Citizens of Space (Nintendo Switch) – Le test

Ça y est, nous y sommes ! La rencontre du troisième type a eu lieu et ce n’est pas une, mais une multitude de races extraterrestres qui ont été découvertes. Vous avez été choisi pour représenter la planète Terre en tant qu’ambassadeur auprès de la Fédération galactique qui est l’équivalent de Bruxelles pour l’Union Européenne. A vous de faire honneur aux terriens aux yeux de tout l’univers !

Un visiteur venu d’ailleurs

Citizens of Space est un RPG au tour par tour dans un univers décalé peuplé de personnages tous plus déjantés les uns que les autres. Ceux ayant joué au premier épisode Citizens of Earth, datant de début 2015, ne seront pas dépaysés par le ton humoristique employé durant l’aventure. Vous incarnez ici “l’Ambassadeur” de la Terre qui arrive à la Fédération galactique pour y faire son discours d’intronisation. Lors de celui-ci, tout le monde se rend compte que la Terre a littéralement disparu mais cette nouvelle ne perturbe pas votre bravoure et vous décidez de parcourir l’univers afin de retrouver la planète que vous représentez, accompagné de votre assistant avec qui vous échangerez des dialogues qui vous feront sourire assez régulièrement.

Vous rencontrerez de nombreux extraterrestres pour la plupart très diversifiés dont une quarantaine que vous allez pouvoir recruter en effectuant des quêtes annexes plutôt variées. Ces citoyens se divisent en 3 catégories : les combattants, qui seront à vos côtés lors des affrontements, les partenaires, qui seront imputables à vos combattants afin de modifier leurs statistiques via un système de bonus/malus puis les invocables. Certains de ces personnages possèdent un “talent” utile lors de l’exploration et vous permettront d’accéder à des zones auxquelles vous n’auriez pas accès sans eux.

Un gameplay innovant et un contenu généreux

Comme dans beaucoup de RPG au tour par tour, les combats interviennent de manière aléatoire et la fréquence de ceux-ci peut être réglée grâce à votre assistant. Lors d’un combat, l’Ambassadeur ne se bat pas mais commande les alliés que vous avez choisis au préalable tout en se rendant utile car c’est le seul à pouvoir utiliser des objets, fuir la bataille, invoquer ou imposer une loi lors d’un affrontement, ce qui modifiera le combat pour tout le monde. Pour pouvoir utiliser ses services, il faudra cumuler du charisme qui s’acquiert lors des combats. Concernant vos combattants, ils possèdent chacun des attaques uniques qui collent parfaitement aux personnages et qui peuvent soit charger leur barre d’énergie (attaques normales) soit l’utiliser et donc la vider (attaques puissantes ou spéciales). Il faudra donc jongler entre les attaques afin de gérer votre énergie et établir votre stratégie. Vous avez différents choix lorsque c’est au tour d’un de vos citoyen : des attaques tactiques, des attaques simples, des attaques spéciales et des capacités de soutien.

Un peu à la manière d’un Paper Mario, afin de réussir et porter plus de dégâts à vos ennemis, des QTE ou des minis jeux apparaissent à chaque attaque, et il en va de même pour défendre et encaisser moins de dégâts lors des offensives ennemis. A la fin de chaque combat victorieux et comme dans tout RPG, vous gagnez de l’argent, parfois des objets et vos combattants gagnent de l’expérience afin de monter en niveau et débloquer de nouvelles attaques. Mais les développeurs d’Eden Industries ont mis en place la possibilité de refaire le combat plusieurs fois, appelée “phase”, et qui, pour chacune d’entre elles, ont un bonus d’XP, un nombre d’ennemis et une difficulté qui augmentent. Une très bonne idée qui devrait être utilisée dans d’autres RPG demandant du farming, mais qui malheureusement n’est pas forcément utile ici car la difficulté du jeu est plutôt basse et monter trop vite en niveau vos personnages vous fera clairement marcher sur le jeu. Vous avez donc ici un gameplay plutôt rare et bien pensé pour le genre mais les phases de QTE, bien qu’elles tiennent en éveil le joueur durant les combats, donnent au bout de quelques heures une sensation de pesanteur pour tout affrontement.

Le titre édité par SEGA est plutôt agréable à la rétine avec des graphismes fins et colorés, des décors diversifiés et sa patte cartoon dans le character design qui donne un vrai charme au jeu. La musique qui se veut entraînante, agréable et non redondante, laisse place aux doublages en anglais de tous les dialogues (les sous titres sont en français). Entre la quête principale, les quêtes annexes, le recrutement des citoyens, l’évolution de vos personnages, la cinquantaine de défis qui s’apparentent à des succès et les chargements (courts mais présents à chaque changement de zone, donc très nombreux), il vous faudra compter entre 20 et 25 heures pour venir à bout de Citizens of Space.

Conclusion
Avec Citizens of Space, les développeurs d’Eden Industries vous offre, pour la petite somme de 14.99€, un bon RPG dans un univers cartoon à l’humour permanent implémenté d’un gameplay qui sort des sentiers battus du genre avec de bonnes idées mais dont les QTE rendent les combats attrayants au départ puis pesants au bout de quelques heures. Cela ne nuit en rien à votre avancement dans le jeu qui a un rythme bien dosé entre l’histoire, les quêtes annexes, le déblocage des citoyens et des compétences. Bien que la difficulté ne soit pas forcément au rendez-vous, le jeu est assez fourni en contenu pour vous tenir en haleine plus d’une vingtaine d’heures.
Points positifs
  • Durée de vie par rapport au prix
  • Character design
  • Système de combat qui offre beaucoup de possibilités…
  • L’humour omniprésent
  • Le système de “phase” à la fin de chaque combat
  • La quantité de contenu
Points négatifs
  • … mais les QTE, ça fatigue au bout de quelques heures
  • Manque de difficulté
  • Les chargements trop nombreux
6.8
Correct
Graphismes - 8
Bande son - 7
Durée de vie - 9
Rejouabilité - 3
Accessibilité - 7
CrazyBearded
Ecrit par
Joueur depuis plus de 31 ans, je suis un passionné de jeu vidéo de tous types et de toutes plateformes.

1 Comment

  1. Orchidia01

    Moué moué , sympa ton test mais ça ne m’attire pas ^^”

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire