UnderMine (Nintendo Switch) – Le test

Premier vrai jeu du studio Thorium, Undermine se joint à la nombreuse liste des Roguelites en pixel sur switch. Mais est-ce une bonne idée et surtout une réussite ? Et bien prenez votre plus belle pioche, votre plus grand sac et allons ensemble nous enfoncer dans la mine !

Il était une fois la mine

Le pitch d’Undermine tient sur un post-it, la mine tremble, on ne sait pas pourquoi, alors un vieux dans son bureau demande à des paysans d’aller vérifier ce qu’il se passe, et si au passage, il peut ramener un peu d’or tant mieux.

Nous allons donc jouer des Paysans à l’infini, ils sont tous interchangeables, tantôt masculins, tantôt féminins, leur distinction va se faire au niveau de la couleur et de leurs prénoms aléatoires. À chaque mort, vous garderez une partie de votre or et vous changerez de Paysan.

Le but ? Allez le plus profond possible dans la mine afin de comprendre pourquoi elle vibre, nous allons vite apprendre que de mythiques créatures sont revenues et mettent un dawa monstre.

The binding of undermine

La vue d’au-dessus, la procéduralité du jeu et sa découverte de zone classique (salle avec des monstres, des coffres, une boutique, une relique) et surtout son gameplay accessible nous font penser à The Binding of Isaac. Mais ça s’arrête là, le jeu n’est pas sombre, nous jouons avec beaucoup de corps-à-corps et surtout, c’est un Roguelite et pas un Roguelike !

Au fur et à mesure de votre avancée, vous allez récupérer de l’argent, cet argent va vous permettre de débloquer des améliorations pour la suite de votre aventure. Augmenter ses points de vie de base, ses dégâts de base, la portée du lancer de pioche. Mais aussi au fur et à mesure que vous sauverez des PNJ, des bonus comme l’augmentation du nombre d’objets dans les boutiques de la mine, ou encore l’efficacité des soins.

Attention cependant quand vous trouverez de l’or, de petites créatures toutes mignonnes vont apparaître pour piquer votre or ! À vous d’être plus rapide qu’elles, vous pouvez les taper pour les éjecter de la salle (avec un son très drôle).

Des bonus classiques, mais qui vont drastiquement changer le cours du jeu, au départ il vous faudra 2 ou 3 coups pour tuer un simple rat dans le premier niveau, mais très vite il mourra en 1 coup. Plus vous descendrez dans la mine, plus les ennemis vont être retords et puissants. Vous allez donc parfois passer des runs à simplement récupérer de l’or, vous savez pertinemment que vous ne vaincrez pas le boss.

I am a dwarf and I’m digging a hole

Côté gameplay le jeu a une prise en main enfantine, une touche pour attaquer avec sa pioche, une gâchette pour lancer sa pioche, une touche pour lâcher une bombe et une touche pour sauter.

Le nombre d’ennemis différents n’est pas énorme, mais il est bien suffisant. Vous allez avoir des variantes de ces derniers au fur et à mesure de votre descente dans la mine. Si certains ont des patterns simples : le rat vous fonce dessus, le gluant saute pour retomber sur vous, d’autres vont être plus compliqué à maîtriser. Souvent, les patterns ne sont pas compliqués, mais la multiplicité des ennemis différents dans la même pièce, voire même du même type rend vite le tout très bordélique et compliqué. Mais c’est ce qu’on aime dans un Roguelite !

Il n’y a pas 800 types de reliques, mais ces dernières vont pouvoir parfois s’allier d’une superbe manière. Par exemple, une relique permet à votre pioche de se diviser en trois, une autre permet d’accélérer énormément le lancer de pioche, alors si vous avez les deux en même temps cela devient magique ! Et si on ajoute à ça une relique qui peut déclencher de l’électricité (qui se répercute sur tous les ennemis), ou du feu (qui fait des dégâts dans le temps) c’est la folie.

Sans compter que l’on peut avoir aussi des reliques qui augmentent notre vie maximum à chaque ingestion de nourriture, ou d’autres qui augmente les critiques, bref il y a de tout. C’est franchement agréable à utiliser, alors parfois, vous n’aurez pas les reliques que vous voulez, ou des reliques qui ne vont pas ensemble … mais c’est le jeu ma pov’ Lucette !

En plus des reliques, un système de Bénédiction et de Malédiction sont aussi présents, vous allez parfois tomber sur une salle spéciale entre deux étages qui consiste à choisir une relique (souvent très puissant) contre une ou plusieurs malédictions (selon la puissance de la relique). Mais vous tomberez aussi de temps en temps sur des stèles qui vous confèrent des bénédictions.

Une mine pleine de surprise

La mine regorge d’univers différents, si au premier abord, on peut avoir peur de se balader pendant des heures dans cet univers marron et gris de la mine de base, vous allez vous rendre compte qu’à chaque « section », l’ambiance change du tout au tout.

Quand nous parlons de section, il faut d’abord comprendre comment est constituée la mine. La mine est constituée de plusieurs sections, vous allez devoir descendre 3 étages pour arriver au 4ème et trouver le boss à vaincre, une fois battu, vous aurez accès à l’étape suivante, qui reprendra le même schéma. Mais, à chaque fois, une ambiance différente, nous vous laissons la joie de les découvrir.

Nous avons aussi eu la surprise de voir que l’on pouvait descendre au bout d’un moment, sans avoir à battre le boss, mais attention du coup vous ne validez pas vraiment les étapes de l’histoire, il faudra revenir quand même plus tard pour le battre.

Chaque nouvelle excursion dans la mine vous remet à la première étape ! Vous devrez alors tout redescendre pour atteindre là où vous vous êtes arrêté … Nan le jeu n’est pas aussi punitif, au fur et à mesure de votre descente, vous allez atteindre de nouvelles étapes. Chaque nouvelle étape vous fournit une carte qui va vous permettre, moyennant discussion avec un homme louche et encapuchonné, d’atteindre l’étape que vous avez sélectionnée. Le jeu, étant gentil, il va aussi vous donner un sac qui contient plein de reliques, un peu moins que si vous aviez fait tous les niveaux un à un (on rappelle qu’il y a 1 relique par niveau), mais ça permet de gagner énormément de temps.

Car, plus vous descendrez, plus l’argent trouvable a une valeur élevée, là où les pépites donnent 5/10 d’or dans le premier niveau, vous atteindrez vers le milieu de l’aventure à 50/100 la pépite, mais là encore, il faut comprendre que vos améliorations entre chaque descente vont aussi augmenter au fur et à mesure de vos achats, bref un schéma classique, mais qui fonctionne.

Mine de rien ça tourne bien

Techniquement, le jeu est très fonctionnel, nous oserions même dire que la Switch est sûrement la plateforme la plus adaptée pour savourer ce petit Undermine. Elle se prête parfaitement à se faire une petite run dans le bus ou à la pause dej (et on ne va pas se mentir, aux toilettes aussi).

Nous n’avons pas ressenti de lag particulier, en dehors de rare moment où une tonne d’effets se déclenche au même moment, là forcément on laggouille, mais honnêtement, c’est assez rare.

Les musiques sont efficaces, même si rapidement, nous avons fait nos parties en version portable sans le son, mais ce dernier n’est vraiment pas mauvais et les bruitages sont bons.

Côté durée de vie, là encore, c’est entre vos mains, une fois les 5 boss faits le jeu n’est pas terminé, mais chut. Les boss étant particulièrement corsés, l’aléatoire et le skill rentrant en jeu, c’est assez compliqué de donnée une durée de vie. Tout comme un Hadès ou bien Dead Cells, le skill et la chance ont une part importante. Mais vous pouvez compter sur 25/30h pour atteindre le fond de la mine, mais là encore vous pouvez pousser pour faire des runs parfaites, etc.

Conclusion
Undermine mérite d’être reconnu dans cette profusion de Roguelite, bien fichu techniquement, agréable à l’œil avec une superbe direction artistique, prise en main rapide. Une rejouabilité très agréable, une envie d’aller plus loin dans cette mine. Il n’invente finalement pas grand-chose, mais réutilise tout de manière admirable. Attention, jeu addictif !
Points positifs
  • Une prise en main facile
  • Des ambiances différentes à chaque étape
  • Une difficulté rageante parfois, mais bien dosée
  • Une direction artistique agréable
  • Rejouabilité au top
Points négatifs
  • Bon encore un Roguelite en pixel
  • Manque un peu de reliques
  • Inhérent au genre, mais la rage est présente en cas de reliques non voulues !
8.5
Génial
Gameplay - 9
Graphismes - 8
Bandes-son - 7
Rejouabilité - 10
Lordo
Ecrit par
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire