Dead Dungon (Nintendo Switch) – Le test

Les platformers en 2D dits « hardcore » demandant de très bons réflexes et une précision millimétrée dans vos sauts continuent toujours de voir le jour. Essayer, se louper, recommencer, se louper, et ce jusqu’à atteindre la run parfaite ; c’est ce principe qui a rendu ce genre populaire, notamment grâce à Super Meat Boy il y a bientôt 10 ans. Dead Dungon est un jeu développé par Alexey Roenko se prêtant a l’exercice du platformer hardcore en mettant vos nerfs à l’épreuve avec un sacré challenge.

Die and reDie dungeon

Au niveau de son histoire, Dead Dungeon fait dans la simplicité. De toutes façons, pas besoin d’un scénario très élaboré pour un jeu de plate-forme dont le principal focus est le gameplay. La présentation se fait au travers d’une suite de photos gribouillées montrant le grand méchant de l’histoire venant voler toutes les âmes des habitants de votre village ainsi que leurs bonbons. Vous êtes donc le héros et seul espoir de la ville et vous devrez vous enfoncer dans un sinistre donjon afin de récupérer les âmes et bonbons volés.

La présentation des niveaux est très claire en jeu. Intégralement visibles sur un seul et même écran, ce qui offre une bonne lisibilité pour visualiser le parcours a suivre, les pièges disséminés restent classiques au début avec des fossés, des pics et autres ennemis qui apparaîtront au fil de votre progression.

Le gameplay est tel qu’on pouvait s’y attendre : très réactif et précis pour que chacune des actions manquées ou erreurs soient clairement de la faute du joueur et non pas de facteurs aléatoires ou du jeu en soi. Quand on se loupe, on sait exactement pourquoi et on repart du bon pied pour faire mieux. Le jeu nous lâche d’ailleurs directement dans le premier niveau sans instructions et c’est au joueur d’apprendre sur le tas comment fonctionnent les déplacements.

La courbe de difficulté du jeu reste assez douce au début pour se familiariser aux mouvements de notre protagoniste puis se met à monter exponentiellement jusqu’à proposer de vrais challenges que seuls ceux qui s’accrochent le plus sauront surmonter, que ce soit par l’ajout de nouveaux pièges ou ennemis auxquels il faut s’adapter et dont vous apprendrez le fonctionnement en mourant une fois contre eux. La couleur des niveaux s’adapte également en guise de prévention de leur difficulté. Si les premiers niveaux sont tous verts, plus vous avancerez et plus les couleurs tireront vers le violet, symbole de grand challenge.

Tout se base donc sur la mémorisation de patterns et la précision de vos sauts pour compléter chacun des 50 tableaux proposés. Même si ce chiffre ne semble pas très élevé, il y a plusieurs éléments apportant de la rejouabilité, comme par exemple des collectibles à récupérer dans les différents niveaux, ces derniers montrant des easter eggs faisant références à d’autres jeux réputés difficiles (Dark Souls pour ne citer que lui). Il y a également un leaderboard en ligne global, véritable lieu de compétition par excellence pour les plus acharnés et compétiteurs qui essaieront de marquer le score le plus élevé et atteindre la tant convoitée première position.

Visuellement Dead Dungeon peut sembler un peu daté. Le design est un choix totalement délibéré sans pour autant pencher du côté du look rétro surexploité dans tous les sens. Tous les éléments restent clairs et faciles à distinguer à l’écran, avec une bonne séparation entre les fonds et les éléments interactifs au premier plan. La bande-son en chiptune accompagnant le tout vient renforcer cet hommage aux jeux de plate-forme aux contrôles simplistes de l’époque que le titre essaie de transmettre.

Conclusion
Disponible pour seulement 4,99€ sur l’eShop, Dead Dungeon vient apporter un bon challenge pour les personnes en recherche d’un jeu exigeant. Avec son gameplay millimétré et ses leaderboards en ligne prenant en compte le temps de complétion de chacun des 50 niveaux, ce jeu s'adresse d’ailleurs en priorité aux férus du genre qui souhaitent se mesurer à leurs compères speedrunners en ligne et toper le haut du classement.
Points positifs
  • La difficulté croissante…
  • Une maniabilité aux petits oignons
  • Les différents collectibles et les leaderboards renforçant la rejouabilité
Points négatifs
  • ...parfois un peu trop
  • Seulement 50 niveaux
7
Bon
Graphismes - 6
Bande-Son - 7
Challenge - 8
Rejouabilité - 8
Intérêt - 6
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

1 commentaire

  1. Sympa le test, mais pas mon trip :/

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire