Life of Boris: Super Slav (Nintendo Switch) – Le test

Le catalogue pléthorique de la Nintendo Switch est un atout indéniable pour défendre cette dernière. De nombreux jeux indépendants sont proposés à un très large public, permettant à chacun de trouver son bonheur. Pour les adorateurs du vidéaste russe Life of Boris, le studio SneakyBox a décidé de réaliser une adaptation vidéoludique de ses vidéos sur la Nintendo Switch.

Life of Boris : Super Slav est construit à travers 2 scénarios distincts où le personnage principal, Boris, doit parcourir une vingtaine de tableaux. Ces derniers proposent à chaque fois un scénario bien spécifique à terminer et ce, par la simple grâce des doigts du joueur. Pour aider Boris, le joueur doit trouver dans chaque tableau l’élément déclencheur permettant la résolution du tableau. Le concept est très simple, mais l’histoire se parcourt beaucoup trop rapidement. En l’espace d’une heure, le jeu se termine aisément, malgré les quatre épreuves des SlavOlympics, qui requièrent une grande dextérité… et une très grande patience. Ces jeux sont simplistes et peu passionnants. De plus, il n’y a aucun mode multijoueur alors que ce système de jeu s’appliquait idéalement pour un mode party game.

Le style graphique, quelconque, nous permet de contempler des représentations stéréotypées de la Russie. Il s’agit ici de respecter pleinement l’univers du vidéaste. La bande-originale pourrait éventuellement sauver l’édifice de la destruction thermique, mais la qualité des mélodies laisse manifestement à désirer. L’ambiance enfantine et naïve peut facilement plaire à un public familier au vidéaste. Pour autant, un public profane peut facilement être lassé par les situations inintéressantes du jeu, qui est clairement destiné aux fans du vidéaste.

L’utilisation impérative du tactile compromet toute possibilité de jouer à Life of Boris en version dockée. Il est seulement jouable en version portable et ne propose aucune interaction avec les Joy-Cons. Vu que le jeu a été proposé pour les téléphones portables dans un premier temps, la raison peut sembler logique. Néanmoins, une telle proposition de jeu, à un prix habituel de 5€, laisse sceptique quant aux ambitions des développeurs alors que la version mobile est gratuite ! Il faudra également se passer de la traduction française qui, à l’heure de ce test, n’a toujours pas été réalisée.

Conclusion
Life of Boris : Super Slav est un jeu tristement basique. Initialement conçu pour le support mobile, il est parfaitement adapté à la version portable de la Nintendo Switch. Excluant de facto les joueurs de salon, le jeu se savoure seulement dans les mains. Il faudra toutefois conseiller ce jeu aux seuls fans du vidéaste Life is Boris, pour qui le prix pourrait être malgré tout rédhibitoire.
Points positifs
  • Le mode party game, divertissant…
  • Un jeu seulement destiné au public de Life of Boris
Points négatifs
  • …pendant seulement cinq minutes
  • Un concept ringard pour un public paradoxalement jeune
  • Le prix, complètement déplacé
  • La durée de vie, pour une heure maximale de jeu
  • Un univers plutôt exaspérant
2
Sérieux ?
Direction artistique - 2
Durée de vie - 1.5
Aspect ludique - 1.5
Bande-son - 3

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire