Commander Keen in Keen Dreams (Nintendo Switch) – Le test

Ces derniers temps, il est de plus en plus courant de voir d’anciens jeux remasterisés ou tout simplement portés de façon brute sur nos consoles, que ce soit pour redonner une seconde jeunesse via des remakes ou tout simplement pour rendre un ancien jeu accessible à plus de personnes. Dans le cas présent, nous sommes face à Commander Keen in Keen Dreams, un jeu MSDOS de plateforme sorti en 1991 faisant partie de la très populaire série Commander Keen (pour les enfants des années 80) développée par ID Software, les personnes qui quelques années plus tard révolutionneront le monde du jeu vidéo en sortant un certain DOOM.

Retour en 1991

Pour donner un peu de contexte, Keen Dreams est un épisode spinoff dans la série de jeux de plateformes exclusifs au PC d’ID Software. La série principale est composée de 5 jeux qui étaient à l’époque stockés sur des disquettes (le coup de vieux). Cependant, une histoire d’ayant droits fait que Keen Dreams est le seul jeu à date qu’il est possible de réexploiter sous la licence. Pas de retour réel de la licence prévue pour le moment donc, qui reviendra sous forme de jeu mobile édité par Bethesda pour le moment…

L’histoire est très bateau : après avoir refusé de manger ses légumes, le jeune Billy Blaze, plus connu sous l’alias de Commander Keen, est puni par ses parents et doit aller se coucher. Il se retrouve en plein rêve dans lequel il est prisonnier d’un univers dirigé par des légumes et où le maléfique roi pomme de terre Boobus Tuber a emprisonné d’autres enfants pour alimenter sa machine à rêves. Ce sera donc votre mission d’aller trouver les clés pour entrer dans le château de la vilaine patate.

Au niveau du gameplay, cet épisode est légèrement différent des autres pour les connaisseurs. Exit le bâton de pogo et le pistolet laser puisque la seule arme disponible sera… un sachet de graines ! Ce dernier vous permet de paralyser vos ennemis en les transformant en fleur pour pouvoir les éviter beaucoup plus facilement. La carte du jeu est ouverte, vous n’avez donc pas de progression linéaire à suivre pour pouvoir avancer et vous pourrez explorer les différentes zones à votre guise en ramassant des bonbons pour augmenter votre score ainsi que des munitions pour votre sac de graines.

Cependant le portage du jeu étant un simple transfert brut de l’état dans lequel il était en 1991, ce dernier hérite de problèmes qui étaient présents à l’époque. L’impossibilité de pouvoir faire monter ou descendre la caméra sera souvent une source de dégâts provenant d’ennemis présents au delà de votre champ de vision, et cela complique également l’exploration, cous demandant où vous êtes censés aller. Un bon vent de nostalgie qui nous rappelle que les jeux de plateforme viennent de loin, surtout quand vous devez recommencer l’intégralité du jeu une fois vos 3 vies épuisées.

Au niveau des graphismes, jeu rétro oblige, l’ensemble est assez pixelisé avec des couleurs assez vives représentant bien le monde des légumes. D’ailleurs, cet opus est un peu expérimental dans la série car il apporte des environnements donnant un semblant de 3D en pixel art, ce qui donne un rendu assez étrange pour les plateformes qui vont souvent vous prendre en traître.

Il est possible de terminer le jeu en un peu moins d’une heure, et même passer sous la barre des 30 minutes en allant bien en ligne droite sans mourir, de quoi vous entraîner pour d’éventuels speedruns (bonne chance pour battre le record mondial siégeant à un peu moins de 5 minutes). Le jeu n’était pas pensé comme un jeu complet à l’origine mais comme un prototype pour montrer des évolutions graphiques notamment qui auraient pu arriver sur de futurs épisodes.

Conclusion
Symboliquement, Commander Keen in Keen Dreams montre qu’il est possible de porter un jeu MSDOS sur des consoles modernes et c’est une très bonne chose. Cependant, quitte à prendre un épisode de la série qui a bercé l’enfance de tant d’enfants des années 80, il aurait été bien mieux de ne pas prendre l’un des moins bons. Cette sortie eShop viendra donc principalement s'adresser à ceux rongés par la nostalgie à la vue d’un jeu Commander Keen ou aux les fans de rétro. Le gameplay ainsi que les graphismes étant restés intacts depuis 1991, il ne serait pas facile pour tout le monde de rentrer dedans.
Points positifs
  • Le retour d’une licence légendaire
  • Un portage de vieux jeu MSDOS sur une console récente
  • Facile à prendre en mains
Points négatifs
  • Des mécaniques de gameplay un peu trop datés
  • Pas le meilleur épisode de la franchise
  • Très court
  • Plutôt destiné à ceux ayant connu le jeu à l’époque
4.3
Décevant
Graphismes - 4
Bande son - 5
Durée de vie - 2
Rejouabilité - 4
Intérêt - 4
Nostalgie - 7
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

2 commentaires

  1. Man Uto

    Dire qu’en 2 ans, ils sont passé de ça… À doom

    Répondre
  2. Juliuxx Potter

    Ce jeu est moche 🙁

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire