Heroes Trials (Nintendo Switch) – Le test

Prendre son temps dans un vaste RPG plein de surprises, s’extasier devant des décors riches en couleurs, prendre part à des conversations houleuses ou rigolotes avec des PNJ attachants, et parfois même partager une partie de cartes avec eux avant de repartir au combat, vaillant, augmentant son expérience au fil des combats et des conquêtes.

Un vaste programme aguicheur pour les amateurs de belles aventures… Manque de bol, rien à voir avec Heroes Trials, notre test du jour ! Développé par Shinyuden et édité par Ratalaika Games, Heroes Trials ne va pas s’embêter avec des détails aussi futiles qu’une histoire atypique et attractive, de dialogues percutants, ou même de graphismes sympatoches. Point de tout cela. Des missions qui s’enchaînent, voilà le programme, « et pis c’est tout », ou presque !

Un objectif à tenir en temps et en heure !

À peine le jeu lancé, vous voilà plongé dans une histoire maigrichonne : la defense du territoire a besoin de nouvelles têtes, une mise à l’épreuve vous est donc imposée pour prouver votre valeur. Pas franchement folichon tout ça.

Aussitôt dans le bain, vous êtes plongé dans une première quête, sans tutoriel ou autres bienvenues. À vous de comprendre un peu tout ce qui vous entoure. Fort heureusement, il n’y a pas grand chose en vérité !

La prise en main sera donc assez rapide. Un bouton pour combattre, un autre pour switcher de perso et un dernier pour changer le type de sort du personnage batifolant avec la magie, ou pour dégainer une bombe avec celui s’amusant avec son épée de chevalier (ce dernier dispose d’un dernier atout : un bouclier utilisable avec la gâchette). La caméra est placée au dessus de vous, ce qui aura l’art et la manière de vous amener à distinguer les ennemis plus ou moins à la dernières minute, et vous faire perdre quelques pommes de vie (votre barre de vie est effectivement représentée par des pommes, pourquoi pas !). À la manière d’un Zelda, vous êtes libres de détruire quelques herbes et poteries dans l’espoir d’y dénicher quelques pièces ou pommes égarées.

Pour mener à bien ces dizaines de quêtes, deux personnages jouables : Zoel et Élia. Le premier manie l’épée et se protége avec un bouclier perfectible, pendant que sa sœur Elia use de magie pour repousser les ennemis. Maintenez votre bouton et une attaque chargée sera disponible. Ces attaques, notons le rapidement, manquent un peu de dynamisme, la réponse du personnage est sensiblement décalée avec la pression du bouton. Un décalage parfois déroutant au début mais aussi dans les dernières quêtes. Il convient d’être un tant soit peu précis pour toucher l’ennemi, et juste l’ennemi.

Chaque quête est amenée rapidement, comme s’il fallait vite vite vite terminer le jeu ! D’ailleurs, le timing sera crucial tout au long de votre aventure puisque chacune des missions est soumise à un délai maximum, un temps durant lequel il vous faudra terminer la quête demandée. Un gros bémol puisque vous allez foncer en ligne droite vers la ligne d’arrivée, plutôt que de profiter, un minimum, de l’ensemble de la carte disponible afin de trouver les quelques surprises cachées ici et là. Le chrono vous rappellera à l’ordre si vous n’êtes pas dans les temps : ce sera le Game Over pur et simple !

Après avoir parcouru une zone boisée, une zone enflammée et une zone enneigée, et quelques lieux intérieurs, rendez vous pour le twist final en haut d’une tour et foncez, toujours en ligne droite, vers la fin du jeu. Comptez 3h en moyenne pour les joueurs aguerris, 5h pour les plus timides de la manette.

Rassurez-vous : vous avez le temps d’atteindre chacun de vos objectifs. Mais vous n’aurez pas le temps de fouiner toute la zone sereinement. Dommage.

Un univers oublié :

L’apparat des RPG se retrouve principalement dans deux thèmes principaux : une amélioration significative du personnage, par le biais d’arbres d’expériences ou autres perfectionnements. Point de tout cela dans Heroes Trials. Vos compétences au démarrage du jeu sont globalement les mêmes qu’au moment où vous bouclerez l’aventure (l’amélioration du bouclier, ou le changement des sorts ne reflètent pas de véritables perfectionnements). Aussi, l’expérience est absente. Aucune culpabilité donc à passer outre l’abattage de petits monstres qui parsèment le chemin, et à quoi bon ? Gagner quelques pièces, pas franchement nécessaires…
L’autre point concerne le vie sociale emblématique avec des villes et des magasins attractifs et à nouveau, les quelques villages que vous croiserez manqueront d’attractivité : les PNJ, peu bavards, ne présentent guère de véritable intérêt. Quant à vos achats disponibles, ils sont très limités.,,

Ces manquements confèrent au soft une certaine platitude, avec l’impression d’un univers qui manque de profondeur.

Enfin, votre aventure sera rythmée par quelques énigmes, mais leur solution sont d’une extrême simplicité…

Graphisme et esthétisme :

Tandis que la caméra vu du dessus ne vous offre guère une bonne visibilité de votre personnage et des ennemis à venir, les décors ne présentent pas un très grand raffinement. Plutôt grossiers et manquant de finesses, les graphismes restent néanmoins variés en fonction des environnements, intérieurs ou extérieurs.

Soulignons aussi le manque de luminosité dans certains environnement intérieurs, nous obligeant à froncer des yeux pour parvenir à déceler les ennemis (après avoir au préalablement fermés le volets pour mettre toutes les chances de notre côté !).

Héros Trials est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch pour 6 euros environ.

Conclusion
Heroes Trials propose aux joueurs une aventure sans détour, avec une ligne droite à maintenir pour rester dans le timing imposé. Malgré quelques atouts, le soft ne retiendra pas plus d’un après midi les joueurs, aguerris ou non. Avec une faible rejouabilité et un contenu finalement assez mince, pas si sûre que cette aventure vaille la peine d’être vécue...
Points positifs
  • Prise en main rapide
  • Direct a l’essentiel !
  • Musiques adaptées
  • Possibilité de passer la manette aux plus jeunes pour qu’ils fassent leurs premières mains sur ce type de jeu.
Points négatifs
  • Ni expérience, ni arbre de compétence, ni véritable amélioration de ses personnages
  • Rejouabilite faible
  • Des graphismes très moyens...
  • Durée de vie mince (petit prix ouf !)
  • Peu addictif
5.6
Moyen
Graphismes et Musiques - 6
Histoire - 5
Jouabilité - 6
Durée de vie / Tarif - 6
Fun - 5
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire