BurgerTime Party! (Nintendo Switch) – Le test

Nous avons tous un jeu rétro qui traîne dans nos vieilles mémoires, un souvenir de jeunesse, alors que nous étions affalés par terre ou sagement assis sur le canapé, découvrant pour la première fois les saveurs du jeu vidéo. Chez NT, nous sommes friands de ces petites pépites remises au goût du jour, comme une madeleine de Proust sur laquelle nous venons saupoudrer quelques vermicelles en chocolat pour sublimer l’ensemble. BurgerTime Party ! fait partie de ces spin off édulcorés pour coller à nos jeux actuels. Cette fois-ci, ce n’est plus vautrés par terre sur un vieux mais robuste Amstrad que nous allons vous préparer des burgers, mais bel et bien sur la petite nouvelle de Nintendo. La saveur serait t-elle aussi savoureuse que dans nos souvenirs…?

Développé par G-Mode et édité par Marvelous USA, BurgerTime Party ! propose de remettre au goût du jour le grand classique des années 80 « BurgerTime ». Le principe est toujours le même : vous êtes un fier cuisto, surplombé non plus d’une majestueuse toque mais d’une casquette duveteuse, et votre mission est de réaliser un maximum de burgers variés, en évitant les ennemis qui rôdent dans le coin. Pour ce faire, oubliez les jeux de rapidité où il convient d’apporter les ingrédients un à un pour satisfaire au plus vite des clients de plus en plus capricieux. Ici, le, principe est tout autre : chaque burger est découpé en tranche qu’il vous faut regrouper en un seul bloc sur le bas de l’écran. Afin d’y parvenir, marcher simplement sur chaque tranche de burger pour la faire tomber sur l’étage du dessous, jusqu’en bas ! Espérons que notre petit cuisinier a pris soin de passer ses chaussures dans un bon pédiluve avant !

Les différents menus de jeu

Quatre modes de jeux sont proposés, mais il vous faudra accomplir différentes missions avant de pouvoir y avoir accès. En effet, le jeu se débloque au fur et à mesure de votre progression. Un bon point qui permet de conserver un certain intérêt pour le soft même si certains joueurs pourraient regretter de ne pas avoir accès au multijoueur dès le départ. Tout d’abord, le mode Solo burger qui comme son nom l’indique, est destiné aux joueurs solitaires. Quelques niveaux d’entraînements très accessibles vous sont proposés en préambule, avant de vous lancer dans le grand bain. Comme toujours, la difficulté se corse au fil des niveaux et il sera possible de les parcourir jusqu’à 4 joueurs dans le mode Main Burger.

Ensuite, le mode Challenge Burger, assurément le mode le plus difficile ! Si précédemment, il vous était possible d’avancer niveau par niveau tranquillement et sans trop de pression, cette fois ci, il est nécessaire d’avancer avec prudence. L’objectif est de réussir un maximum de niveaux mais sans reprendre son souffle ! En effet, il vous faudra multiplier les burgers d’une seule traite, enchaîner les niveaux d’affilée ! La cerise sur le gâteau ? Vous retrouverez ici les niveaux du jeu classique, toujours accessible de 1 à 4 joueurs. Et clairement, vous verrez qu’on ne plaisantait pas avec la difficulté à l’époque ! Votre pourrez même exposer fièrement votre score en ligne. Enfin, fièrement ou pas !

Enfin, avec le mode Battle Burger, l’heure du challenge est arrivée ! Vous allez pouvoir vous confronter les uns aux autres, accessible de 2 à 4 joueurs. Les règles du jeu sont inchangées, mais vous pouvez contrôler l’ennemi ! Assurément le mode de jeu le plus fun à plusieurs puisque les ennemis disposent à leurs tours de capacités spéciales. De nombreux bonus fourmillent sur le parcours et les stratégies sont de rigueur : le challenge est bien plus relevé à plusieurs, même si une petite prise en main peut tout de même s’avérer nécessaire, notamment pour l’utilisation des petits Joy Con. Mais une fois deux ou trois parties derrière soi, le plaisir prend vite le pas sur la prise en main.

Des parties rythmées

L’ensemble des parties proposées s’avèrent rythmées et avec un certain challenge, passées les premières épreuves. Assurément, les premières minutes vous sembleront franchement simplettes mais c’est après que tout se corse ! La variété des ennemis disponibles confère au soft une certaine richesse puisque chacun se comporte à sa façon. Si les plus simples sont prévisibles et pas très futés, d’autres sont nettement plus rapides ou clairement vicieux, avec un coup de cœur pour le donut, sosie de M. Patate !

Afin de ne pas vous laisser dans l’embarras face à ce flot de nourriture enragée, vous avez à votre disposition du poivre… Oui oui, du poivre. Grâce à lui, vos ennemis font nettement moins faire les kékés ! Si vous êtes encerclé, point de panique, dégainez votre moulin et « Psshiiiiit » dans la trombine de l’œuf au plat qui devrait vous laisser tranquille quelques secondes, un temps bien suffisant pour prendre la poudre d’escampette et poursuivre votre cuisine tranquillement.

La stratégie est donc cruciale puisqu’il vous faudra cumuler un maximum de points afin de récolter l’étoile d’or du niveau (bronze, argent, or, en fonction de votre score). La réalisation de burgers est une chose, atteindre le plus haut des scores en est une autre. Quelques astuces permettent de gagner facilement pas mal de points : laisser tomber votre tranche de burger sur un ennemi par exemple, ou mieux, faire tomber l’ennemi en même temps que cette tranche de burger. Votre score grimpera ainsi en flèche, et les tranches tomberont plus rapidement. Assurément le top du top pour atteindre le sommet du classement !

Bien entendu, quelques extras sont disponibles : des bonus à grappiller ici et là afin d’obtenir toujours plus de points, de remplir à nouveau sa jauge de poivre ou encore d’être invincible, telle l’étoile dans Mario. Votre route sera aussi particulièrement tortueuse, avec un sol qui s’écroule sous vos pieds, du gel glissant, des plaques de cuissons qui s’allument et vous grillent sur place… Une cuisine sous contrôle !!

Une légère odeur de cramé

Globalement, notre impression sur BurgerTime Party ! est bonne, mais une petite lacune est tout de même à relever sur la jouabilité du soft. Si le chef cuisinier se déplace facilement, il rencontre parfois quelques difficultés à atteindre les plateformes tandis qu’il quitte une échelle. À l’image d’un Mario vs Donkey Kong, à l’ancienne, nous sommes parfois restés agrippés à l’échelle à notre insu, ou inversement. Rien de bien affreux, mais quelques vies ont été perdues bêtement ainsi.

Par ailleurs, le soft est globalement bien dessiné, avec une musique cohérente à la frénésie de la cuisine, saupoudré de quelques bruitages équivoques (les ennemis qui sortent de la poubelle notamment !), et intégralement traduit en français.

BurgerTime Party ! est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch depuis le 8 octobre dernier au prix de 20 euros environ. Une édition physique est aussi disponible.

Le saviez vous ?

Le premier BurgerTime date de 1982 ! Conçu au Japon (où il s’appelait simplement Hamburger) par la société Data East, il est alors destiné à la borne Deco Cassette System, une borne d’Arcades. Bien reçu par la critique, il a su traversé les âges pour arriver jusqu’à nous dans une nouvelle version sur Switch !

Conclusion
BurgerTime Party ! fait honneur au soft d’origine : sans dénaturer son ancêtre, cette version lui rajoute du contenu intéressant et un bon challenge. Nous imaginons déjà les soirées entre amis au rythme des burgers sur la table et dans l’écran ! Le multijoueur est en effet le point fort du soft, même si l’amusement est bien présent en solo. Avec plus de 100 niveaux au total, il va falloir en préparer des burgers !
Points positifs
  • Bon contenu
  • Nombreux modes de jeux dont plusieurs en multi
  • Prendre le contrôle de l’ennemi en multi !
  • Du challenge pour celles et ceux qui visent toutes les étoiles d’or
  • Traduction française
Points négatifs
  • Jouabilité perfectible, notamment à la montée/descente des échelles
  • Un soft qui se débloque au fil des parties réussies, un concept qui pourrait ne pas plaire à tout le monde pour ce style de jeux
7
Bon
Graphismes - 7
Musiques et bruitages - 7
Jouabilité - 6.5
Fun - 7.5
Durée de vie / Tarif - 7
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

3 commentaires

  1. Orchidia01

    J’ai beaucoup joué à des jeux comme ça sur pc et tablette et j’ai toujours aimé car ça donne de bonnes petites sessions rapides pour passer le temps 🙂 Le style me fait trop penser à Cuphead , j’adore !

    Répondre
    • Juliuxx Potter

      Ah ? Toi aussi ? lol
      Je vois plus ce genre de jeu sur mobile/tablette mais pas sur console.

      Répondre
      • Orchidia01

        Oui XDD un petit moment vide hop un mini jeu ^^
        Je suis du même avis sur tablette ça serait mieux …

        Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire