Darksiders II Deathinitive Edition (Nintendo Switch) – Le test

Après le très bon portage de Darksiders premier du nom sur Switch, c’est au tour du deuxième volet de faire son apparition. Cet épisode avait beaucoup déçu les fans à l’époque car ces derniers s’attendaient à trouver quelque chose de mieux que les histoires de War, notre premier des quatres cavaliers de l’apocalypse. Les fans voulaient du bourrin, du crâne de démon à exploser, mais Death n’est pas aussi brutal que son frère : c’est un autre registre. Faisant partie de cette tribu qui avait été déçu, est ce que Death est plus convaincant sur switch ? Réponse dans ce test!

Pour bien comprendre de quoi il s’agit , nous allons reprendre un peu l’histoire de Darksiders premier Opus sans vous la raconter vraiment si vous ne l’avez pas fait. Et si vous ne l’avez pas fait , c’est que, franchement, vous êtes en train de rater votre vie de gamer. Darksider retrace l’histoire de quatres cavaliers de l’apocalypse qui avaient été créés par… les créateurs. Logique implacable ! A force de voir le monde des enfers et celui des anges se faire la guerre en permanence, le conseil des créateurs décida de créer le monde des hommes afin de créer un équilibre : notre monde. C’est bien connu, les gentils vont au paradis et les méchants en enfer. C’est tout simple, c’est merveilleux et c’est ainsi que, depuis ce jour, la paix règne dans les cieux.

Mais suite à une histoire de trahison, War, un cavalier de l’apocalypse, a été appelé sur terre par erreur. A son arrivée sur terre , c’était déjà le chaos, la guerre était totale entre les anges et les démons. Le conseil pensait que c’était War le fautif, raison pour laquelle il fut renvoyé sur terre afin de prouver qu’il n’était pas l’auteur de tout ce joyeux boucan.

Dans ce deuxième opus , Death, le frère de War, part à la recherche de l’arbre de vie afin de tenter de rétablir un semblant d’humanité, de rétablir l’ordre et de venger, un peu, l’affront qui a éré fait à son frère. L’histoire n’a quasiment pas bouger par rapport à sa sortie en 2012, ce qui pourra, une nouvelle fois, décevoir un peu même s’il faut toujours garder en tête que Darksiders avait mis la barre très haut et que pour faire mieux, il fallait vraiment envoyer du lourd. Ce n’est donc pas l’histoire, déjà connue, mais bien sa portabilité qui marque sur Switch. Les graphisme sont légèrement améliorés, comme sur portage du premier Darksider, et la maniabilité du personnage aussi.

Au début, il n’est pas aisé de jouer sur l’écran de la switch car les yeux n’arrivent pas à suivre la rapidité de Death.Il faudra sans doute préférer y jouer sur grand écran.

Elle est bien là la différence entre les deux jeux. C’est le charisme des personnages, et de fait leur gameplay, qui fait toute la différence. War était un gros bourrin et on prenait vraiment du plaisir à défoncer tout! VRAIMENT TOUT!!  Du mobilier urbain aux anges et démons, on pouvait vraiment se défouler à fond. Les gros fans de War qui ont été déçus par DarksidersII devraient demander à THQ Nordic de faire une nouvelle série de jeux avec War comme personnage principal car Death, lui, est plutôt dans la subtilité, l’agilité et on pourrait lui donner un côté fourbe avec ses armes longue distance qui surprennent parfois ses ennemis.On pourrait même le trouver un brin sensible, mais ce n’est qu’un avis.

Vous pourrez modifier Death comme il vous chante et en faire la machine à tuer de vos rêves dans un arbre de talent divisé entre deux catégories. Pour accompagner ces compétences, vous aurez un énorme choix de loots qui vous permettront d’améliorer votre personnage avec des équipements plus ou moins rares, des armes épiques ou légendaires.

Mais la faux restera votre meilleur allié. Si vous gérez bien vos combats et surtout l’agilité de Death , les combats vous paraîtront faciles ! Mais ça, ce n’est que pour les personnes qui ont déjà fait le jeux une première fois. Pour les autres, va falloir s’accrocher car certains boss vont vous faire rager plus d’une fois ! En face de vous, ce ne sont pas des rigolos !

[amazon_link asins=’B07S8P6VM2,B07NDD5KPV’ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’c5af1f1d-dcfa-4932-93c0-483665f1ccf7′]

Conclusion
Darksiders et DarksidersII sont des jeux videos qui sont vraiment à faire dans une vie de gamer juste pour découvrir le monde et la narration de l’histoire de ces 4 cavaliers de l’apocalypse. Même si DarksidersII prend un grand coup de vieux sur Switch , il n’est pas moins déplaisant de retrouver les aventures de Death, surtout quand on est fan de la série. C’est Joe Madureira, dessinateur de BD et COMICS, qui avait participé à la création de ce jeux et on ressent encore très bien cet univers, cette empreinte dans le jeu malgré les améliorations graphiques. Les fans apprécieront.
Points positifs
  • Le plaisir de retrouver l’histoire de Darksider 7 ans plus tard dans son lit
  • Les graphismes légèrement améliorés
  • Une histoire captivante quand on connaît le premier opus
Points négatifs
  • Le rafraîchissement de l’écran de la switch peu adapté pour les séquences de combats rapides
  • Sacré coup de vieux pour les connaisseurs
8.2
Génial
Graphismes - 7
Gameplay - 8
Histoire - 8
Ambiance - 10
Fun - 8
GrosGuignol
Ecrit par
Pourquoi GrosGuignol on me demande souvent? Parce que c'est souvent ce qu'on me disait quand je battais des joueurs en ligne. J'en ai fais mon pseudo de gamer à tout jamais!

2 commentaires

  1. Man Uto

    il est toip comme jeu
    J’ai adoré

    Répondre
  2. Orchidia01

    J’espère le voir en stream :3

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire