BAFL – Brakes Are For Losers (Nintendo Switch) – Le test

Parmi les jeux avec un concept drôle ou innovant, on trouve pas mal de choix. Quand il s’agit de jeux de voitures cependant, cela devient compliqué tant le genre a été parcouru. Et un jour, on trouve un éditeur avec une idée étrange : “Comment ça se passe si vous pilotez une voiture qui n’a pas de freins ?” La réponse est B.A.F.L. Brakes Are For Losers (les Freins Sont Pour les Perdants).

Fou du volant

B.A.F.L. commence très vite puisqu’il n’y a pas d’histoire ni de scénario. Pourquoi s’encombrer de détails quand on n’a déjà pas de freins ? Ni de menu d’ailleurs. Le jeu vous lâche directement au volant de votre voiture de F1 et vous devez piloter pour accéder aux choix du menu. Un concept original et sympathique mais qui devient déjà lourd dès les premières secondes du jeu. Car oui, dans le menu non plus vous n’avez pas de freins. La navigation n’est pas compliquée mais n’est pas simple pour autant. Ce “menu” qui prendra la forme d’un stand de course avant le départ vous offrira quelques choix de jeu parmi Championnat, Course rapide, Course personnalisée et Défis. En dehors du mode Défi qui se joue en solo, jusqu’à 8 joueurs peuvent s’affronter en local sur la même console.

Vroom vroom !

Commençons par les courses. Vous devez choisir parmi un maigre choix le bolide que vous piloterez. Chaque bolide a une couleur et un klaxon qui lui sont propres. Le klaxon ne sert à rien sauf à faire des bruits rigolos. Ensuite, vous êtes propulsé sur le circuit prêt à en découdre. Votre objectif est donc d’être le 1er (évidemment) mais non pas sur un nombre de tours définis mais sur le temps. En règle générale, vous avez 60 secondes pour être 1er et le rester. Vous pourrez mettre des tours supplémentaires à vos adversaires pour creuser l’écart. Des bonus et des malus apparaissent sur la piste pour vous aider ou gêner vos adversaires.

Si vous roulez trop contre les murs, hors de la piste ou percutez trop vos adversaires, votre bolide s’abîme et fini par se casser. Vous serez alors immobile sur la piste le temps qu’une maigre réparation vous permettre de reprendre la route. Cette barre de dégâts apparaît au-dessus de votre véhicule et diminue au fur et à mesure que vous en encaissez. Vous pouvez vous arrêter au stand pour vous réparer contre de précieuses secondes. En dehors de cette jauge, vous avez de petits éclairs qui indiquent le nombre de charge de nitro que vous avez à disposition. Elles vous fournissent un petit boost temporaire qui peut vous amener à la victoire ou à la démolition. Vous récupérez toutes vos charges également lorsque vous passez au stand.

Lorsque vous partez sur un championnat, vous vous lancez dans une série de 10 courses. Sur chaque circuit, vous trouverez différents bonus dont un propre au mode championnat : les pièces. Entre chaque circuit, vous arriverez sur une fenêtre où tous les participants peuvent améliorer les aspects de leur véhicule. Maniabilité, Vitesse, Vitesse de réparation et d’autres petits paramétrages pour vous aider à conduire plus aisément. Tous les participants reçoivent le même nombre de pièces peu importe leur position dans la course. Cependant, les pièces ramassées sur un circuit vous permettent d’avoir légèrement plus d’argent que vos adversaires pour cette phase d’amélioration. Ce qui est vraiment dommage pour les championnats, c’est que les courses s’enchaînent aléatoirement et vous pouvez tomber sur le même circuit plusieurs fois dans le même championnat. De plus, vous n’obtenez aucune récompense à la fin du tournoi. Pas de coupe, pas de stats, pas de bonus. C’est triste.

En dehors de ça, tous les autres modes de courses sont similaires. Vous roulez et devez rester premier. Des bonus vous permettent de vous réparer en cours de route en roulant dessus ou de récupérer des charges de nitro. Les malus vous permettent d’endommager les véhicules adverses, d’inverser aléatoirement leurs contrôles ou de les geler pendant une courte période. Certains circuits ont leurs bonus et malus qui leur sont propres également. Le résultat rend le jeu assez brouillon et déstructuré. On aura souvent du mal à voir où se trouve notre bolide parmi le tas d’objets entassés et crashés au premier virage de chaque circuit.

Il reste la course personnalisée qui sort un peu du lot puisque vous pourrez choisir de faire un championnat sur moins de courses et de déterminer le vainqueur en nombre de tours et non plus sur le temps. Mais cela s’arrête là. Aucune possibilité de personnaliser son véhicule ni d’ajouter ou créer un visuel. Le fun est donc relativement peu présent et s’en va tout aussi vite qu’il est arrivé. On aimerait espérer que le mode Défi puisse relever le niveau mais il ne fait qu’enfoncer le jeu. Les défis proposés appuient sur la mauvaise maniabilité des véhicules. Par exemple, vous devez rouler pendant 2.000 mètres sans vous prendre un seul obstacle sur un parcours vicieux ou encore battre un record de temps sur un nombre de tours limité. Cela demande une prise en main un peu plus experte qui n’attirera que les plus téméraires.

Ce n’est pas la musique ni les graphismes qui viendront aider le jeu non plus. Assez limitées et peu aguichantes, les douces mélodies de ce jeu ne vous resteront pas en tête. Elles sont dynamiques mais passent au second plan car le bruit des voitures passera au-dessus. Les graphismes rétros sont plutôt réussis mais le gameplay et les différentes interactions rendent compliquée la lecture du jeu. Au final, on ne s’attardera pas sur le rendu du jeu mais on cherchera plutôt à trouver où est son véhicule dans ce grand fouilli général.

Conclusion
Le jeu se veut original avec un titre accrocheur mais le final est mal exploité et beaucoup trop brouillon. Ca pète de partout avec des bonus et malus intéressants mais on y perd en lisibilité et en amusement. Ca devient difficile de retrouver son véhicule sur certaines courses. Le jeu n'arrive pas à offrir une jouabilité décente ni à tenir les joueurs en haleine. Quand le gameplay s'essouffle trop vite et ne tient pas la route avec des graphismes qui passent en tâche de fond, c'est difficile de proposer un avis objectif sur l'ensemble.
Points positifs
  • Des klaxons originaux
  • Le concept de ne pas pouvoir freiner
Points négatifs
  • Les graphismes qui pénalisent la lecture et compréhension du jeu
  • Les véhicules s'abîment trop vite pour le gameplay associé
  • Des championnats sans coupes ni prix
2.8
Sérieux ?
Fun - 2
Audio - 3
Gameplay - 4
Graphismes - 3
Durée de vie - 2
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire