Sheltered (Nintendo Switch) – Le test

En pleine période de fêtes hivernales, et si nous entamions un petit régime ? Un petit repli sur soi-même afin de retrouver les véritables valeurs de la vie et nos besoins primaires qui doivent être assouvis coûte que coûte. Immersion garanti dans Sheltered, un jeu de survie que nous vous proposons en test dès aujourd’hui.

Le monde est sans dessus-dessous. L’apocalypse a frappé notre belle planète bleue et c’est avec courage que vous et votre petite famille tentez de vous calfeutrer dans un bunker de fortune. Le siège de votre aventure se tiendra dans ce refuge, où il vous faudra trouver toutes les ressources nécessaires pour survivre.

Commençons par le commencement avec le mode survie :  votre famille. Sheltered vous offre la possibilité de personnaliser vos proches afin de rendre le soft plus immersif encore. Libre à vous de faire mine de jouer avec vos véritables enfants/parents, ou bien de laisser libre court à votre imagination. Les paramètres disponibles sont nombreux et relativement variés et seront déjà déterminants pour votre aventure. En effet, les différents traits de caractères vont influer sur votre quotidien avec plus ou moins d’intensité.

Une fois vos proches calibrés à souhait, l’aventure peut commencer. Soulignons dès à présent que le jeu est en français : un atout considérable dans un tel jeu.

Vous voilà dans votre bunker. Pas très accueillant au début, l’esthétique n’est assurément pas une priorité. En effet, dans un premier temps, il convient de songer à répondre rapidement à ses besoins primaires et vitaux : trouver de l’eau, de la nourriture, pouvoir dormir et conserver une bonne hygiène. L’ensemble de ces critères ne sont guère si aisés à satisfaire dans les premières parties : l’eau peut se trouver aisément via votre citerne mais celle ci se vide assez rapidement et il ne pleut pas tous les jours pour la remplir à nouveau et de l’eau, vous allez sacrément en avoir besoin ! Pour boire bien entendu, mais aussi pour vous laver, entretenir vos sanitaires pour le moment précaires, et même pour partir en expédition !

Les expéditions sont en effet indispensables. Imaginez vivre dans un bunker sans ressources véritables à disposition… Il faut retourner à l’extérieur ! Fort heureusement, vous disposez de combinaisons adaptées pour pouvoir sortir. Ainsi revêtu, vous allez pouvoir, seul ou accompagné, parcourir les alentours pour y ramener de précieux composants et ressources à vos proches restés « à l’abri » au bunker.

À l’abri… ou pas. Le bunker peut vite devenir invivable. Mal entretenu, des rats indésirables viendront vous rendre visite. Aussi, l’air pourrait bien devenir irrespirable si vous ne prenez pas soin de vos précieux appareils. Enfin, parce que les développeurs ont pensé que vous n’avez pas assez de soucis à solutionner, des individus viendront régulièrement toquer chez vous dans l’espoir de pénétrer dans votre refuge. Et dans ce cas mes amis, méfiance… votre fraternité est tout à fait louable, mais votre invité n’est pas toujours pourvu de bonnes intentions. Laisserez-vous tout le monde entrer ? Un nouvel habitant peut vous apporter son aide une fois qu’il est bien établi dans votre petite communauté, mais lui aussi consommera des ressources.

Chaque résident doit en effet être chouchouté afin de ne manquer de rien (même s’ils sont globalement plutôt résistants ces survivants !) : la faim, la soif, l’envie d’aller aux toilettes, de prendre une douche, de dormir… Des besoins schématisés par des barres, plus ou moins remplies, un peu comme chez les SIMS à l’époque. Si vous ne prenez pas soin des membres du bunker, ils finiront par mourir et dans ce cas, il vous faudra gérer le corps. Autant vous dire que vous allez choquer vos petites têtes blondes !! Revenons à un monde plus agréable.

Pendant que votre compagnon est toujours en expédition, vous pourrez avoir quelques nouvelles de ce dernier via une radio disponible dans votre bunker. Il vous sera alors possible de choisir les différents éléments qui vous intéressent et qu’il vous semble bon de ramener au refuge. Bien entendu, les places de votre inventaire ne sont pas illimitées et à nouveau, il va falloir être malin pour choisir astucieusement les composants les plus importants à l’instant T.

Avec tout cet apparat de composants (certains vous sembleront bien futiles…et pourtant !), vous pourrez construire une foule de choses et réaliser de très nombreuses améliorations. Allant de toilettes plus ou moins perfectionnées, vous irez même jusqu’à l’installation d’un jukebox dans votre refuge, rien que cela ! Ce dernier ne sera pas disponible dès le début, mais au fil de votre progression dans l’aventure, vous débloquerez de nouveaux objets et pourrez ainsi perfectionner votre logement.

Arrivé à ce moment précis du test, il devient évident de comprendre que ce sont surtout les débuts qui sont délicats dans Sheltered. Une fois que vous avez compris les mécaniques du jeu, il devient plus aisé et votre bunker n’a plus grand chose d’effrayant petit à petit.

Soulignons tout de même que Sheltered reste un jeu exigeant qui demande de recommencer plusieurs parties pour acquérir les bons réflexes.

Un autre mode de jeu vous est proposé. Jusqu’à présent, nous vous avons présenté Sheltered dès ses prémices, suite à un monde apocalyptique. Mais des scénarios sont disponibles pour les joueurs le plus aguerris, et qui ont soif de challenges ! Cette fois-ci, vous débutez votre aventure selon certains critères et vos objectifs seront définis par le jeu directement.

Ces scénarios renforcent la durée de vie du soft et leurs conceptions restent assez bien faites. Atterrir dans un bunker après avoir été conservé grâce à la cryogénisation pendant plusieurs dizaines d’années, il y a de quoi avoir quelques nausées ! Rien d’étonnant donc à ce qu’un courageux membre de votre famille lâche une petite galette à son réveil… Nous vous avons prévenu, Sheltered pousse le réalisme à son paroxysme ! Finalement, le seul reproche que nous pourrons faire à ces scénarios est qu’ils ne sont pas assez nombreux, mais vous verrez que vous aurez déjà du mal à terminer les deux missions proposées à l’ouverture du soft.

Quelques mots enfin sur l’univers 2D du jeu, qui pourrait ne pas séduire tout le monde. L’effet pixélisé des personnages peut surprendre, mais globalement, le jeu reste bien réalisé et si vous ne faites pas partie des joueurs qui souhaitent des modélisations ultra poussées et modernes, mais plutôt simples et efficaces, alors l’univers de Sheltered pourrait vous séduire. Chez NT, nous les avons trouvés plutôt mignons ces graphismes retros. Mais tout est question de préférences personnelles ! =)

Sheltered est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch au prix de 14,99 euros, mais actuellement en promotions jusqu’au 31 décembre prochain pour 11,99 euros, profitez en !

Conclusion
Sheltered est un jeu exigeant et précis. Afin de survivre dans votre bunker, il vous faudra réunir de très nombreux critères et rester vigilants à tous les besoins de vos résidents. Plutôt riche en possibilités d’aménagements progressifs, les différentes expéditions restent assez jouissives puisque nous espérons chaque fois ramener de nouveaux composants. Enfin, les graphismes simples mais efficaces s’avèrent adaptés à ce type de jeu qui requiert avant tout d’être vigilant et de bien comprendre ce qu’il se passe dans le bunker.
Points positifs
  • Bonne simulation de survie
  • Jeu exigeant, une survie quoi !
  • Beaucoup d’objets à construire et à perfectionner conférant au joueur l’envie de retenter l’aventure encore et encore...
  • Graphismes cohérents avec l’univers
  • La possibilité de concevoir sa famille, jusqu’à son animal de compagnie !
Points négatifs
  • Un jeu un peu trop exigeant pour les novices ?
  • Peu de scénarios disponibles (mais qui ont le mérite d’exister !)
  • Léger manque de visibilité des textes en mode portable
7.1
Bon
Durée de vie - 7
Univers graphique et musical - 7
Jouabilité - 7
Difficulté - 7.5
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

2 commentaires

  1. Le “méritent” d’exister?

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire