Mercenaries Wings: The False Phoenix (Nintendo Switch) – Le test

Développé par RideonJapan et publié par CIRCLE Entertainment, Mercenaries Wings: The False Phoenix est la 4ème entrée dans la lignée des Tactical RPG Mercenaries Wings. La formule se base donc sur des combats au tour par tour en déplaçant des personnages sur une grille à l’instar de la série bien plus connue du grand public (niche quand même) Disgaea.

Discountgaea

Mercenaries Wings: The False Phoenix vous place aux commandes d’une escouade appelée les “Crimson Birds” (au passage anglophones, désolé mais vous devrez passer votre chemin), cette escouade menée par “Jeremy the Phoenix” est un groupe de mercenaires recrutés par le roi dans le but de combattre la rébellion qui a lieu au sein du royaume. L’histoire est en soi assez générique et ne vous bluffera pas pour son écriture, vous mènerez votre groupe d’adolescents surarmés tous manquant de charisme dans des batailles qui vont petit à petit les dépasser face aux évènements qui auront lieu dans le monde.

Au niveau du gameplay, malheureusement Mercenaries Wings ne fait pas dans l’originalité avec des mécaniques déjà vues et revues dans Disgaea ou encore Final Fantasy Tactics, seule une barre “d’agression” permettra de créer des stratégies pour attirer plus l’attention de l’IA vers vos tanks et guerriers et ainsi laisser vos mages tranquilles pour vous soigner ou buff votre équipe. Chaque personnage disposera également d’une compétence de leader unique permettant d’affecter l’intégralité de votre équipe, cette dernière se déclenche si vous effectuez une action avec le dit personnage en premier en combat. Une certaine logique appréciable permettant ainsi de jongler entre des buffs de point de vie ou encore des conversions de dégâts en statistiques selon l’effet du leader désigné.

Chaque personnage de votre escouade pourra ainsi acquérir un métier et un style de combat parmi une douzaine d’armes allant des épées à deux mains aux bâtons magiques en passant par les lances et arcs. Des points de compétences seront à dépenser entre 2 niveaux afin de spécialiser vos combattants et affiner leurs statistiques pour les optimiser selon votre style de jeu. Vous récupérerez bien entendu de nouvelles recrues au fil de votre avancée dans l’histoire.

Concernant le style graphique, Mercenaries Wings opte pour un style 100% 16-bit, seules quelques illustrations signées par le dessinateur de Xenoblade agrémentent les dialogues des personnages, hormis cela le jeu semble pouvoir sortir clairement de l’époque SNES ce qui donne un certain charme aux menus, terrains, etc…

Conclusion
Pour 12,99€ si vous êtes à la recherche d’un Tactical RPG dans la veine de Disgaea, alors nous ne pourrons que vous recommander de jouer à Mercenaries Wings. Cependant le problème reste bien là, quand un tel jeu existe aux côtés d’autres bien mieux fini comme Disgaea 5 Complete ou même Disgaea 1 Complete, Final Fantasy Tactics ou encore bientôt Fire Emblem Three Houses, tous ayant de grandes qualités scénaristiques et des personnages très charismatiques sachant nous impliquer dans les batailles dans lesquelles nous sommes engagés (disposant tous de traduction françaises également), il est difficile de mettre Mercenaries Wings en avant face à sa concurrence directe. C’est pour cela qu’hormis l’argument du prix (et le fait que vous soyez fans de Tactical RPG), il ne sera pas simple de le recommander. Cependant le jeu n’est pas mauvais en soi et saura vous occuper une bonne trentaine d’heures.
Points positifs
  • Le build des personnages
  • Les compétences de leader, une mécanique sympa
  • Quelques niveaux alternatifs selon résultats en combat
  • Les portraits de personnages
Points négatifs
  • Difficulté demandant du grind pour ré-équilibrer votre niveau
  • Des batailles s’allongeant sur la durée au fur et à mesure que vous progressez
  • L’histoire très prévisible et peu originale
  • Moins bien que les autres jeux du genre existant
5.5
Moyen
Gameplay - 7
Bande son - 6
Histoire - 3
Graphismes - 6
Rejouabilité - 3
Durée de vie - 8
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire