Vampire’s Fall : Origins (Nintendo Switch) – Le test

Développé par le studio Early Morning, Vampire’s Fall Origins se caractérise par un jeu de type RPG monde ouvert, old school avec une vue isométrique et des combats tactiques au tour par tour. Donnant à première vue l’impression d’un Diablo-like, il ne se joue pourtant absolument pas pareil et l’expérience de jeu ainsi que l’aventure se veulent séduisantes et plus que plaisantes. À savoir que le jeu fut d’abord conçu sur support mobile Android avant d’être porté sur les consoles de jeux.

« Un RPG old school nous rappelant tantôt Path of Exile, tantôt Diablo 2 dans son style graphique, qui vaut le coup d’œil et mériterait d’être plus connu. »

Vampire’s Fall : Origins nous présente l’histoire d’un village nommé Vamp’Ire (oui sans mauvais jeu de mot…) dans lequel règne une paix prospère jusqu’à l’apparition d’un maître-sorcier pratiquant la magie noire et répandant les ténèbres sur tout le continent. Si à première vue il n’est que rumeurs, le village décidera quand même de créer une milice afin d’en apprendre plus.  Vous y incarnerez donc un vampire, partisan volontaire de ladite milice dans l’espoir de devenir soldat. À première vue l’histoire semble être un classique de l’univers RPG gothique, mais l’écriture n’en reste pas moins satisfaisante. L’intrigue et les rebondissements maintiendront et susciteront suffisamment votre intérêt pour vous pousser à finir l’histoire, qui compte à peu près une cinquantaine d’heures de jeu.

Comme tout bon RPG qui se respecte, vous partagerez votre temps de jeu entre les quêtes principales et secondaires données par les PNJ, mais aussi entre l’exploration de donjons et les diverses zones de la carte encore inconnues.

Lors de la création de votre personnage, vous pourrez choisir votre lignée parmi celle des Nosferatu connus pour leur puissance et leur cruauté, celle des Magistrav connus pour leur affinité avec la magie, celle des Ranjeni connus pour leur usage de la tromperie et de la fourberie, et celle des Equides, plutôt philanthropes et amoureux de la race humaine et pour l’équilibre entre les peuples. Des lignées qui se veulent relativement inspirées de celles du jeu de rôle sur table : Vampire la Mascarade, de l’univers de White Wolf. Chaque lignée apporte des statistiques et bonus différents ainsi qu’un loot de butin qui lui est propre.

Une fois votre personnage créé, la lignée choisie, le jeu commencera par une petite phase de tutoriel vous expliquant ainsi les divers mécanismes du jeu. Les interfaces des menus se prennent vite en main et sont simples d’utilisation. Les combats quant à eux sont en 2D et se font au tour par tour. À votre barre de vie viendra s’ajouter une barre de concentration vous permettant de donner des attaques, lancer des sorts, le tout lié au nombre de points que nécessitera chaque attaque et aptitude pour être lancée. Tel un véritable petit Diablo-like de poche de par son aspect visuel et ses menus, l’interface de votre héros vous permettra de vous équiper d’un casque, d’un plastron, de jambières, brassards, bottes et bijoux en plus de vos armes. Une charge de poids maximale vous forcera néanmoins à bien gérer votre équipement puisqu’elle vous limitera dans vos esquives en fonction du poids porté, un peu comme dans le procédé des Dark Souls pour les connaisseurs.

Votre arbre de talents se divisera quant à lui en trois parties : Colère qui s’apparente à l’attaque, Vitalité et Tromperie, liée à l’esquive et à la défense. Pour ce qui est des compétences spécifiques, elles sont elles aussi au nombre de trois, peu importe le choix de la lignée : Contrôle, Instinct et Puissance. Mais finalement le choix et la possibilité de build se voient relativement pauvres et limités à mon sens.

Graphiquement, le jeu n’est pas sans rappeler les RPG old school en vue isométrique, avec une inspiration visuelle clairement tirée de Diablo 2 ou encore de Path of Exile. L’ambiance musicale est agréable et se marie bien à l’atmosphère du jeu.

Conclusion
Vampire’s Fall : Origins est un jeu plaisant et original à jouer qui saura séduire les amateurs d’anciens RPG ainsi que les fans des univers dark medieval et gothiques. Un jeu qui vaut le coup d’œil et mériterait sans doute d’être un peu plus connu.
Points positifs
  • Choix des dialogues
  • Monde ouvert
  • Ambiance immersive à souhait
  • Un bon RPG old school à la Diablo-like dans le style et l’univers
  • Combats tactiques
Points négatifs
  • Quêtes secondaires un peu Fedex
  • Graphismes pas fous
  • Répétitivité des combats et des quêtes
6.1
Correct
Visuel - 5
Bande-son - 6.5
Scénario - 7
Gameplay - 6
Ivy
Ecrit par
Férue de science-fiction et d'ambiance dark fantasy et passionnée de jeux vidéos depuis mon plus jeune âge.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire