vos héroïnes avec de nombreux accessoires à débloquer !
  • Tout est déblocable avec l’argent du jeu !
  • Mécaniques et règles de jeu atypiques
  • Pour une expérience accessible
  • Et potentiellement technique
  • Mode Local à 2 Switch ou 2 joycon
  • Le staff crédit est plus intéressant que l’histoire du jeu
  • En français !
Points négatifs
  • Dégueulasse en mode portable
  • Peu d’arènes de combat
  • Animations des personnages très raides
  • Casting jouable maigre
  • Trop accessible et ennuyant pour les champions du genre
  • Des objets anecdotiques en combat
  • On fait vite le tour du jeu
  • Bande sonore assez pauvre
  • Un boss craqué
  • Une histoire inintéressante
  • Online à revoir
4.2
Décevant
Graphismes - 5
Bande son - 4
Jouabilité - 7
Durée de vie - 3
Scénario - 2
Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire