Golem Gates (Nintendo Switch) – Le test

Paru pour la première fois en 2018 sur PC, Golem Gates est le second projet à voir le jour depuis les studios Laser Guided Games, le jeu nous propose une formule assez originale en mêlant des mécaniques de deck building avec du RTS. Si le genre domine principalement sur PC, celui-ci se fait encore plus rare sur consoles notamment à cause des limitations techniques qu’une manette apporte face à une souris.

Starcartes

Dans un futur assez lointain connaissant de grandes avancées technologiques, mais aussi inévitablement des guerres, la Terre a totalement changé et n’a plus rien à voir avec la bonne masse bleue que l’on connaît tous. Vous êtes donc le héraut d’une divinité envoyé en mission pour nettoyer la corruption du monde. Le scénario reste assez bateau pour un mode campagne qui va s’étaler sur 3 arcs pour un total de 15 missions. Ce mode présentant le principal contenu solo du jeu va vous introduire aux mécaniques du jeu et différentes cartes que vous pourrez débloquer afin de constituer votre propre style de jeu. Dans son univers, Golem Gates est assez sérieux et sombre comme le montrent les graphismes se voulant réalistes et futuristes à la fois. L’univers dévasté et post-apocalyptique mêlé à un brouillard de guerre présent lorsque vous jouez renforce cette identité visuelle.

Au niveau du gameplay vous vous retrouverez ainsi sur des cartes dans lesquelles il faudra remplir différents objectifs, ces derniers pouvant vous demander de capturer et tenir des points, survivre ou tout simplement détruire les hérauts adverses un peu à la manière d’un MOBA. Vos glyphes (qui sont l’équivalent des cartes dans le jeu) que vous piocherez automatiquement toutes les 30 secondes, seront disponibles en bas de l’écran avec la possibilité de les consulter à l’aide des touches fléchées. Chaque glyphe aura un coût en cendres, cette ressource se recharge continuellement et est représentée par une jauge située au-dessus des glyphes. Des points de génération de ressources sont disséminés sur la carte et le contrôle de ces derniers sera crucial pour effectuer plus d’actions que vos adversaires. Pour résumer simplement le principe de la partie deck building et gestion des ressources, ce dernier est similaire à un jeu de type Clash Royale avec un peu plus de profondeur.

3 types de glyphes sont présents, les unités que vous pourrez poser pour attaquer vos adversaires ou vous défendre, des bâtiments défensifs comme des tourelles et, enfin, des sorts offensifs ou défensifs qui vous permettront d’agir directement sur le terrain. Ces derniers peuvent vous permettre de soigner vos unités ou même de lancer des sorts utilitaires qui vous feront piocher des glyphes immédiatement. Le plus gros problème au niveau du gameplay va intervenir sur la partie RTS qui, comme on pourrait l’attendre, se trouve bien plus délicate en pratique. Chaque groupe d’unités que vous poserez sur le terrain pourra être contrôlé en le sélectionnant puis en pointant l’endroit vers lequel vous souhaitez l’envoyer à l’aide d’un curseur contrôlable avec les joysticks. La manipulation du curseur est assez fastidieuse, d’autant plus que vous ne pourrez sélectionner les unités qu’avec les flèches haut et bas. S’il faut s’y habituer au départ, le système n’est tout de même pas des plus ergonomiques et cassera pas mal votre rythme de jeu et possibilités de stratégie comme des splits d’unités.

Si le mode campagne saura vous occuper environ 6 heures, différents modes de jeu sont présents. Un mode “épreuves” vous proposera près d’une quarantaine de défis dans lesquels des contraintes de decks vous seront imposées. Un mode survie assez explicite dans son nom qui est jouable en coopération à 2 et, bien entendu un mode Versus dans lequel vous pourrez vous affronter jusqu’à 4 joueurs en ligne.

Chaque partie terminée vous récompensera en crédits ainsi qu’avec des glyphes supplémentaires, le tout pour compléter une collection qui vous permet de construire différents decks, ce qui donne un certain intérêt au jeu sur le long terme si vous souhaitez tout débloquer et vous créer le deck parfait.

Malheureusement, l’un des principaux défauts concernant le jeu sera l’absence totale de joueurs en ligne. Au cours de ce test, à plusieurs reprises et horaires différents, il n’aura pas été possible de trouver une seule fois une partie, ce qui va vous contraindre à vous contenter du contenu solo uniquement (sauf si vous décidez d’acheter le jeu en commun avec un ami). De plus, des baisses de framerate sont à déplorer lorsque vous atteignez un certain nombre d’unités simultané à l’écran, ce qui empiète pas mal sur l’expérience de jeu.

Conclusion
Prenant le difficile pari de lancer un jeu de type RTS sur consoles, Golem Gates aura le mérite d’être original en mélangeant ce genre fait pour le PC avec des mécaniques de jeux de cartes. Si le mode campagne et les divers défis sauront vous occuper en tant que joueur solo, malheureusement le désert que sont les serveurs pour le multijoueurs pourraient constituer un très gros frein pour un potentiel achat et réduisent l’intérêt du titre de Laser Guided Games. Si vous êtes amateurs de jeux de stratégie, vous y trouverez très probablement votre compte puisque le jeu vous propose une expérience assez bien adaptée pour la console (après un temps d’adaptation).
Points positifs
  • Le concept en soi ajoutant de la profondeur aux jeux de cartes
  • Une grande variété de cartes permettant de construire une multitude de decks
  • Plusieurs modes de jeu permettant de diversifier l’expérience
Points négatifs
  • Commandes peu ergonomiques
  • Des baisses de framerate bien visibles selon le nombre d’unités à l’écran
  • Une population en ligne déserte…
5.4
Moyen
Graphismes - 6
Durée de vie - 7
Gameplay - 7
Maniabilité - 3
Intérêt - 4
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

1 Comment

  1. Man Uto

    les petits jeu un peu confidentiels… quand ils ont une partie multijoueur c’est assez compliqué a trouver des joueurs…
    C’est dommage.

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire