Agatha Christie – The ABC Murders (Nintendo Switch) – Le test

Après une sortie en 2016 sur les autres supports, le détective privé belge à la moustache impeccable, Hercule Poirot, vient également mener son enquête sur Nintendo Switch.

A.B.C. contre Poirot

Il s’agit ici d’un portage avec quelques améliorations, principalement dans les effets graphiques et dans la maniabilité par rapport aux versions sorties précédemment, concernant la maniabilité… on y reviendra plus tard ! Nous nous concentrerons d’abord sur le jeu et sur la façon de mener l’enquête… Nous sommes donc ici face à un jeu d’enquête, façon point & click à la différence que les déplacements du personnage se feront au stick dans un environnement en 3D. L’histoire est une adaptation du roman d’Agatha Christie paru en VF sous le titre d’A.B.C. contre Poirot.

Alors ça parle de quoi

Hercule Poirot coule des jours tranquilles chez lui à Whitehaven Mansions, accompagné de son valet/ami Hastings. C’est alors qu’il reçoit une mystérieuse missive, signée A.B.C. le mettant à l’épreuve et l’informant qu’il aura une énigme à résoudre quelques jours plus tard dans la ville de Andover. Arrive la date fatidique et voilà que notre duo (surtout Poirot) est appelé à la rescousse par l’inspecteur Japp de Scotland Yard pour enquêter sur un meurtre commis à Andover. Celui-ci a évidemment eu lieu à la date indiquée dans la lettre et un guide des chemins de fer A.B.C. est laissé à côté de la victime… Il n’en fallait pas plus à Poirot pour mettre ses petites cellules grises en action. Vous devrez donc analyser les témoins, les lieux pour découvrir des indices qui vous permettront de découvrir qui est le coupable avant qu’il n’arrive à la fin de l’alphabet. Il y a donc une grosse affaire à résoudre, et plusieurs meurtres qui y sont liés…

Ben ça se joue comment  ?

Hercule Poirot est quelqu’un de très fier, avec un égo gigantesque. Il est très fier de lui et surtout de son intelligence. Privilégiant la réflexion à l’action, il est plutôt du genre passif et parvient à remettre en place les pièces d’un puzzle en utilisant ses capacités d’observation et ses petites cellules grises ce que le jeu parvient à retranscrire plutôt bien. Généralement vous suivrez toujours le même schéma lors de vos investigations. Les déplacements se font comme dans un Point& click tout ce qu’il y a de plus classique, à ceci près que les déplacements du personnage se font avec le stick gauche, la partie « action » se fait avec le stick droit, qui aura pour effet de déplacer un curseur sous forme de loupe à l’écran et qui changera d’aspect s’il est possible de faire une action. Comme dit, rien de nouveau, on regrettera par contre que l’écran tactile ne soit pas mis à profit lors de ces phases ! Il est possible de régler la vitesse de déplacement du curseur et généralement la zone « cliquable » est assez large, mais quand même, ça serait plus facile s’il suffisait de toucher l’écran.

Ensuite au niveau du déroulement d’une enquête, tout commence d’abord par  :

Une phase d’observation d’un lieu ou d’un témoin/suspect, vous permettant généralement de mettre en avant une évidence évoquée par Poirot. Exemple : Poirot indique qu’une personne est la propriétaire d’un restaurant, le « Ginger Cat Restaurant », il faudra donc observer les cheveux de cette personne (Une femme rousse), son attitude (avec l’air sévère), et la caisse qui se trouve devant elle (derrière une caisse). (ndr : Ginger est l’équivalent de roux en anglais)

Vous serez relativement aidé durant ces phases, le curseur change de couleur et les contours de la zone à sélectionner se floutent lorsqu’on s’en approche. En cas de doute sur un objet à identifier, il suffira de déplacer le curseur dans la zone à balayer en jouant à « chaud/froid » pour trouver les bons indices. Pour les phases d’observation de lieu, aucun risque de passer à côté de quelque chose, vous ne pourrez pas quitter un lieu tant que vous n’avez pas vu tout ce qu’il y a à voir…

Ensuite, il est temps de taper la causette, pour  :

Une phase d’interrogatoire où après avoir observé votre interlocuteur, vous aurez le choix entre plusieurs questions, l’idée sera donc de choisir la meilleure réplique, à savoir celle que dirait Poirot pour gagner des points d’égo. À noter que durant ces phases, des indications apparaissent près de la personne interrogée vous permettant de savoir si elle est sincère, hautaine ou en train de vous mentir.

Rassurez-vous, même si vous ne choisissez pas la bonne réplique, vous finirez toujours par avoir les réponses à vos questions. Le principal intérêt dans le choix des réponses étant finalement de gagner des points d’égo.

Vous enchaînerez ensuite avec une phase d’observation d’un lieu (comme évoqué plus haut) mais il peut arriver alors que  :

Une phase d’énigme se déclenche parfois durant vos observations. Vous faites face à un objet représenté en trois dimensions, avec lequel vous pouvez interagir. Libre à vous de le tourner dans tous les sens pour découvrir des mécanismes cachés, permettant d’ouvrir des compartiments secrets. Il faudra donc faire fonctionner l’ensemble en déplaçant des éléments au bon endroit. Ces actions se font avec le bouton ZL pour tenir l’objet et le Joy-Con droit pour le manipuler ou parfois le faire tourner et il faut avouer que souvent, ce n’est pas toujours évident de faire tourner un rouage comme on le voudrait et que l’utilisation de l’écran tactile aurait rendu la tâche plus aisée et ludique. La plupart des énigmes sont relativement faciles, certaines sont un peu plus tarabiscotées. Mais, hey, vous êtes Hercule Poirot, alors aucun casse-tête ne vous résiste !

En fait, si vous êtes bloqué, vous avez la possibilité « d’utiliser un indice ». Cet indice vous permettra de débloquer une des actions nécessaires pour débloquer le mécanisme. Sachant que cette possibilité se recharge automatiquement après son utilisation. Au final un peu de patience viendra à bout des énigmes les plus « compliquées ».

À la fin de chacune de ces phases, devrez faire travailler vos petites cellules grises et répondre à une question, en sélectionnant les bons items. Généralement cela sera assez évident et sinon, il suffira de changer la sélection pour trouver la bonne combinaison.

Une fois tous les témoins interrogés, tous les indices récoltés, et les questions répondues, vient le temps de lancer  :

Une phase de reconstitution  ! Étape ultime de votre investigation, Poirot retrace les différentes étapes qui ont conduit au meurtre. Vous aurez le choix entre plusieurs actions, à vous de choisir la bonne en fonction de ce que vous avez découvert.

Encore une fois, si vous faites une erreur, pas de soucis Poirot se fendra d’un « non, non ça ne s’est pas passé comme ça » et vous serez quitte de recommencer la reconstitution depuis le début, rien d’insurmontable.

Au final, cela joue un peu sur la durée de vie… C’est un peu court, comptez 6 à 8h (maxi) pour boucler l’enquête, vous pourrez refaire le jeu pour remporter des points d’égo qui serviront uniquement à débloquer des succès (au nombre de 50). Vous l’aurez compris, le jeu n’est pas très difficile, jamais vous ne serez vraiment bloqué et vous ne passerez jamais à côté d’un indice qui vous empêcherait de résoudre une enquête. Vous serez toujours assisté pour faire avancer l’histoire…

C’est comment sinon  ?

L’histoire est d’ailleurs entièrement en français (Textes et voix)  ! Notons également que les sous-titres sont de bonne taille et restent parfaitement lisibles en mode portable, sans rogner sur l’image. Cela est particulièrement appréciable pour ce genre de jeu, où il y a pas mal de phases de lecture et de dialogues. La synchronisation labiale n’est pas vraiment au top et les déplacements des persos sont un peu raides, mais l’ensemble reste tout de même très joli. L’apparence de Poirot est inspirée par celle de David Suchet (qui l’interprète sur le petit écran) le rendant immédiatement reconnaissable. Le tout est en cell shading, ce qui donne un petit côté animé assez plaisant et propre même en mouvement (même si on a noté parfois des zones un peu floues). les décors sont variés et relativement fournis en détails. C’est très lumineux et vraiment agréable à regarder. Il y a une ambiance qui colle parfaitement avec l’époque représentée dans le jeu (les années 30-40). Le tout est accompagné d’une bande son qui correspond bien à ce genre d’ambiance, on a vraiment l’impression d’être dans un épisode (animé) interactif d’Hercule Poirot  !

Conclusion
Véritable histoire interactive, vous mettant dans la peau de l’autre célèbre détective, cette enquête bien que relativement facile saura vous surprendre. Intéressante, l’histoire l’est assurément et malgré la facilité des énigmes et le côté (trop ?) assisté du jeu, vous serez quitte à passer un bon moment. Si c’est le challenge cérébral que vous recherchez, alors ce titre n’est pas pour vous. Mais si vous aimez les bonnes histoires, cette aventure bien qu’un peu courte, saura vous occuper durant vos trajets (ou au fond de votre canapé) !
Points positifs
  • Une histoire prenante et bien ficelée.
  • Une direction artistique vraiment chouette.
  • Se prendre pour Hercule Poirot.
  • Entièrement en français !
Points négatifs
  • Maniabilité dans certaines énigmes un peu laborieuses…
  • …Pourquoi ne pas utiliser l’écran tactile ?!
  • Un peu trop facile.
6.9
Correct
Gameplay/Maniabilité - 6
Graphismes - 8
Histoire - 8.5
Ambiance - 7
Difficulté/Durée de vie - 5
reader
Ecrit par
Traducteur du langage Rasta de l'espace. Illustrateur à ses heures perdues. => https://instagram.com/djuborregan Testeur. Recherche un portail dimensionnel plus grand.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire