Space Otter Charlie (Nintendo Switch) – Le test

Chaque jour qui passe est un peu plus dur pour notre bonne vieille terre, à tel point que dans le futur les humains l’ont quittée ne laissant plus que les loutres (et d’autres animaux aquatiques), en proie à un monde hostile… Les loutres représenteraient-elles le salut du monde animal ? Enfilez votre plus belle combinaison spatiale et partons faire un tour dans l’espace !

Capitaine Loutre, tu es bien de notre galaxie…

Space Otter Charlie se déroule dans un futur (plus ou moins proche), où les humains ont quitté la terre qu’ils ont transformée en gigantesque dépotoir dépourvu d’eau potable, pour trouver d’autres planètes à pourrir… Ne restent alors plus que les loutres, qui ont évolué avec le temps et décident de reprendre les choses en main en fabriquant une navette spatiale afin de parcourir la galaxie à leur tour, dans le but de trouver une planète habitable pour eux et d’autres animaux aquatiques…

L’histoire commence donc par une série de belles illustrations, narrant de quelle manière les humains ont quitté la terre et les différents essais faits par les loutres pour construire une navette spatiale fiable… Le troisième fut le bon et voilà trois loutres en route pour l’espace… Charlie (que vous incarnerez), Ana et le vieux Jesse. Seulement, voilà que rapidement notre glorieux équipage se retrouve seul dans l’espace… sans carte ni carburant, à la recherche de la « terre promise ».

Chemin faisant pourtant, vous découvrirez d’anciennes stations spatiales (laissées à l’abandon par les humains, décidément), dans lesquelles vous devrez retrouver du carburant afin d’avancer dans votre exploration spatiale et trouver un lieu de résidence pour tout ce beau monde. Mais gare, car un restant d’IA créé par les humains ne verra pas votre quête d’un bon œil…

L’histoire est franchement simpliste, mais très joliment mise en image. De plus, chaque niveau parcouru sera l’occasion de récupérer des informations sur les stations visitées (et ce qui s’y est produit), ainsi que tout un tas de détails (intéressants et véridiques) sur la vie des loutres !

Ça va loutrer !

Space Otter Charlie est un jeu de plateforme vu en 2D, mais dont la particularité est de se dérouler en apesanteur ! Ainsi, pour déplacer votre personnage, il faudra indiquer une direction avec votre joycon en vous aidant d’une flèche indiquée à l’écran, ensuite vous n’aurez qu’à vous propulser dans la direction choisie… La difficulté étant que lorsque vos propulseurs sont à sec, il en résulte une certaine inertie (propre à l’effet d’apesanteur) et il faudra alors attendre quelques secondes que votre jetpack se recharge pour vous propulser à nouveau. Sachez que votre personnage viendra automatiquement se coller aux parois qui sont à proximité (grâce à ses bottes magnétiques, forcément).

Outre sa capacité de sauter et flotter dans l’espace, votre personnage pourra également se mettre en boule comme un certain hérisson bleu, afin de prendre de la vitesse et passer rapidement certains passages entre deux lasers. En plus du côté exploration de zone se rajoute une dimension réflexion dans la façon de les parcourir. Ainsi il faudra parfois actionner des interrupteurs dans le bon ordre tout en évitant des lasers et en affrontant des ennemis… Pfiou, ça en fait des choses, mais globalement ce n’est jamais insurmontable et la difficulté est progressive ! La complexité des actions à mener et à enchaîner s’accentuant au fil de votre avancée dans les différentes bases spatiales. Le plus « compliqué » au début sera de prendre en main les déplacements en apesanteur de notre chère loutre… À force d’améliorations et de sauts dans le vide spatial, vous finirez par gérer la gestion de votre jetpack pour aller dans la bonne direction, tout en tenant en respect les méchants qui voudraient entraver votre route ! Et si ça ne suffisait pas, vous pourrez ramasser des power-up sous la forme d’oursins qui vous rendront invincible et augmenteront (temporairement) votre puissance de feu.

Au final, votre objectif principal sera de récupérer du carburant pour remplir votre réservoir et atteindre les zones spatiales plus éloignées, ainsi que des orbes d’énergie pour faire venir d’autres animaux dans votre vaisseau. Vous serez également amenés à collecter des objets et des plans de constructions. Ces derniers vous permettront de fabriquer de nouvelles combinaisons et de faire évoluer les armes de votre personnage. Les combinaisons ont chacune une arme spéciale spécifique (qui peut s’avérer plus ou moins utile) et certaines s’avèreront un peu plus « maniables ». Nous avons souri en découvrant la combinaison « requin », ou encore la combinaison « Phénix rouge » qui semble tout droit tirée de la Bataille des Planètes ! Vous pourrez également faire évoluer votre « lazaire » afin de gagner en puissance pour détruire les blocs de détritus qui gêneront parfois votre progression. Il sera également possible d’améliorer votre jetpack (son autonomie), ce qui vous permettra de diriger plus facilement votre loutre.

Loin d’une certaine redondance, notre périple n’a eu de cesse de se renouveler. Les zones parcourues sont variées et deviennent de plus en plus grandes. Il faudra davantage réfléchir pour bien actionner les interrupteurs au bon moment, ou utiliser de gros blocs derrière lesquels se cacher pour échapper à des caméras de surveillance. La difficulté très progressive et s’appuyant sur les compétences acquises au fil des niveaux, permettra à tous les joueurs de profiter du jeu. Seul le niveau avec la lave nous a paru un peu « chaud » durant certains passages, mais nous pouvons dire sans nous tromper que Space Otter Charlie est un jeu familial !

On va s’en loutre plein les yeux ! (et les oreilles)

Visuellement, le jeu est très coloré, les couleurs sont très vives et malgré les animations (parfois proches d’une animation flash), l’ensemble fait très dessin animé. Les personnages sont très attachants et les dialoutres… pardon, dialogues, entre les différents protagonistes sont souvent assez drôles, utilisant le mot loutre pour certains termes, à la manière des Schtroumpfs.

Malgré le contexte « spatial » de l’aventure, on pourrait craindre que les environnements finissent par se ressembler, mais au final, il n’en est rien ! Les 13 stations à l’abandon visitées ont chacune un thème plus ou moins différent, allant de la classique base spatiale, à celle ayant un thème plus minier (ou vous serez poursuivi par des coulées de lave). Certaines zones seront plus riches en matériaux spécifiques que d’autres. Libre à vous de les reparcourir à loisir pour récupérer les précieux composants qui vous permettront de débloquer une nouvelle combinaison ou amélioration.

Il y a également des effets intéressants, notamment avec « les bombes pixels » lâchées par certains ennemis, qui auront pour effet de troubler votre écran en le transformant en… bouillie de pixels.

D’un point de vue sonore, les musiques sont généralement dans un thème « espace » avec un rythme qui s’intensifie lors des affrontements contre les boss. Les bruitages quant à eux sont relativement convaincants, allant des tirs de lasers aux explosions des missiles à tête chercheuse. On s’amusera également de ce côté dessin animé, avec une musique type de victoire quand on achète ou débloque une nouvelle tenue ou évolution, avec évidemment l’animation qui va avec !

Un petit mot rapide sur le mode multijoueurs (jusqu’à quatre, en local uniquement), qui sans être indispensable s’avère être un petit plus intéressant, permettant aux plus petits de s’amuser avec les plus grands. Deux modes de jeu sont au programme : le premier vous demandera de capturer le plus d’oursins et le second est un mode duel tout ce qu’il y a de plus classique. En fin de compte, personne n’est oublié dans Space Otter Charlie, qui s’avère accessible à tous.

Conclusion
Avec son ambiance mignonne et colorée ainsi que ses héros attachants, ce Space Otter Charlie s’avère être une bonne pioche. Vendu à un prix correct, il permettra à tous de passer un bon moment. Le jeu reprend quelques idées à d’autres titres plateforme (coucou Sonic), mais la petite loutre parvient à se créer sa propre identité, notamment au niveau du gameplay. On regrette un peu que l’aventure soit si courte… Mais avec sa difficulté progressive, tous les joueurs (petits et grands) y trouveront leur compte, même si une bonne maîtrise des contrôles en apesanteur s’avèrera nécessaire pour progresser dans les différents niveaux. Le mode multi est un plus sympa qui permettra à toute la famille de s’amuser.
Points positifs
  • L’ambiance colorée et mignonne du titre.
  • Le héros attachant.
  • Le côté écologique du jeu.
  • Le contenu à débloquer.
  • Les informations sur les loutres.
  • Le mode multi.
Points négatifs
  • Les contrôles en apesanteur peuvent être agaçants (surtout au début).
  • Pas évident de voler et tirer en même temps, tout en se dirigeant.
  • Le dernier niveau (lave) un peu compliqué pour les plus petits.
  • La durée de vie un peu courte (environ 4h).
6.9
Correct
Graphismes - 7.5
Maniabilité - 6.5
Originalité du gameplay - 7.5
Histoire - 7
Durée de vie - 6
Ecrit par
Traducteur du langage Rasta de l'espace. Illustrateur à ses heures perdues. => https://instagram.com/djuborregan Testeur. Recherche un portail dimensionnel plus grand.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire