Iron Snout (Nintendo Switch) – Le test

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de la fameuse histoire des trois petits cochons et du grand méchant loup. Une fois encore, les loups viennent causer du tort à nos pauvres petits porcins et cette fois il est temps de frapper un grand coup (littéralement). Iron Snout est jeu d’arcade/combat développé par SnoutUp et paru pour la première fois en 2016 sur navigateurs puis sur Steam gratuitement (oui, les jeux flash existent toujours). Cette version Nintendo Switch, dont le portage a été assuré par Ratalaika Games, reprendra l’intégralité du contenu de la version Steam DLC inclus.

Le principe d’Iron Snout est assez rapide à comprendre, vous êtes aux commandes d’un cochon immobile au centre de l’écran et devrez repousser des vagues infinies de loups armés et dangereux qui vous assaillent de part et d’autre du niveau. Les contrôles du jeu sont tout aussi simples, vous ne pourrez pas vous déplacer, ainsi il vous sera uniquement permis de frapper dans toutes les directions au moyen du joystick, des flèches ou encore des boutons de votre joycon droit. Il est possible de sauter en appuyant vers le haut ou, au contraire de se baisser, la combinaison de sauts et accroupissement permettent de donner un peu de variété aux coups. Il est ainsi possible de donner des coups de pieds sautés ou encore envoyer des uppercuts, ce sera donc à vous de bien diriger vos enchaînements de kung-fu sur les loups qui n’hésiteront pas une seconde a vous transformer en rôti.

Les loups qui vous attaquent seront principalement armés de haches, tronçonneuses et toutes sortes d’instruments pointus et tranchants. Lorsque l’un de ces canidés armés arrive sur vous et que vous le matraquez de coups, il sera possible de faire voler son arme pour la rattraper et ainsi s’en servir sur les suivants. Les armes se brisent à l’utilisation vous demandant par exemple de rattraper au vol la lame d’une hache dont le manche s’est brisé pour la balancer sur un ennemi au loin. Derrière ses graphismes cartoon simplistes, le défouloir de SnoutUp montre une certaine violence, des petites effusions de sang par ci par là vont faire contraste avec les petites bulles de dialogue montrant des onomatopées dignes de comics (“Blam”, “Boum”, “Pow”) et quelques décapitations vous permettront d’attraper des têtes de loups au vol et les envoyer sur leurs confrères.

L’action frénétique fait que vous serez souvent en train de marteler toutes les directions avec vos flèches et les boutons du joycon droit pour causer un maximum de carnage. En effet, Iron Snout a un côté réellement jouissif dans le feu de l’action. Les loups débarquent en masse et les armes volent dans tous les sens, plus vous survivrez longtemps et plus les ennemis arriveront en nombre, au point de vous demander des réflexes surhumains pour survivre.

Différents types d’ennemis sont présents dans les 3 environnements différents proposés dans le jeu, diverses références à la pop culture se glissent sans trop de subtilité dans le lot. Parmi les environnements, la forêt vous fera combattre des loups déguisés en bûcherons ou en cupidon, certains seront même en train de voler sur des roquettes que vous pourrez intercepter en plein vol pour les faire s’écraser sur le champ de bataille. Certains seront également déguisés en grand-mère du petit chaperon rouge, armées d’un panier en osier. Le second environnement vous amenant dans un centre-ville vous mettra face à des loups déguisés en policiers mais également des parodies de Miley Cyrus chevauchant des boulets de chantiers et armés de massues. On vous avait prévenu, les références ne font pas dans la subtilité mais ce clin d’œil saura vous faire décrocher un petit sourire.
Enfin le dernier environnement est proposé ici d’office mais était disponible uniquement en DLC sur Steam, il s’agît d’un bateau pirate sur lequel vous repousserez des loups pirates armés de sabres, des perroquets lâchant des bombes et des marins d’eau douce lancés dans un roulé boulé incontrôlable de tonneaux de bois.

En termes de contenu, Iron Snout vous propose 4 modes de jeu différents qui seront principalement des variantes. Le premier mode classique vous propose de survivre à des vagues infinies de loups en ayant une barre de vie qui vous donnera le droit à l’erreur a plusieurs reprises. Le second mode est une version hardcore dans laquelle vous perdrez instantanément au premier coup reçu et enfin dernière variante le mode 1 contre 100 dans lequel vous devrez éliminer 100 loups le plus rapidement possible, chaque coup reçu vous rajoute du temps sur le chrono.

Le 4ème et dernier mode est le seul à proposer quelque chose de neuf, il s’agit d’un mode 2 joueurs dans lequel vous devrez vous affronter dans un match de volleyball, chaque joueur contrôle un cochon positionné d’un côté de l’écran et l’objectif sera de toucher un interrupteur placé derrière chacun à l’aide d’une balle de volley. Vous pourrez en amont modifier différents paramètres comme le nombre de points nécessaires pour gagner, la taille de la balle ou encore l’effet d’une pression sur les interrupteurs, entre faire apparaître un ennemi dans le dos de votre adversaire ou simplement marquer un point.

Globalement, le jeu constitue un bon défouloir et l’intérêt s’en trouve assez limité pour de longues sessions, ce ne sera clairement pas un jeu sur lequel vous passerez plusieurs heures mais plutôt de multiples sessions de temps à autre. Des costumes à débloquer pour votre cochon constitueront le seul élément de progression, vous devrez pour cela remplir des objectifs d’élimination sur les différentes maps. Des statistiques persos sont affichées en permanence sur le menu principal pour que vous puissiez réaliser à quel point vous maltraitez vos ennemis, on regrettera cependant une absence de statistiques en ligne ou à minima entre amis qui auraient pu ajouter un semblant d’objectif de scoring face aux autres joueurs.

Conclusion
Iron Snout est un de ces petits jeux sans grande prétention que l’on peut trouver sur l’eShop avec un concept simpliste mais diablement efficace. Le petit prix de 4,99€ en facilitera l’accès pour les plus curieux, le côté arcade sans prise de tête en fait un très bon compagnon en mode portable pour des sessions occasionnelles. Une certaine répétitivité pourra se faire ressentir si vous dépassez une heure non-stop face au peu de variété des modes de jeu. Une recommandation sûre pour les fans de scoring et les personnes en recherche d’un petit défouloir.
Points positifs
  • Très simple à prendre en main
  • Parfait pour de courtes sessions en mode portable
  • Petit prix sur l’eShop (4,99€)
  • Une bonne diversité de coups et armes
Points négatifs
  • Répétitif au bout de quelques heures
  • Peu de variété entre les différents modes de jeu
6
Correct
Graphismes - 7
Gameplay - 6
Rejouabilité - 6
Contenu - 4
Fun - 7
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

2 commentaires

  1. L’histoire des 3 petits cochons a bien changé XDD

    Répondre
    • Juliuxx Potter

      Tu l’as dit Orchi lol
      Ils ont une sale tête quand même xD

      Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire