Micetopia (Nintendo Switch) – Le test

Niché dans un lieu tenu secret, dans un village où les rongeurs vivent en paix au cœur de la nature, Rich est une charmante petite souris adepte du maniement des armes et soucieuse de bien faire. À son grand désarroi, son village a été le siège de mystérieuses disparitions : tous ses compagnons sont absents ! Aurez-vous le courage de venir en aide à tous vos amis moustachus ?

Développé et édité par Ninja Rabbit Studio et Ratalaika Games, Micetopia propose une aventure entre petites souris, petits monstres, et gros pixels. Les joueurs adeptes des challenges (pas bien difficiles tout de même…), les replongeant avec bonheur dans l’univers rétro, devraient prêter une certaine attention à ce soft, qui détient pas mal des codes des jeux vidéo d’hier, parfaits pour nous retenir le temps d’un après-midi pluvieux vautrés sur notre canapé.

Souriville :

Comme son nom l’indique, Micetopia est une petite histoire de souris. Sous-titrée en français, les bases de cette aventure sont furtivement mises en place et vous voilà fort rapidement projeté dans la peau de Rich, vaillante petite souris qui va devoir prendre son courage à deux pattes pour secourir son village (un village bien désert tout de même, surtout en connaissant la fertilité de ces drôles de petits rongeurs).

La prise en main est rapide, le joystick vous permet de vous déplacer, le bouton B est d’usage pour sauter et le bouton A pour attaquer à l’épée ; le bouton L, quant à lui, ouvre votre carte. Au fil de vos réussites, vos actions deviendront légèrement plus complexes avec notamment la pratique du double saut ou encore l’apparition de votre arc, mais aussi d’une charmante petite roulade (Rich est particulièrement mignon dans la manœuvre !). Les compétences se développent ainsi avec le temps conférant un peu plus de profondeur au soft. Certaines zones, auparavant inaccessibles, peuvent dès lors être atteintes, augmentant sensiblement l’étendue de votre carte. Certains raccourcis apparaissent à leur tour, mais nous regrettons que ses derniers ne puissent pas être sélectionnés selon la convenance du joueur.

La progression s’avère ainsi échelonnée au fil des nouvelles compétences. Un choix assumé, mais qui nous laisse malgré tout un peu déçus de ne pas déambuler dans des environnements davantage variés.

Des secrets sont calfeutrés sur le parcours. Ses derniers sont en vérité le siège d’un nouveau chemin conduisant tout droit vers des morceaux de fontaine, nécessaires à sa rénovation au sein du village.

Retour vers le passé

Particulièrement pixelisé, Micetopia n’en demeure pas moins plutôt joli et agréable à regarder malgré des environnements redondants. Les ennemis sont cependant parfois engloutis dans les décors, notamment par un choix de couleurs similaires déroutant, quand certaines chauves-souris sont particulièrement mal placées et donnent lieu à des attaques furtives imprévisibles (et agaçantes !). Ces monstres ne sont, en revanche, guère très malins et nous ne saurons que trop vous conseiller de prendre quelques secondes pour observer leurs déplacements : similaires au fil de votre progression, il ne vous restera dès lors plus qu’à les esquiver afin d’avancer sereinement vers les prochaines salles. Une attitude peu combative, certes, mais au vu de la redondance des actions à réaliser, nul doute que vous finirez par l’adopter !

Quelques boss viendront aussi agrémenter votre progression. Ne présentant guère de difficulté, ils ont néanmoins le mérite de pimenter brièvement votre aventure.

Les souris, elles aussi, sont plutôt mignonnes et si vous n’êtes pas réfractaires aux gros pixels, l’ensemble devrait globalement vous réjouir. La démarche de notre héros est fluide et ses actions ne présentent pas de problème majeur.

La musique, quant à elle, est assez fun et similaire à ce que nous avions coutume d’entendre dans les années 90 (voire 80 pour le riff en 8Bits) sur les jeux vidéo. Cette mélodie se montre néanmoins quelque peu répétitive, mais confère une certaine personnalité au soft qui n’est pas pour nous déplaire.

Allez, on y retourne !

Malgré toute la bonne volonté de Richie (son petit nom pour les intimes !), ce dernier est bien obligé de déployer un panel d’actions quelque peu redondantes au fil des salles dévoilées. Le soft dispose pourtant de mécaniques de jeu classiques, mais efficaces, qui permettront de retenir le joueur jusqu’à la fin, soucieux de délivrer toutes ces petites souris en détresse. Néanmoins, ce joueur devra se satisfaire d’environnements globalement similaires au cours de sa partie, malgré quelques bonnes idées notamment dans la forêt, et d’une redondance d’ennemis notables. En outre, ses derniers réapparaissent au moindre changement de salle, donnant parfois, passablement, du fil à retordre pour quelques aller-retour. Néanmoins, le jeu reste accessible et agréable, la mort n’étant pas bien punitive dans la mesure où elle vous renvoie simplement au village.

Aussi, la jouabilité excellente du soft permet de prendre rapidement en main Rich et de l’envoyer libérer ses compagnons rapidement. Un atout considérable qui permettra assurément d’oublier les quelques défauts du soft.

Pas de cadeau pour les souriceaux

Les joueurs les moins expérimentés pourraient bien rencontrer quelques difficultés dans la progression de l’aventure. En effet, les ennemis, aussi neuneus soient-ils, font preuve d’une combativité excellente et vous ôtent de la vie à tout-va, tandis qu’il vous faudra les frapper encore et encore pour les envoyer dans l’autre monde. Par ailleurs, votre victoire vous permettra de récolter des gemmes, fortes utiles pour l’achat au village de quelques améliorations. Ses transactions s’avèrent néanmoins particulièrement coûteuses et il vous faudra faire preuve de beaucoup de patience pour faire affaire. Les gemmes, minuscules, petites pierres vertes, sont, en effet, délivrées au compte-goutte après chaque combat réussi contre un ennemi, ou bien cachées dans quelques jarres (quelques cœurs peuvent aussi s’y trouver !). Rappelez-vous… l’esquive les amis, l’esquive !

Micetopia est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch au prix de 5 euros environ.

Le saviez-vous ?

Contrairement à ce que le soft tente de nous faire croire, les souris sont des rongeurs particulièrement prolifiques pouvant donner naissance jusqu’à une dizaine d’individus après une courte gestation. Néanmoins, cette fertilité incroyable est indispensable pour l’espèce afin d’assurer sa pérennité : en effet, les souris sont la proie de nombreux prédateurs et n’ont malheureusement qu’une faible durée de vie dans la nature.

Conclusion
Micetopia est une mignonne petite aventure rappelant les saveurs rétros du jeu vidéo. Quelque peu redondant et sans grande originalité, le soft présente néanmoins une progression intéressante, avec un panel d’ennemis pas très futés, mais une prise en main rapide et agréable. Les novices pourraient bien rencontrer quelques difficultés, tandis que les adeptes du genre s’amuseront à esquiver les ennemis en assimilant leurs aptitudes, plutôt qu’à s’acharner dans des combats finalement peu récompensant. Sous-titré en français, Micetopia est proposé à petit prix sur l’eShop de la Nintendo Switch, laissant tout à chacun le choix de craquer pour cette petite souris pleine de courage.
Points positifs
  • Bonne prise en main, avec une jouabilité excellente
  • Graphismes très pixelisés, mais néanmoins réussis
  • Univers rétro cohérent et savoureux dans la globalité du jeu
  • Petit prix
Points négatifs
  • Des monstres un peu stupides, parfois mal positionnés, avec des déplacements très prévisibles et une réapparition trop fréquente
  • Système de collecte de pierres vertes intéressant, mais des transactions trop coûteuses
  • Globalement répétitif
6.8
Correct
Graphismes - 6.5
Jouabilité - 8.5
Originalité - 5.5
Contenu/Tarif - 6.5
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire