Oddworld: New ‘n’ Tasty (Nintendo Switch) – Le test

Après une sortie timide sur Wii U, Oddworld : New’n’Tasty est disponible sur l’e-Shop et en boutique sur Nintendo Switch. Ce titre n’est autre que le remake d’un jeu sorti en 1997 sur la Playstation première du nom, sous le titre Oddworld : Abe’s Oddysee. Le moins, que l’on puisse dire, c’est que ce remake est plutôt une bonne chose…

Tout commence à Rapture Farm, une grosse usine d’Oddworld, si ce n’est pas la plus grosse, spécialisée dans des plats à base de viande. Malheureusement, cette entreprise connaît des difficultés financières, ce qui va amener les Glukkons, l’espèce à la tête de l’entreprise, a lancé prochainement un nouveau produit, dont la campagne de publicité le qualifie de « New’n’Tasty » (ou « Nouveau et Savoureux »). Parmi les employés de cette usine, se trouve Abe, un Mudokon. Un beau jour, lors de son travail, il assiste, malgré lui, à une réunion des dirigeants de Rapture Farm au cours de laquelle est abordée la préparation du nouveau produit. Ce jour-là, Abe aurait mieux fait de rester chez lui. En effet, en assistant malgré lui à cette réunion, il a découvert que le nouveau produit de son usine a pour ingrédient principal les Mudokons. Abe se retrouve donc traquer par ses employeurs. Lui, sa mission est de sauver sa peau, mais également celle des 299 Mudokons travaillant à Rapture Farm.

Ce que l’on peut dire de plus c’est que Oddworld : New’n’Tasty est un jeu de plateformes en 2.5D. Cependant, il ne s’agit pas que d’un simple jeu de plateformes puisque certains passages nécessitent un peu de réflexion, et proposent également quelques phases d’« infiltration » puisqu’il ne faut pas vous faire repérer par les gardes Glukkons à la recherche d’Abe.

Un gameplay évolutif

Au début, le jeu peut paraître simpliste puisqu’il s’agit de passer quelques plateformes et d’actionner quelques leviers. Ce n’est qu’après que le gameplay va se corser un peu. En effet, au fur et à mesure de votre avancée, vous apprenez à prendre le contrôle de Glukkons pour vous en débarrasser, à marcher sur la pointe des pieds, à vous dissimuler dans des zones d’ombres pour ne pas vous faire repérer, à lancer des mines ou des pierres et j’en passe. Toutes sortes d’actions qui vous permettent d’éviter les nombreux pièges (mines, gardes, animaux sauvages…) qui se dressent sur votre chemin.

Au cours de l’aventure, vous rencontrerez également quelques personnages vous demandant de reproduire une série de sifflements et/ou de pets (ou Oddworld New’n’Tasty va parfois dans le poétique) afin de pouvoir avancer.

Ce n’est pas tout, puisque vous apprendrez également à sauver vos compagnons Mudokons, à condition que vous souhaitiez le faire bien entendu, puisqu’il s’agit là d’un objectif secondaire. L’objectif principal étant de sauver les fesses d’Abe. Pour les sauver, c’est simple, vous aurez quatre actions (Suis-moi, Attends-moi, Salut, Salut tout le monde, pour demander à un groupe entier de vous suivre).

Concernant la difficulté du titre, sachez qu’avant de commencer votre aventure, vous avez le choix entre trois niveaux de difficultés : Facile, Normal et Difficile. Il faut quand même préciser que certains passages vous demandent un peu de patience et risquent même de vous faire vous arracher les cheveux (au sens figuré du terme bien entendu).

Un jeu de toute beauté, mais une bande son qui déçoit

Il faut dire que nous avons vu beaucoup de remake HD avec un léger lifting histoire de dire que les textures sont plus belles. Avec ce remake d’Oddworld, ce n’est pas le cas. En effet, de A à Z, le jeu nous propose des cinématiques et des environnements variés très beaux et que les développeurs ont pris soin à réaliser.

Ces différents environnements vous proposent de découvrir des zones industrialisées, mais également des zones naturelles, bref de quoi être dépaysé. Du côté de la bande son, la musique fait son boulot sans en faire plus. Là où le bât peut blesser concerne le doublage. En effet, là où le titre original offrait un doublage français de qualité, avec ce remake HD, nous devons nous contenter du doublage anglais, qui est tout de même très bon, il faut le reconnaître. On aurait tout de même apprécié retrouver le doublage français d’origine.

Du côté de la durée de vie, le titre n’offre pas loin d’une dizaine d’heures de jeu. De plus, le jeu propose une certaine replay-value dans le cas où vous n’aurez pas sauvé les 299 Mudokons. En effet, en fonction de cela, vous aurez deux fins possibles. La vraie et bonne fin étant celle que vous pourrez voir en sauvant tous vos compatriotes.

Conclusion
Ce portage d’un remake apporte ce qu’on attend de lui, Oddworld : New’n’Tasty est toujours un très bon jeu de plateforme avec un univers et un gameplay bien à lui. On ne peut que le conseiller, sauf si vous l’avez déjà sur Wii U.
Points positifs
  • Techniquement propre
  • Un jeu mythique de la plateforme
Points négatifs
  • Portage à l’identique
  • Le gameplay peut-être un peu vieillot aujourd’hui
7.5
Bon
Graphismes - 8
Musiques - 8
Jouabilité - 7.5
Durée de vie - 7
Fun - 7
Ecrit par
Webmaster à votre service ! Il y a des articles sous les titres. ¯\_(ツ)_/¯

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire