Disaster Report 4 Summer Memories (Nintendo Switch) – Le test

Disaster Report 4 Summer Memories est un jeu développé par Granzella et édité par Nis America. DR4 ou « Zettai Zetsumei Toshi 4: Summer Memories » de son nom japonais a failli ne jamais voir le jour sur nos consoles ni même sur celles de nos amis japonais.

Prévu initialement sur PS3, le studio a dû tout arrêter suite aux annulations de plusieurs projets de jeux vidéo mais surtout à cause de mère nature qui a causé le tremblement de terre et le tsunami à Tōhoku en 2011. Les fans voulant absolument un autre projet du genre, l’équipe a re-travaillé sur le projet afin de pouvoir satisfaire la demande et faire plaisir à son public. Le jeu maudit, comme on l’appelle, est parvenu à se sortir de toute la mauvaise aura qui émanait de lui pour une sortie sur PS4 en 2018 au Japon. Ce n’est que cette année que le jeu sortira sur nos consoles occidentales à savoir Ps4, Microsoft et bien sûr sur nos petites consoles mi-portable / mi-salon de chez Nintendo et c’est bien entendu sur cette dernière que tout va se jouer.

QUE NOUS RACONTE DISASTER REPORT 4

Disaster est un jeu style action / aventure relatant les problèmes de catastrophes naturelles au Japon. Ciblant les tremblements de terre, le jeu nous plonge dans un monde très réaliste à travers des situations difficiles que sont les séismes. Suite à un terrible tremblement de terre, vous devez braver les dangers d’une ville dévastée où vos choix détermineront qui survivra ou non. Un petit résumé pour une simulation énorme qui vous mettra face à des situations troublantes de la vie, quand mère nature décide de nous faire du mal.

FAITES LES BON CHOIX

Cette histoire vous amène à choisir un personnage masculin ou féminin, son faciès et sa couleur de peau. Cela étant fait, le jeu commence avec votre protagoniste dans un bus et une vieille dame, debout, vous regardant avec insistance. C’est avec cette introduction, que votre premier choix survient rapidement. Cette vieille dame voulant s’asseoir, vous déciderez parmi une liste de propositions laquelle vous convient le mieux afin de poursuivre l’aventure. Le choix fait, vous entendrez une alarme retentissant sur les téléphones de tous les passagers présents, une chose à laquelle les japonais sont malheureusement habitués. À peine le temps de lire le message, vous voilà secoué sans dessus-dessous. Vous vous réveillez peu de temps après dans le bus complètement retourné. Après avoir joué du joystick afin de trouver la sortie du bus, vous voilà dehors et vous constatez les terribles dégâts causés en découvrant une ville détruite, ravagée par les séismes.

SURVIVRE DANS UNE CATASTROPHE

Vous devez explorer la zone où vous vous situez afin de pouvoir aider les gens qui sont dans le besoin. Il faudra donc explorer les lieux, trouver les quêtes à faire, les terminer et continuer votre route. Le scénario, c’est vous qui le créerez au fur et à mesure du jeu en fonction des différents choix de réponse qui vous seront proposés. Vous serez questionné par des PNJ (une soixantaine sur toute l’aventure) qui auront différentes humeurs ou différents besoins auxquels il faudra apporter une solution qui variera suite à vos choix. Ces actions vous donneront des points de moralité, ou au contraire d’immoralité. Libre à vous de choisir quel genre de personne vous serez.

Malgré un jeu un peu lent à se mettre à place, la prise en mains est facile et rapide : les joystick pour gérer les déplacement du personnage et de la caméra, la touche R pour courir plus vite, la touche A pour agir sur l’environnement (ouverture de porte, dialogue avec les PNJ… ), la touche X qui permet de crier afin de trouver une personne sous les décombres et la touche Y qui permet de s’accroupir pendant une secousse et de ramper afin d’accéder à des endroits plus restreints, sans pour autant vous protéger des séismes. Ce sera à vous de voir d’où provient le danger afin de l’éviter au plus vite. Et si vous restez debout pendant une secousse, ne vous attendez pas à ne rien ressentir. Votre personnage risque de tomber et de se faire mal, ce qui baissera votre niveau de santé.

Votre barre de vie, en haut à gauche de votre écran, est représentée par une jauge verte. Par moment, avec les erreurs que vous pourrez faire, une barre de stress s’invitera et  grandira au fur et à mesure que le danger sera de plus en plus important et que vos actions seront de moins en moins réfléchies. Mais pas de panique ! Pour faire disparaître cette barre violette, il vous suffira de manger quelque chose ou d’aller aux toilettes afin de vous nettoyer par exemple. La nourriture sera donc une chose que vous devrez gérer dans le jeu, tout comme la boisson. Mais attention, votre personnage a des besoins humains, et il ne faudra oublier d’aller justement faire ses besoins.

UNE RÉALISATION SAUVÉE DE LA CATASTROPHE

Disaster Report 4 ne brillera pas par ses graphismes. Le jeu a du mal à tourner sur la console de chez Nintendo, que ce soit en portable ou en TV, avec un rendu un peu triste.

Les personnages en version portable n’ont pas un trait net, presque flou. Les textures sont baveuses et ont du mal à se charger. On sent le jeu qui devait être développé pour la PS3… Cependant, tout n’est pas à jeter. Les flammes sont bien réalisées et malgré un rendu brouillon, l’immersion et les sensations sont présentes, comme quand un immeuble s’effondre près de vous par exemple. La version TV du jeu nous offre un peu plus de netteté dans les graphismes, mais reste malgré tout pixelisée. On y retrouve des coupes de cheveux sans mouvement et restant fixes quelle que soit la situation. Les déplacements des personnages sont rigides, les cinématiques sont, malgré l’effort scénaristique, mal coupées et les transitions avec les phases de gameplay ratées. Malgré tous ces défauts, le jeu garde un charme inexpliqué.

Par contre, la réalisation sonore est de bien meilleure qualité. Les bruits des immeubles qui s’effondrent contre le sol, celui du séisme approchant ou tout simplement ceux des passants qui parlent entre eux nous immerge dans la ville. Le doublage japonais du personnage ou des différentes IA est magnifique. Chaque voix convient parfaitement au personnage et donne vraiment l’impression de mieux le comprendre et de pouvoir interagir avec lui comme si on parlait cette langue depuis longtemps. Au fur et à mesure de votre avancée dans l’histoire, vous y entendrez une ost superbe. Comme dans les films, les moments touchants seront marqués par une musique chantée d’une voix douce collant parfaitement avec l’ambiance proposée à ce moment-là.

Conclusion
Disaster Report 4 Summer Memories est une bonne simulation action/aventure dans le genre catastrophe naturelle. Malgré des défauts graphiques qui confirment que le titre n'était pas prévu pour nos consoles nouvelle génération et grâce à un doublage parfait ainsi qu'une ost puissante, le jeu nous propose de beaux frissons tout au long de cette histoire où mère nature est reine de notre survie. Bien dommage qu’il n’y ait pas de traduction française pour permettre l'accessibilité au plus grand nombre. Le jeu sortira le 7 avril 2020 et sera au prix de 59,99€ sur le Nintendo eshop de vos consoles. Une démo est d'ores et déjà disponible.
Points positifs
  • - Les possibilités de scénario et de dialogues
  • - Le réalisme apporté au jeu face au danger des séismes au Japon
  • - Le stress constant qu’on éprouve dans ce genre de situation
  • - Les différents choix proposés
  • - Une ost magnifique
  • - Un choix étonnant de costumes
  • - Un doublage de qualité
Points négatifs
  • - Graphismes d’une autre époque
  • - Textures baveuses et pas nettes
  • - Une version TV pas mieux
  • - Une caméra capricieuse dans les petits espaces
  • - Le déplacement rigides des personnages
  • - Non localisation du jeu
  • - Un son parfois mal équilibré
5.4
Moyen
Graphismes - 4
Durée de vie - 7
Histoire - 7
Contenu - 6
Bande-son - 8
Localisation - 5
Ecrit par
Hello ! Grand adorateur de RPG et de jeux d’action aventure depuis ma toute première console !

5 commentaires

  1. merci donoaki pour le test ..quans est il de la duree de vie ??
    amicalement

    Répondre
    • Holà ! Merci à toi de l’avoir lu. Pour la durée de jeu si tu cherche pas trop ton chemin ( ce qui je pense est un peu inévitable hélas.. ) t’en a facile pour une quinzaines d’heure.

      Répondre
  2. Je suis déçu du manque de localisation alors que c’était un jeu qui me plaisait bien. Je pense que je vais faire la démo et espérer pour une localisation prochaine mais sinon un bon test.

    Répondre
  3. j’etait assez mitigé sur ce titre.
    Mais je crois bien que je vais passer mon tour, pour le coup

    Répondre
  4. Nul…. mais ça on le savait déjà xD

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire