Fuser (Nintendo Switch) – Le test

Après avoir testé Guitar Hero et Rock Band, vous pensez être devenu une légende du rock et avoir fait le tour des instruments. Mais avez-vous déjà été DJ ? Eh bien avec Fuser, vous allez pouvoir ranger votre guitare, votre batterie et sortir la platine pour devenir la nouvelle superstar internationale !

Pour commencer, Fuser n’est pas un jeu de rythme mais un jeu musical. Il vous met dans la peau d’un DJ qui cherche à faire ses preuves dans un festival s’apparentant à TomorrowLand. Le scénario vous permet de prendre en main les bases du jeu et servira de gros tutoriel au cours de 6 niveaux, chacun étant composé de plusieurs sets. Dans chaque niveau, vous serez sous la tutelle d’un DJ qui vous apprendra les ficelles du métier. Plus vous avancez dans le jeu, plus vous apprendrez de nouvelles techniques de mixage. Votre objectif sera de satisfaire le public tout en suivant les missions données par le scénario. Votre but à terme est de vous mesurer à d’autres joueurs en ligne ou de tout simplement profiter du jeu en mode Freestyle, sans adversaire à affronter ni points à atteindre.

Fuser propose une expérience de création musicale plutôt complète. Le jeu se rapproche énormément de DropMix, à la différence que vous avez tout à portée de votre console, pas besoin d’accessoires ici. De nombreuses musiques sont disponibles et chaque musique est décomposée en 4 ensembles avec lesquels vous pourrez jouer : la rythmique, la ligne de basse, la mélodie et le chant. Vous pouvez alors par exemple prendre une rythmique électro/dance, une ligne de basse de rap, une mélodie pop et y ajouter les paroles de Call Me Maybe. Vous pouvez réaliser les mélanges que vous souhaitez tant que vous respectez le bon tempo. Avec un panel d’artistes et de genres variés, il y en aura pour tous les goûts : Country, Hip Hop, Rock, Techno, en passant des années 1970 aux années 2000, le choix est large avec au total 88 titres différents (vous pouvez retrouver la liste ici).

Le jeu vous propose donc de remixer des titres cultes mais pas seulement. En progressant dans le jeu, vous obtiendrez des instruments qui seront jouables au travers d’un Pad afin d’ajouter une touche personnelle à vos mix. De nombreux instruments aux tonalités différentes sont également déblocables afin de diversifier encore plus les possibilités musicales. Votre table de mixage se compose de 4 disques, chacun correspondant à un ensemble affecté automatiquement (rythme, basse, mélodie, chant). Toutefois, vous avez la possibilité d’insérer les disques et instruments où vous le souhaitez pour jouer deux lignes de basse, ou trois lignes mélodiques voire même quatre lignes rythmiques. Tout est entièrement libre et se base sur votre envie, votre humeur, vos choix. Le jeu vous encourage à faire vos propres tests. Vous aurez également accès à des effets audio tels que des distorsions, des effets saccadés, des effets téléphone, des fondus, etc… que vous pourrez appliquer sur un disque ou sur tous vos disques à la fois. Les possibilités sont énormes pour un jeu vidéo où vous avez toutes les clés en main. Il n’est pas question de créer de zéro ni de réinventer la roue mais d’apporter votre touche personnelle à travers des musiques et outils existants. Toutefois, si vous n’avez pas l’oreille absolue, vous pouvez très bien vous en sortir en respectant à la lettre ce que le jeu vous apprend, tout simplement. L’expérience est ludique et enrichissante, tout ce qu’on attend d’un jeu au final.

Fuser propose des musiques, des instruments et des effets de base à travers le scénario mais vous pourrez en acheter vous-même grâce à une boutique en jeu. La monnaie en jeu s’obtient en montant de niveau, que ce soit via le scénario ou en jouant en ligne. Vous débloquerez d’autres musiques et instruments non achetables en atteignant certains niveaux de DJ. Le jeu propose également de quoi personnaliser votre personnage avec des styles plus ou moins improbables. Vous verrez à travers le jeu que les personnages du scénario sont généralement assez extravagants et chaque niveau terminé vous permet de revêtir la tenue du DJ qui vous a épaulé. Votre progression vous mettra face à un public de plus en plus exigeant et vous ne pourrez pas rester éternellement sur un mix qui vous plaît. Il faudra absolument mixer et faire des transitions assez fréquemment pour ne pas que votre audience s’ennuie. Une jauge apparaîtra pour vous indiquer l’humeur du public. Celle-ci augmente lorsque vous écoutez leurs requêtes et quand vous accomplissez les missions du scénario. En revanche, si vous insérez un disque au mauvais moment, si vous ne respectez pas le tempo ou si vous oubliez de réaliser les requêtes/missions, l’humeur va diminuer. Si la jauge se vide, le set se termine immédiatement.

L’aspect graphique du jeu n’est pas particulièrement soigné en comparaison avec la partie musicale. Le jeu reste propre visuellement et les décors sont plutôt sympa mais on voit bien qu’il s’agit du strict minimum. L’ambiance TomorrowLand est vraiment bien retransmise avec les scènes démentes et la notion jour/nuit permet de bien faire ressortir les jeux de couleurs et les artifices. Les personnages (y compris le vôtre) font un peu penser aux Sims mais version budget limité. Néanmoins, ça fait le travail donc on ne va pas trop s’en plaindre. Vous aurez la possibilité de personnaliser votre scène avec des couleurs, des jets de flamme, que votre public ait des ballons; etc… comme dans tout bon festival. C’est plutôt agréable et avec ces petites touches, on comprend bien que l’effort principal n’est pas sur l’aspect visuel du jeu mais plus sur l’ambiance. On note tout de même certains éléments du décor qui sont en décalage par rapport au reste ce qui pique parfois un peu les yeux. Cependant, la critique sera plus constructive sur l’aspect musical et plus précisément sur les requêtes du public. Durant votre set, vous devrez accomplir les missions du scénario tout en gérant les humeurs de votre public en un temps donné. Vous vous retrouverez quelques fois à avoir des demandes du public qui vont tout simplement ruiner votre mix et transformer votre performance en grosse cacophonie. C’est assez perturbant car si vous ne réalisez pas les demandes du public, vous faites baisser l’humeur et perdez des points. De ce fait, le mode scénario vous demandera d’aller contre le bon goût pour satisfaire le public, ce qui est un poil dérangeant pour les oreilles.

Nous n’avons pas eu l’occasion de tester le mode multijoueur en ligne. En revanche, en mode classique, il arrive au jeu de saccader de temps à autre avec quelques micro freezes ou il ne prend pas en compte certaines actions alors qu’elles sont réalisées correctement. Cela n’est pas trop pénalisant mais si ça se produit alors que la console n’est pas en ligne, cela laisse perplexe sur le mode en ligne.

Conclusion
Fuzer arrive avec d’excellentes idées et un panel de musiques très varié. Le jeu se prend en main facilement mais demandera du temps à être pleinement maîtrisé. Plus qu’un jeu, il s’agit d’un outil pour réaliser vos propres mix à la maison en y ajoutant votre touche personnelle. En revanche, pour accéder à l’intégralité du contenu, il va falloir beaucoup jouer pour monter en niveau et débloquer tous les effets, musiques, instruments et décors. Un peu dommage de devoir “farmer” un jeu musical qui se prête parfaitement à la liberté et à la création. Si vous avez l’oreille musicale et que vous aimez mixer sans devoir passer par du gros matériel, ce jeu est fait pour vous !
Points positifs
  • Le choix de musiques et de genres variés
  • Le kit riche qui offre une grande liberté de création (effets, Pad, transitions)
  • Le mode Freestyle qui permet de faire ce qu’on veut sans pression
  • Un kit de personnalisation aussi varié que les musiques
Points négatifs
  • Quelques freezes en jeu
  • Débloquer toutes les musiques, instruments et effets prend trop de temps
  • Les requêtes du public qui cassent le mix
  • Pas de réel scénario comme pourrait proposer un Guitar Hero
8.4
Génial
Prise en main - 10
Gameplay - 8
Graphismes - 6
Bande-son - 10
Personnalisation - 8
xFlamx
Ecrit par
Grand fan de fantasy, de mangas, et d'animes, j'ai passé des années à lire de nombreux bouquins et corriger les fautes d'orthographe dans des équipes de fansub et scantrad. Joueur occasionnel de LoL, addict aux jeux de société, aux jeux de rythme et à Nintendo, je suis désormais rédacteur/testeur pour Nintendo-Town. Ma plus grande passion : Pokémon ! (surtout Lucario)

1 commentaire

  1. kabuki76

    “Les requêtes du public qui cassent le mix” comme dans la vraie vie de DJ 😉

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire