DLC Moving Out : Movers in Paradise (Nintendo Switch) – Le test

Ne nous voilons pas la face, les déménagements sont souvent l’occasion de voir qui sont nos véritables potes, face à tous ceux qui sont là juste pour le fun. Un déménagement est un véritable tournant dans la vie des personnes changeant de logement. Si la bonne humeur permet le plus souvent de passer la journée sans encombre, il est primordial de garder à l’esprit une volonté commune : ne rien casser, et si possible terminer juste à temps pour l’apéro ! Bref, bon timing et dextérité. Les plus chanceux préféreront faire appel à des professionnels. C’est LÀ que nous arrivons, avec nos mains pleines de doigts, et notre volonté infaillible de faire au mieux. Du mieux que l’on peut. C’est déjà bien non ?

Développé par SMG Studio et Devm Games, édité par Team 17, Moving Out a trouvé le chemin de la Switch le 28 avril dernier. Remarqué par les joueurs grâce à sa fraîcheur sans équivoque et ses similitudes avec le grand Overcooked, le jeu a été globalement bien accueilli par la communauté de gamers, et plus particulièrement par celles et ceux affectionnant les parties multijoueurs. En effet, Moving Out peut assurément se jouer seul mais gagne lourdement en potentiel dès qu’il est partagé en famille ou avec des amis (qui devraient moins rechigner pour de tels déménagements !).

Fais tes cartons fiston !

Petit rappel des faits.

Moving Out est un jeu décalé proposant aux joueurs de se prendre pour des déménageurs (pas franchement scrupuleux). L’idée y est diaboliquement simple et efficace : rentrer tout le fatras d’affaires dans un minimum de temps. Bien entendu, la progression y est certaine et les logements de plus en plus tortueux, pour ne pas dire carrément hors normes, vous donnant quelques difficultés à déambuler avec le gros canapé familial. L’aventure se déploie au fil de contrats, donnant lieu à de franches parties de rigolades à plusieurs.

Notre test complet du jeu est à retrouver ici.

Embarquement immédiat

Tout comme au sein de l’opus original, votre immersion dans ce DLC (que vous retrouverez après une petite virée en mer) débute par un petit tutoriel rappelant la bonne prise en main du soft. Il vous faudra ainsi porter moult objets (grâce à ZL), sauter divers obstacles (avec B) quitte à briser quelques vitres (et à y prendre un malin plaisir, tout autant que le charcutage des jarres dans la peau de Link !), ou encore frapper tout ce qui bouge en matraquant le bouton Y. Ce dernier sera tout aussi utile pour viser, une petite croix vous indiquant avec bienveillance où viendra se poser le dit objet… quoi, vous n’avez jamais joué au basket avec des cartons de déménagements ? Il y a un début à tous les amis.

Ce petit rappel, aussi court que rapide, est une simple mise en bouche avant votre implication immédiate au sein de cette île pleine de vie (et de couleurs). Reprenant exactement les mêmes codes que l’opus de base, il vous faudra enchaîner les niveaux avec un doigté sans faille, afin d’inclure dans votre gros camion (qui pourra prendre d’autres formes) tout le bazar de l’île en question. La puissance de ce DLC réside dans les petites nouveautés fortes appréciables saupoudrées par les développeurs.

Cette fois ci, votre camion déambulera dans des contrées sauvages et insulaires. Les niveaux seront en effet accessibles depuis une carte animée, dans laquelle vous pourrez à nouveau montrer vos talents de pilotes de poids lourds… attention tout de même à ne pas tomber dans la mer ! Plouf…

Packmore Island

Sans doute avez-vous eu l’opportunité de découvrir toutes les petites facéties de Moving Out au cours de multiples parties sur le jeu original (soulignons par ailleurs que ce dernier est bien entendu indispensable pour jouer au DLC Movers in Paradise). La continuité avec la vie insulaire est particulièrement réussie, avec, de nouveau, de multiples surprises qui vous attendent au fil de votre progression. Le joueur (enfin, LES joueurs !, ce sera tellement mieux !) sera amené à faire preuve de toujours plus de jugeote et de rapidité afin de venir à bout de l’ensemble des niveaux proposés. Si la qualité de ces derniers est quelque fois inégale, ils sont globalement réussis et apportent chacun une petite nouveauté appréciable.

Ainsi, vous découvrirez une faune pleine d’audace, avec des crabes belliqueux qui ne manqueront pas de vous faire sourire en cherchant tant bien que mal à vous soutirer les plus petits colis (mais dooooooonneuh !), tandis que les lémuriens ne manqueront pas de vous prendre pour cible. Nous ne vous en dévoilerons pas davantage afin de conserver la surprise intacte… mais vous ne manquerez pas de compagnie !

Aussi, il vous faudra vous organiser. Si si. Il ne s’agit plus de foncer tête baissée sur l’ensemble des colis et autres babioles plus ou moins originales à balancer dans votre camion… cette fois ci, le terrain s’avère nettement plus rebelle, fourmillant de petites astuces à découvrir.

Le multi prend ainsi tout son sens (et se verra à nouveau doté d’objectifs spécifiques). La cohésion sera toujours au cœur de votre partie, même si nous ne doutons pas qu’il y en aura toujours un parmi vos amis qui s’évertuera à passer tout son temps à ranger le camion pendant que vous vous débattez avec la faune sauvage. Aaaah l’amitié…

Déménageurs sous les sunlights des tropiques

Les graphismes du DLC reprennent le même squelette que celui déployé dans le jeu original. Les amateurs ne seront donc pas déçus. Vous y retrouverez les formes rondouillardes, les couleurs flashies, mais aussi le nombre important de déménageurs, avec leurs looks improbables et leurs personnalisations… tout aussi improbables.

Le soft et son DLC surfent indéniablement sur la vague de l’humour, ironise à son paroxysme la corvée du déménagement, jusqu’à parvenir à le rendre fun et festif. Qu’il s’agisse du niveau qui vient à s’articuler dans des situations improbables, des personnages loufoques, et même des petites phrases distillées pendant les temps de chargement (un peu longuets par ailleurs), impossible de rester de marbre face à l’ensemble de cet univers décalé.

Faut t-il faire ses valises ?

Oui ! Difficile de manquer d’optimisme face à ce DLC, proposé à un prix très accessible et ne manquant assurément pas de contenu. Il vous faudra à nouveau plusieurs heures afin de faire le tour des multiples niveaux et bien plus encore pour en déverrouiller l’ensemble de bonus… des bonus qui s’avèrent être plus mystérieux que dans l’opus original… de quoi vous remuer les méninges pour récolter les précieuses médailles en jeu. Rappelons que ces derniers ne se dévoilent qu’APRÈS avoir clôturé votre contrat (donc APRÈS avoir réussi à tout balancer dans le camion pendant le temps imparti). Les développeurs incitent ainsi les joueurs à recommencer encore et encore les niveaux… même si vous ne manquerez probablement pas de tenter tout et n’importe quoi, donnant lieu à des dialogues improbables sur le canapé :

« Hey je prendrais bien ça… je parie que c’est un objectif secondaire…

PRENDS ! On ne sait jamais…

Mais non, il n’y a déjà plus de place dans le camion ! Qui c’est qui va ranger encore… c’est bibi ! »

Forcément en solo, c’est tout de suite moins rigolo…

Le DLC fera aussi plaisir à tous ceux qui cherchent à customiser toujours plus leur avatar. En effet, de nouveaux personnages tout aussi improbables que ceux du jeu de base sont disponibles et devraient assurément vous faire sourire. En même temps, ce n’est déjà pas tous les jours que nous avons l’occasion de déménager avec un toucan.

Proposé à moins de 8 euros sur l’eshop de la Nintendo Switch, il serait dommage de se priver de cette petite escapade loufoque sur l’île de Packmore !

Le saviez vous ?

Les bons tuyaux du déménageur sans ascenseur sont chez NT ! Règle n°1 : Démonter ses meubles (même les suédois, si si !). Règle n°2 : Appeler des amis et/ou la famille (et prévoir de quoi les restaurer…). Règle n°3 : s’équiper ! Un chariot et quelques sangles ne seront pas de trop. Bon, on se le fait ce frigo ?

Conclusion
Moving in Paradise est un DLC à la fois consistant et plaisant. Totalement dans la même ligne de conduite que le jeu de base, il offre aux joueurs avides de déménagements loufoques de nouveaux niveaux avec de nouvelles mécaniques de jeux tout en conservant la prise en main agréable du jeu original. Doté d’un univers rempli d’humour, petits et grands aimeront se retrouver en famille ou entre amis dans cette île vivante et colorée.
Points positifs
  • Un contenu conséquent pour le petit prix proposé
  • Toujours aussi fun
  • De nouveaux challenges atypiques
  • Une île qui ne manque pas de surprises...
Points négatifs
  • Une musique que nous oublierons vite
  • Forcément, vous risquez d’être un peu nerveux dans les passages les plus exigus...
  • Des temps de chargement un peu longs.
7.1
Bon
Nouveautés - 7.5
Graphismes - 7
Musiques - 5.5
Contenu/Tarif - 7.5
Fun - 8
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire