Alder’s Blood (Nintendo Switch) – Le test

Il y a des jeux qui savent attirer le regard par une esthétique particulière, mais il n’y a pas que le physique qui compte, il faut aussi savoir admirer la beauté intérieure. Dans le cas du jeu Alder’s Blood, puisque l’enveloppe est belle, que vaut vraiment le contenu ?

La chasse est ouverte…

Alder’s Blood est un jeu de stratégie au tour par tour avec de l’infiltration. Le joueur incarne un groupe de chasseurs dans un monde désolé, mélange de Far West pour les décors et d’époque victorienne pour les tenues et les armes. Il va s’agir de progresser dans ce monde rempli de démons et de monstres, un monde corrompu depuis la mort de Dieu.

Alder’s Blood se caractérise par deux grandes phases de jeu distinctes. Une phase de combat, et une phase de gestion. Après avoir choisi une destination sur la carte du monde, le combat se déroule sur un terrain escarpé avec notamment des buissons et des hautes herbes qui permettent aux chasseurs de se camoufler. Et c’est là qu’un premier mécanisme particulier à Alder’s Blood entre en jeu, l’odeur. En effet, l’odeur de chaque chasseur est représentée sous forme de volutes de fumée qui bougent selon le sens du vent. Attention à bien se placer face au vent pour ne pas se faire repérer par les monstres qui grouillent sur la carte. Un chasseur peut aussi décider de faire une diversion en lançant un caillou à l’opposé de là où il se trouve pour faire une diversion.

Le combat se déroule au tour par tour avec des déplacements possibles dans une zone délimitée appelée zone de déplacement standard. Vouloir aller au-delà aura un coût en endurance. La barre d’endurance de chaque chasseur diminue donc selon ses déplacements, mais surtout selon les coups qu’il va porter à l’ennemi. Quand un chasseur n’a plus d’endurance, il doit attendre un tour avant de pouvoir refaire une action. Une fois que les déplacements et les attaques de tous nos personnages sont réalisés, le tour de l’ennemi commence et ainsi de suite jusqu’à l’éradication des monstres ou jusqu’à la défaite de nos héros.

… Et nous n’allons pas rentrer bredouilles.

Hors des combats, Alder’s Blood propose une gestion de ses personnages et de leurs biens très poussée. Il y a la possibilité quand les chasseurs sont dans leur camp de récupérer des ressources et de les fabriquer en faisant de l’artisanat. Les personnages voient leurs expériences et leurs aptitudes évoluer en gagnant de l’expérience au fil de l’aventure, mais le monde étant complètement corrompu par les forces du mal, si un chasseur est trop souvent en contact avec des monstres et des démons, notamment s’il est blessé par eux, il se corrompra de plus en plus, et pour finir il faudra l’éliminer en le sacrifiant…

Graphiquement, le jeu Alder’s Blood est étonnant. Ses dessins sont proches de la bande dessinée adulte qu’on pouvait rencontrer dans les années 70-80. Le style victorien, un peu steampunk et le côté western se marient bien. Sur le plan sonore, la musique crée une ambiance sombre et corrompue comme les visuels du jeu. L’histoire est agréable à suivre bien qu’assez convenue et il faudra une bonne dizaine d’heures pour en voir la fin. Le vrai souci du jeu est sa répétitivité qui est la marque de ce genre de jeu hélas. Les combats se déroulent toujours de la même manière : approche furtive, attaque, repli, camouflage. Seuls les plus tenaces tiendront jusqu’au bout.

Conclusion
Malgré quelques bonnes idées de gameplay comme l’utilisation des odeurs, Alder’s Blood est un jeu de stratégie très conventionnel. Parmi ce qui peut lui être reproché, il y a sa difficulté très élevée, qui punit le joueur à la moindre erreur et il y a aussi son rythme lent. Les fanas acharnés de ce genre de jeu y trouveront leur compte, pour les autres Alder’s Blood sera trop dur et trop répétitif pour valoir le coup.
Points positifs
  • Des graphismes au style très particulier
  • Une ambiance sonore adaptée
  • La prise en compte du vent et des odeurs
Points négatifs
  • Une difficulté assez punitive
  • Un jeu lent
  • Un titre très répétitif
6
Correct
Graphismes - 8
Sons - 7
Gameplay - 6
Durée de vie - 6
Fun - 3
martien martien
Ecrit par
Fan de Big N depuis la Gameboy, j'ai débuté les JV sur Atari ST. Bref, je suis un vieux joueur, mais j'aime les nouveautés autant que les jeux rétros (sauf le mauvais pixel-art)

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire