Football Cup 2021 (Nintendo Switch) – Le test

Entre un Captain Tsubasa sympathique, mais vite redondant et un FIFA 18-19-20-21 (barrer la mention inutile) toujours amputé de nouveautés, il y a de la place sur notre Switch pour accueillir des jeux de foot. Que ce soit avec une orientation arcade ou plutôt axé sur la simulation, les protagonistes ne se bousculent pas au portillon et notre console préférée est toujours en attente du titre qui lui permettra de revivre les folles ambiances d’un stade enflammé. Football Cup 2021 du studio slovaque InLogic Games arrive donc aujourd’hui, le manque de concurrence lui permettra-t-il de trouver sa place ? Non, voilà pourquoi. (moi le suspense, j’aime pas trop beaucoup ça…).

Tu aimes le footcheball ?

Les jeux de foot, c’est comme les rencards, il y en a pour tous les goûts, mais on ne peut pas savoir s’il est réussi tant qu’on n’ a pas essayé. C’est sur cette leçon de vie que commence notre histoire avec Football Cup 2021. Elle commence aussi par une recherche sur Inlogic Games, un petit studio basé en Slovaquie qui réalise des jeux pour mobile ou pour navigateur internet. Première surprise, Football Cup 2021 a la même jaquette que Football Cup 2020 sur mobile. Étrange. Ce n’est pas la seule ressemblance, tout est absolument identique. InLogic Games nous refile son titre smartphone de 2020 en ne changeant que le nom. Même FIFA met à jour les équipes et modifie le visuel, c’est dire si le portage est d’une fainéantise absolue.

En ce qui concerne les équipes, en tant qu’habitués des jeux sans licences, nous nous attendons à des noms ressemblants et rigolos. D’ailleurs c’est ce que nous trouvons dans la version mobile : des Mbappa, des Varrati et des Di Marie. C’est amusant, ça ajoute même du charme. Quoi… Même ça, ça a disparu ! La trouille de se faire attraper par la patrouille des ayants droit ?  Nous avons toujours la possibilité de modifier les noms des joueurs de notre équipe préférée (oui chef, je dis à tout le monde que c’est le LOSC, pas de soucis, chef… il est lourd le chef parfois…), mais encore faut-il prévoir d’y jouer suffisamment longtemps pour avoir envie de customiser nos équipes.

Alors certes, les moyens entre des studios développant un Mario Strikers, un FIFA ou un Captain Tsubasa et un petit studio indépendant slovaque sont forcément très différents. Mais les plus anciens d’entre nous se rappellent avec émotion des jeux tels que les Kick Off sur Amiga, jeux qui ne nécessitaient qu’une poignée de développeurs (un seul en fait plus un adaptateur) et qui pourtant offraient un plaisir de jeu et un contenu plus que suffisant. Avec Football Cup 2021, nous sommes malheureusement bien loin du compte.

Concernant le contenu, nous remarquons, après un très court temps de chargement, un menu proposant un mode carrière. Génial, nous allons pouvoir emmener notre joueur des limbes de l’anonymat jusqu’au plus haut sommet de la gloire… en fait non. Le mode carrière n’est qu’une succession de mini-jeux qui permettront aux moins doués d’entre nous d’apprendre les rudiments du gameplay.

Ces rudiments sont d’ailleurs assez limités, normal pour un jeu qui vient du monde mobile. Il nous sera possible de courir, de faire des passes, de tirer et de mystifier nos adversaires avec un grigri (ou un trick en version originale). Ce n’est pas foufou, mais c’est complet non ? Nooooooooooooon !!!! Il manque un petit truc tout simple, mais qui existe depuis l’invention du jeu de foot (ou presque) : le choix du joueur. Lorsque nous n’avons pas la balle, comment changeons-nous de joueur ? Eh bien, nous ne changeons pas, nous attendons que la balle revienne dans nos pieds.

Jogo Bonito :

Parce qu’en plus, il faut vous dire que l’IA des joueurs est pire que celle d’un jeu des années 80. Lorsque nous avons la balle, il est possible de traverser tout le terrain sans perdre la balle puis de tirer et marquer sans qu’à aucun moment les joueurs adverses ne réagissent. La plupart restent plantés à leur place. Il en est de même pour nos joueurs lorsque c’est l’adversaire qui a la balle. C’est le niveau zéro de l’IA, un jeu NES possède une IA plus intéressante (plus agressive en fait, mais ce n’est pas le débat…).

Pas grave, il reste la possibilité de jouer à plusieurs en match rapide ? Non plus. Moi je n’ai rien contre les Slovaques, mais à un moment la note va tomber et il ne va pas falloir s’étonner non plus. Il n’y a pas de mode multijoueurs. Sur un jeu de foot. Sur une console de salon. J’ai déjà eu l’occasion de parler de portages fainéants de jeux smartphones vers la Switch, eh bien Football Cup 2021 n’est pas loin d’en devenir le mètre étalon. Nous nous sommes d’ailleurs bien amusé avec les traductions approximatives…

Tentons d’être professionnels dans ce test (ce qui n’est pas le cas du jeu en lui-même, mais faisons table rase de telles subtilités). La partie graphique, sans être exceptionnelle, est tout à fait potable pour un jeu à ce prix (10€), la musique est acceptable et le nombre d’équipes, sous forme de clubs ou de sélections nationales est suffisant pour que n’importe quel aficionados y trouve son club de cœur. Le problème c’est que tous sont mélangés sans option de tri. Trouver son club préféré prendra donc à chaque fois un temps certain.

Une fois en match, oublions les statistiques des joueurs, les jauges d’endurance et les tactiques compliquées à base de 4-2-3-1. Rien de tout ça n’est disponible. Et pour finir correctement (non je déconne), parlons du temps de réaction des contrôles. Si des jeux de barbus tel Kick Off nous ont habitués à des contrôles compliqués avec une balle qui ne colle pas au pied et si des jeux plus récents nous ont permis de construire des actions très facilement à base de passes longues téléguidées, ces jeux ont un point commun : le tacle instantané de brutasse au milieu du tibia qui répond au doigt et à l’œil. Football Cup 2021 a même réussi à rater ça. Il y a bien une demi-seconde entre l’appui sur la touche et le moment où le joueur commence son tacle.  Autant vous dire que le joueur adverse a eu le temps de quitter les lieux du crime.

Conclusion
N’en jetons plus la coupe est pleine, Football Cup 2021 n’est vraiment pas à la hauteur de nos attentes. Avec une physique hasardeuse, des contrôles mous et peu réactifs, un contenu trop pauvre, une absence de mode multijoueurs et enfin une IA sans doute programmée par Serga Aurier himself, le jeu de InLogic Game n’a rien pour lui et il n’offre qu’une chose : l’envie de voir revenir un Mario Strikers tout en patientant sur FIFA ou sur Nintendo World Cup (sur Nes bien entendu).
Points positifs
  • La possibilité de renommer les joueurs.
  • Euhhh… attendez je vais trouver
Points négatifs
  • Annihile 30 ans d’évolution du jeu de foot
  • Pas de possibilité de choisir le joueur actif
  • Des contrôles mous
  • Une réactivité dans les choux
  • PAS DE MULTI !!!
  • Traduction ratée
  • Portage rapide sans réflexion
3.2
Mauvais
Graphismes - 6
Musiques - 5
Contrôles - 2
Réactivité - 2
Contenu - 3
Absence de multi - 1
znicoboc NT
Ecrit par
après 35 ans de jeux vidéos et un plaisir de jouer de plus en plus émoussé, l'arrivée de Zelda BOTW fut une révélation , le plaisir est encore plus fort qu'avant

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire