Darksiders Warmastered Edition (Nintendo Switch) – Le test

Beaucoup de personnes râlent à propos des portage de jeux sur notre console Switch bien-aimée. S’il y a bien un jeu que j’espérais voir débarquer sur Switch , c’est bien Darksiders. Pourquoi ? Parce que c’est tout simplement un de mes jeux préférés. Alors oui, certains ne comprennent pas pourquoi ce jeu sorti en 2010 continue d’être remastérisé sur plusieurs consoles. La réponse est simple, Darksiders a une énorme communauté de fans. Maintenant, il est temps de savoir si ce jeu vaut le coup sur Switch ou pas.

Histoire:

Nous allons rappeler quand même en bref l’histoire du jeu car beaucoup de gens ne connaissent pas encore la mésaventure de War, un des quatre cavaliers de l’apocalypse. Le monde des anges et le monde des ténèbres étaient dans une guerre permanente qui n’en finissait plus. Le conseil ardent qui “en avait marre” de voir ces deux mondes en perpétuel conflit, décida de créer le monde des hommes, notre monde actuel. Ce nouveau monde a pour but de créer un équilibre parfait entre le monde des anges et celui des ténèbres. Tout cela se fait grâce au puits des âmes. Les gentils vont au paradis et les méchants en enfer. Tiens , cela nous rappelle les religions tout ça ! Pour que la guerre s’arrête, les créateurs ont décidé de créer un pacte qui sera rompu par une traîtrise d’un des deux mondes qui était en guerre. War a été appelé par erreur et on l’accuse du pire. Le conseil, très en colère, voudrait punir War pour cette traîtrise mais War ne l’entend pas de cette oreille. Il demande au conseil de retourner sur terre pour faire la lumière sur ce qui s’est passé. Ce sera donc à vous de reconquérir son honneur avec son épée et ça va vraiment saigner!

Gameplay:

Le gameplay n’a pas du tout changé comparé à l’époque où je l’avais sur ma Xbox 360. On retrouve vraiment toutes les mêmes attaques placées sur les mêmes boutons. Donc je reprends très vite mes habitudes de gros bourrin qui ne fait aucune distinction entre les anges et les démons. “Approchez, approchez, il y en aura pour tout le monde de ma belle épée ! ” Au fur et à mesure que vous progressez, vous allez développer de nouvelles capacités d’attaque qui seront placées automatiquement dans un arbre qu’il n’appartient qu’à vous de faire évoluer pour devenir un guerrier très puissant. Pour booster vos capacités, vous serez aidé par un démon nommé “Vulgrim”. Très vite, on vous demandera de le trouver pour échanger des âmes contre des compétences ou de nouvelles armes. Vous allez devenir un gros destructeur de mobilier urbain et vous allez tuer tout ce qui bouge afin de récolter un maximum d’âmes. Oui, le mobilier urbain à une âme dans ce jeu, pourquoi pas. Ce sera vraiment lors des combats que vous allez vraiment adorer ce jeu. Vous allez réaliser des combos avec vos armes et vous pourrez achever vos ennemis avec des prises de combats bien gores, mais surtout, au ralenti. A chaque fois, je prends un malin plaisir à faire tourner la caméra pour bien voir les scènes en détail. Je dois être sadique…. Cette technique permet aussi de prendre le temps d’analyser les ennemis encore en vie qui rôdent autour de vous. Vous allez être souvent confronté à des vagues d’ennemis qu’il faudra tuer sans mourir et parfois, vous aurez obligatoirement besoin des différentes capacités d’attaques pour cela. La capacité principale et surtout celle que l’on recherche le plus à obtenir, c’est la forme de démon.

Comme on le disait plus haut, War est un cavalier de l’apocalypse mais quand on l’énerve trop, il se transforme en un démon ultra puissant. Pour ce faire, il vous faut récolter un maximum d’âmes jaunes. C’est celles qui font augmenter votre jauge de compétence de courroux. D’ailleurs , il y a deux types de mort que vous pouvez donner à vos ennemis : celle avec votre épée vous rapporte des âmes qui vous donne de la vie et du courroux , celle avec votre poing ne vous rapporte que des âmes de vie. Tout ceci dépend du démon en face de vous. Les gros démons vous donnent automatiquement de toutes les âmes. Le jeu est aussi composé de petites énigmes pour pouvoir avancer. En même temps , dans un monde devenu fourbe, c’était prévisible. Dans votre aventure, vous allez devoir explorer, fouiller les moindres recoins de la map. Il y a des artefacts qui se cachent un peu partout qu’il vous faut récupérer et qui servent de monnaie d’échange auprès de Vulgrim. Il y a aussi les fragments de l’armure abyssale qu’il vous faudra rechercher partout. Vous devrez même retourner dès le début du jeu pour en trouver mais pas avant d’avoir acquis certaines compétences. L’univers de Darksiders est vraiment très complet pour que vous devenez une bête assoiffée de vengeance. Toutes les attaques sont magnifiques, surtout celles des boss. Vous allez souvent avoir des cinématiques lorsque que vous croisez un démon connu ou après avoir vaincu un boss.

Graphisme:

Cette remasterisation de Darksiders sur Switch est une vraie beauté ! Si on compare le premier sorti en 2010, tout est bien plus fluide et on remarque bien plus de détails correctement affinés un peu partout. Quelqu’un qui a déjà joué à ce jeu le verra tout de suite. Ceux qui le découvriront ne seront pas déçus. Ce monde, bien qu’il soit post-apocalyptique, est vraiment magnifique. Certes on n’est pas dans du gros jeu 4K mais ça reste vraiment sympa à regarder et surtout à découvrir.

Durée de jeu:

La durée de jeu dépendra vraiment de votre âme d’aventurier. Certains joueurs bourrins veulent absolument finir le jeu rapidement et d’autres, comme moi, adorent prendre tout leur temps pour découvrir chaque recoin. Même si vous êtes un joueur qui fera l’histoire en mode normal, le jeu est quand même assez long.

Conclusion
Darksiders s’est fait un beau lifting. Ce jeu est toujours super à jouer malgré son âge. Les studios ont réussi à lui donner une seconde jeunesse bien qu’il n’y ait rien de nouveau dans l’histoire. Niveau graphisme, ce lifting, est un pur bonheur. L’ambiance post-apocalypse est bien prenante et l’histoire très captivante. On y croise des anges, archanges et démons qui portent leur vrai nom que l’on peut retrouver dans la bible ou d’autres religions. Darksiders fait partie de ces jeux qui, à chaque cinématique, vous donnera envie de continuer à jouer pour découvrir la suite de l’histoire. Certains vont sûrement vouloir encore le comparer à God Of War mais Darksiders n’est pas God Of War ! C’est Darksiders ! Rien à voir ! On ne compare pas l’univers de Joe Madureira (designer du jeu et dessinateur de comics réputé plus connu sous le nom de Joe Mad) à d’autres jeux voyons ! Cela fait tellement plaisir de pouvoir jouer à ce jeu partout, ce qui est bien le principe du portage sur Switch. Il ne sera donc pas trop difficile de noter un jeu qui était déjà très bien noté à l’époque et qui aujourd’hui s’est fait une seconde jeunesse. Maintenant on attend de voir si les autres Darksiders vont suivre.
Points positifs
  • Graphisme amélioré
  • Portabilité sur switch réussie
Points négatifs
  • Comme en 2010, les passages avec les énigmes souvent long et sans actions
8.4
Génial
Graphismes - 8
Histoire - 9
Durée de vie - 8
Gameplay - 8
Difficulté - 9
GrosGuignol
Ecrit par
Pourquoi GrosGuignol on me demande souvent? Parce que c'est souvent ce qu'on me disait quand je battais des joueurs en ligne. J'en ai fais mon pseudo de gamer à tout jamais!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire