Darksiders Genesis (Nintendo Switch) – Le test

Après Guerre et Mort, c’est au tour de Discorde de débarquer sur Nintendo Switch (Furie, elle, se contente des consoles concurrentes pour le moment) dans un hack’n’slash de haut calibre.

On revient à la genèse

Darksiders Genesis n’est pas la suite de Darksiders 3, comme son nom l’indique . Nous avions déjà vécu l’aventure de Guerre (War), Mort (Death) et Furie (Fury), il ne manquait donc que l’histoire de Discorde (Strife) pour avoir enfin la saga complète de nos 4 cavaliers de l’apocalypse. D’ailleurs, Discorde ne sera pas le seul personnage jouable dans ce préquel à la franchise. Nos héros Néphilims, croisement entre Ange et Démon, sont chargés de maintenir l’équilibre entre les deux camps. Là où Darksiders nous plongeait dans l’après guerre, quand les enfers ont triomphé des anges et qu’ils ont pris possession de la terre, nous suivrons Discorde et Guerre avant ces événements qui se verront confier la tâche de traquer et d’éliminer Lucifer, roi des Démons, qui complote pour détruire l’équilibre. Au cours de notre aventure, nous allons devoir aider Vulgrim, un personnage bien connu de la saga, mais aussi d’autres têtes connues…

Deux fois plus de plaisir

Avec Guerre et Discorde, le style de jeu passe à un Hack n Slash à la Diablo. Cependant, pas de loot ou d’expérience ici, l’aspect RPG est réduit à son strict minimum via des stats qui évolue en fonction d’un arbre de talent un peu spécial qui consiste à y insérer des âmes de monstres qui auront un bonus de stats et un bonus de capacité (par exemple effectuer un dash aura 25% de créer une traînée de feu). Nos deux compères ont un gameplay bien différent. Discorde est agile, se bat avec des dagues, mais surtout avec ses deux pistolets à distance et propose un gameplay proche d’un twin stick shooter (à la Enter the Gungeon). Si au départ nous n’avons que des balles classiques aux munitions infinies, vous débloquerez en avançant dans l’histoire plusieurs types de balles : électriques qui toucheront tous les ennemis proches, embrasées qui exploseront au bout de quelques secondes… De quoi varier le jeu, d’autant que ces balles spéciales sont équipables par 2 et que l’on peut basculer d’un type à l’autre à loisir à l’aide d’une roulette. Après avoir attaqué un moment, il y aura une période d’attaque spéciale qui va décupler la puissance de votre munition équipée (les balles de feu deviendront un lance-flamme par exemple). Vous aurez aussi des capacités qui se débloqueront, comme jeter des pièges explosifs ou bien créer un leurre qui attaquera tout seul.

Guerre, plus violent, brandira son énorme épée pour décimer les hordes de monstres. Il n’aura pas de munitions mais plusieurs types d’attaque spéciale à inclure avec son épée (lors de l’utilisation de l’attaque forte). Ces attaques seront aussi plus basées sur le corps-à-corps comme des piques qui sortent du sol autour de lui. En avançant, on pourra aussi débloquer une forme ultime pour quelques secondes qui leur permettent de faire un carnage monstre en très peu de temps ! L’autre avantage de ce double gameplay, c’est que Guerre et Discorde ne partagent pas leur vie ni leur jauge d’action. Il est alors possible de passer de l’un à l’autre à volonté pendant un combat, et si l’un meurt au cours de la bataille, il sera alors indisponible pour quelques secondes puis de nouveau jouable.

Un hub pour les centraliser tous

Des combos, des âmes, des pièces qui augmentent notre jauge de vie sont achetables dans les différents magasins du jeu, situés dans un hub central. Chaque achat étant propre à un personnage, vous pourrez donc vous concentrer sur celui qui vous intéresse ou bien équilibrer le tout. Le hub va vous permettre de naviguer vers les missions, accéder aux arènes ou bien voir Vulgrim et ses « amis » pour faire affaire avec eux. Les arènes sont des lieux où des ennemis vont venir par vague et votre but sera de tous les massacrer le plus rapidement possible et sans mourir pour engranger des points qui donneront des bonus. Ce hub servira à passer d’un chapitre à l’autre, comme une mission avec un début et une fin. On peut alors en recommencer une à volonté, en modifiant le taux de difficulté pour farmer de l’argent, des orbes d’âme ou recommencer pour récupérer les différents coffres manqués ou impossible à récupérer jusqu’à présent.

Un design fou

Joe Mad’ ! Le grand Madureira est de retour, Darksiders 1 et 2 sont des monuments de design, tant par l’ingéniosité des niveaux que de la qualité de ses artworks et environnement. Mad’ n’as pas travailler sur le 3 car il était sur Battle Chaser (un très bon RPG disponible sur Switch), mais le voilà de nouveau sur sa licence. Et quel bonheur ! Les environnements sont somptueux, il y a une intelligence dans le level design, les artworks et l’ambiance sont vraiment de qualité. On retrouve ce qui fait l’essence de Darksiders, à savoir des petites énigmes pour avancer, souvent assez classique : trouver une clé pour ouvrir une porte, ce qui demandera d’utiliser les différents pouvoir dont disposent nos deux compères ; War aura son shuriken qui lui permet d’activer plusieurs éléments à la suite, Discorde aura sa boule qui permet de créer un portail communiquant si les deux surfaces se connecte (comme dans Portal). Les énigmes ne sont pas difficiles, on peut avancer assez rapidement sur le jeu sans se retrouver bloquer des heures, mais si on veut finir à 100% chaque niveau, il va falloir fouiller un peu;et parfois même revenir plus tard quand nous aurons trouvé le nouveau pouvoir.

Cependant petite ombre au tableau, le mode portable de la Switch : si le jeux est plutôt propre en mode docker, on regrette des textures un peu baveuses, un peu floues en nomade, ce qui est vraiment rageant quand on pense au fait qu’il est parfait pour jouer en mode portable dont le style de jeu et le découpage en chapitres conviennent parfaitement à ce mode. Des ralentissements peuvent aussi se faire ressentir mais, dans la globalité, ne seront pas vraiment gênants. Lancé à dos de chevaux enflammés ou en plein action, on oublie très vite ces détails et on espère juste ne pas mourir. Le titre aurait aussi mérité un peu de fignolage. Des bugs de collision sont présents, on se retrouve très souvent à essayer de sauter un peu partout pour atteindre des zones et on se retrouve parfois coincer entre deux rochers. De plus, la caméra fixe se colle parfois à votre personnage en plein combat, et c’est gênant. Heureusement, ces soucis ne sont pas légions et bien qu’ils n’entachent pas vraiment l’aventure pourront vous faire un peu rager.

[amazon_link asins=’B07SQFZX1Z,B07VRWKDG4,B07SRF1MD2′ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’cece075f-407b-46a7-a5eb-3486a23c71a3′]

Conclusion
Vous l’aurez compris, ce passage au format Hack’n’Slash pour Darksiders est une réussite. Même si l’on aurait aimé la suite de l’histoire avec Discorde au centre, ce prequel est loin d’être désagréable malgré quelques petits irritants et vous procurera un bon moment de plaisir. La re-jouabilité avec plusieurs difficultés ainsi que la complétion des niveaux et le mode arène vous occuperont pendant plusieurs dizaines d’heures.
Points positifs
  • Magnifique design
  • Musique qui colle parfaitement
  • Gameplay solide
  • Contenu honorable
  • Enfin Discorde est jouable
Points négatifs
  • Mais un peu flou en mode portable
  • Une caméra et quelques collisions capricieuses
  • On en voudrait encore plus
8.8
Génial
Graphismes - 9
Gameplay - 10
Durée de vie - 8
Bande-son - 8
Lordo NT
Ecrit par
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

3 commentaires

  1. Man Uto

    j’ai carrement envie de me le prendre, ayant bien apprécié le 1er et surtout le 2e
    Il va juste falloir que je trouves le temps, avec toutes ces sorties qui font envie, et ma todo list a rallonge

    Répondre
  2. Juliuxx Potter

    Je le prendrais surement un jour 😛
    Merci pour le test 🙂

    Répondre
  3. Cediic Ndo

    J’ai bien kiffer le 1er, pas encore touché au 2eme, mais j’aime beaucoup l’univers donc il sera miens !!!

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire