Splatoon 2 (Nintendo Switch) – Le test

Il est le symbole du renouveau de Nintendo. Pourtant sorti sur Wii U, Splatoon a été la première grosse nouveauté de Nintendo il y a quelques années et a trouvé un succès fou. Le jeu est presque devenu une religion au Japon. Il est donc plutôt normal de le voir arriver sur Nintendo Switch très peu de temps après sa sortie. Dès l’annonce de la Nintendo Switch, le ton était donné, Nintendo souhaitait faire de cette suite son porte étendard pour entrer dans le milieu de l’eSport, le Saint Graal des jeux compétitifs. Mais pour cela, en plus de créer une grosse communauté autour de son jeu, Nintendo sait qu’il doit convaincre que ce Splatoon 2 n’est pas une version 1.5 déguisée. On l’a découvert via plusieurs Nintendo Direct, dont un dédié, les nouveautés sont nombreuses et aguichantes. En plus de proposer plus d’options multijoueur via les capacités techniques de la Nintendo Switch et de son sacrosaint mode portable, de nombreux modes viennent combler les lacunes de l’épisode Wii U.

Le mode héros, le bon départ

Pas de grand changement sur la forme, le mode héros nous propose toujours plusieurs niveaux par zone, pour finir sur un boss. Les niveaux sont souvent de type « point A à un point B » mais proposent de temps en temps des arènes pour savater royalement l’IA. La grosse nouveauté, c’est au niveau de l’armement. Si on garde le shooter principal de base tout au long de l’aventure, on nous proposera rapidement d’essayer d’autres armes, ce qui influe énormément sur le plaisir de jeu. La folie Splatoon est toujours fortement présente, les musiques sont toujours extrêmement bonnes et bien choisies. Si on reste sur le principe « concept d’un niveau = une idée exploitée au maximum », de nombreuses nouvelles idées viennent apporter un vent de fraîcheur important. L’histoire aussi est un peu plus poussée, avec un scénario tourné autour d’Ayo et Oly. Le mode solo ne sera sans doute pas le plus important et le plus utilisé dans Splatoon 2, il souffrira peut-être de pas mal de recyclage, mais on prend énormément de plaisir à le parcourir, bien plus que le mode héros du premier. On notera quand même que la difficulté a pris un sacré coup de boost et qu’on arrivera très vite à un équilibre confortable entre difficulté et plaisir de jeu. On regrettera par contre toujours les petits temps morts sur les différents hubs à la recherche de grilles parfois trop bien planquées donnant accès aux stages.

Salmon Run, le nouveau mode PVE

Il s’agit d’un mode PVE Coopératif jusqu’à 4 joueurs où vous devez survivre en repoussant les vagues de Salmonoïdes, vos ennemis. Le principe sur papier est simple mais Splatoon 2 ne vous fera pas de cadeaux. Pour mener à bien la mission de ce nouveau mode, vous devrez remplir votre panier avec les œufs dorés lâchés par les ennemis. Le nombre d’œufs à récupérer change en fonction de la vague, de la difficulté et du nombre de participants. En premier lieu, vous devez identifier où se situe votre panier car il peut changer d’endroit entre chaque vague. Une fois cela fait, il vous faudra éliminer les ennemis qui arrivent à différents endroits de la carte. Après un certain nombre d’ennemis éliminés, un Boss va apparaître et c’est ce dernier qui vous donnera les œufs dorés. Certains ennemis et Boss sont protégés et doivent être touchés à des endroits précis afin d’être vaincus. Trouver ces faiblesses sera capital pour les éliminer au plus vite et récupérer les œufs dorés. Vous ne pourrez ramasser qu’un seul œuf doré à la fois et en le portant, vous ne pourrez plus utiliser votre arme. Il sera tout de même possible de passer en calamar pour aller plus vite dans l’encre. Il faudra donc faire attention de bien faire le ménage avant d’apporter votre œuf au panier. Vous devrez éliminer le plus d’ennemis possibles pour faire apparaître les Boss plus rapidement afin de récupérer suffisamment d’œufs dorés et accomplir l’objectif de la vague. Pour complexifier un peu plus la tâche, chaque joueur a une arme tirée au sort dans le pool d’armes disponible dans ce mode. Et à chaque vague on change d’arme. Il vous faudra donc maitriser l’ensemble des types d’armes disponibles dans Splatoon 2 pour espérer venir à bout des niveaux les plus difficiles de ce mode. Quand une vague se termine, le niveau de l’eau de la carte peut changer (monter ou descendre). Une attention toute particulière devra se porter sur votre environnement car tomber à l’eau vous tuera instantanément. Cependant, la mort n’est pas fatale puisque nous sommes dans un jeu coopératif. Une fois tué, vous vous transformez après un court laps de temps en bouée. Pour revenir dans la partie, il suffit qu’un allié vous tire dessus pour retrouver votre forme d’Inkling. La communication est donc primordiale, tant pour indiquer à vos alliés où se trouvent les ennemis et Boss que pour vous aider en cas de problèmes. Petit défaut cependant, si vous ne trouvez personne dans la salle d’attente, la mission se lance uniquement avec vous. Si la difficulté est adaptée, le challenge est beaucoup trop imposant pour être géré seul. Espérons qu’un patch arrive pour nous permettre de quitter la file d’attente si elle reste vide. Ce n’est pas le mode sur lequel nous avons eu le plus de sessions de tests, mais le peu que nous avons pu tester sur ce mode nous a largement convaincu de l’intérêt de celui-ci. Il fera un excellent complément PVE entre deux parties de PVP. Voire même plus si Nintendo ajoute du contenu régulièrement comme il le fait pour le reste du jeu.

C’est pas ma guerre !

Allez, parlons de ce qui intéresse le plus, les modes multijoueurs. Le turf war est toujours aussi fun. La rotation des maps est toujours d’actualité, mais est beaucoup moins longue (2H au lieu de 4H dans Splatoon premier du nom). Toujours en 4v4, il faudra couvrir le plus de surface possible de sa peinture pour vaincre l’adversaire au-delà du temps imparti. Simple, fun et toujours aussi frais, ce qui a fait de Splatoon un succès reste toujours aussi jouissif. Cerise sur le gâteau : aucun lag à signaler. Le jeu tourne en 60fps parfait, ce qui garantit une expérience online optimale. Il le faudra si Splatoon 2 veut s’imposer dans l’eSport (Rito, entend nous). D’autant plus que le ragequit est désormais lourdement sanctionné par Nintendo, à plus forte raison en classé. Il ne faudra donc pas faire le foufou et être certain d’avoir une connexion fiable (et interdire à la famille d’aller mater un stream HD si votre connexion ne le permet pas). Le mode pro, parlons-en. Une fois atteint le niveau 10 en classique, on aura accès à ce mode élite. Le classement est plus rude, les règles sont différentes (Défense de Zone, Mission Bazookarpe (Capture de Drapeau) et Expédition Risquée). L’objectif est désormais d’atteindre le rang B+ pour avoir accès au mode Ligue. Mode que l’on a pas pu essayer car il y avait peu de monde sur les serveurs de test. Il y a donc de quoi faire, en attendant les nombreuses mises à jour promises par Nintendo (gratuites) qui ajouteront des armes, des maps et on l’espère du contenu solo et PVE. Les amiibo sont aussi de la partie, mais on vous laisse la surprise (sans trop de suspense non plus). On notera les ajouts des boutiques, avec enfin la possibilité de couper le sifflet à Cartouche, et la boutique d’Omar qui sera très utile à votre progression.

Et le local dans tout ça ? Ils seront peu à sécher leurs larmes, le mode dojo n’est pas de retour. Mais cette fois, on pourra s’ouvrir un réseau avec de vrais modes en local. En réunissant plusieurs consoles dans la même pièce, on pourra se créer des sessions privées avec tous les modes de jeux possibles, tous les stages et des petites règles en plus : (ignorer les bonus des accessoires, virer les contenus amiibo, etc…). Il en va de même pour le Salmon Run avec un réglage poussé de la difficulté. De quoi faire de parfaites petites LAN.

Ecrit par
Webmaster à votre service ! J'aime la Pizza, Jinx, Frozen et le LOSC. AFK je suis volleyeur et ADC/Jgl.

2 Comments

  1. quel plaisir de lire ce test ! apres une 30 aines d’heures dessus je ne peux qu’etre d’accord avec.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

%d blogueurs aiment cette page :