Omega Strike (Nintendo Switch) – Le test

Conçu par les équipes de Woblyware, Omega Strike est un Metroidvania qui vous proposera naturellement de traverser un monde ouvert tout en améliorant les capacités de vos héros. Une armée de soldats modifiés génétiquement veut contrôler le monde et ce sera à la résistance de contrecarrer ce plan machiavélique.

Une belle aventure sans grands rebondissements

Le docteur Omega, spécialiste en biologie, est à l’origine d’une avancée scientifique qui révolutionnera la puissance militaire : des humains génétiquement modifiés dôtés de capacités supérieures à la normale. C’est donc à vous et à vos 2 acolytes, Dex et Bear, de l’arrêter et d’empêcher sa domination du monde.

Au niveau du gameplay, Omega Strike va exactement là où l’attend, ce qui en fait un bon Metroidvania mais un peu trop simple. Aucune grande mécanique spéciale ne viendra chambouler le tout, peu de risques sont pris en dehors de la formule classique nécessitant de débloquer des power-ups pour revenir à certains endroits déjà explorés afin d’en découvrir de nouveaux inaccessibles sans l’amélioration spécifique.

La seule et principale différence qui fera la force de ce jeu sera son système de switch de personnage à la volée. Vous aurez en effet le choix entre Sarge, le personnage de base ayant une AK-47 comme arme, Dex armé d’un fusil à pompe et ayant la capacité de réaliser des doubles sauts puis enfin Bear qui peut pousser des blocs rocheux et qui est équipé d’un lance-grenades dont les balles partent en cloche et rebondissent. A noter bien sûr que chacun des personnages découvrira de nouvelles capacités en route comme par exemple la possibilité de ramper dans des passages étroits pour Sarge ou encore l’utilisation d’explosifs par Bear permettant de détruire des obstacles.

Si en théorie l’échange dynamique d’une simple pression de touche permet de donner un peu de dynamisme au gameplay, la plupart des situations demanderont d’utiliser Sarge, ce qui rendra Dex et Bear assez situationnels (à moins que vous ne cherchiez absolument à les jouer) déséquilibrant leur utilisation et réduisant ainsi la mécanique unique du jeu à un simple gadget. Une chose fort regrettable tant less capacité de dash et de double saut de Dex sont un vrai plaisir à utiliser pour explorer le monde.

Cette sensation de déséquilibrage se renforce surtout en début de partie, notamment après le premier combat de boss où le Dr. Omega viendra enlever vos 2 compagnons, vous forçant ainsi a jouer Sarge uniquement pendant les premières heures.

Quelques collectibles sont à récupérer dans le monde, avec tout d’abord des pièces qui vous permettront d’acheter des améliorations de dégâts/portée pour vos armes, des kits de soins utilisables à tout moment ou de la nourriture. Les autres collectibles seront des cubes rouges qui, à l’instar des quarts de coeur dans les aventures du jeune hylien au chapeau vert, vous permettront de gagner un réceptable de vie supplémentaire tous les 4 cubes récupérés.

Au total, une douzaine de boss vous attendront dans 7 environnements différents, tous ayant leur propre identité visuelle, des ennemis spécifiques ainsi qu’un thème musical général, plutôt bien réalisé dans l’ensemble. Vous explorerez ainsi un désert, une jungle ou un laboratoire pour ne citer qu’eux, le tout dans un style graphique en pixel art rappelant le très récent Mercenary Kings ou encore une version plus peaufinée de la légendaire série Metal Slug de la NeoGeo.

Cette aventure saura vous occuper au total une petite demi-douzaine d’heures pour une première run avec bien sûr une certaine rejouabilité pour les complétionnistes ou alors les speedrunners en puissance.

Conclusion
Omega Strike est un Metroidvania vraiment fun aux graphismes colorés qui dégagent un certain charme. On regrettera un certain manque d’innovation, hormis la mécanique d’échange dynamique entre les 3 personnages à la simple pression d’un bouton, une mécanique peu exploitée ne demandant pas à être tant utilisée que ça au final, le jeu étant pensé principalement pour un seul protagoniste sur les 3. Cependant, cela n’en fait pas pour autant un mauvais jeu, bien au contraire, mais ce dernier ne chamboulera pas les codes pour sûr.
Points positifs
  • Le style graphique pixelisé et soigné
  • La bande-son très appréciable
  • Facile à prendre en mains
  • L’idée des 3 personnages aux compétences différentes
  • Améliorer ses armes et apprendre de nouvelles compétences
Points négatifs
  • Pas vraiment d’innovation
  • Un certain manque de variété dans les ennemis
  • Beaucoup d’aller-retours à faire par rapport aux zones inaccessibles
7.2
Bon
Graphismes - 8
Bande-son - 9
Durée de vie - 7
Gameplay - 8
Originalité - 4
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire