Monster Sanctuary (Nintendo Switch) – Le test

En accès anticipé sur pc via la plateforme Steam depuis août 2019, le jeu d’aventure et de petites créatures Monster Sanctuary développé par Moi Rai Games, un studio britannique et édité par Team 17 sort aujourd’hui, ce 8 décembre 2020. Le titre de Moi Rai Games s’axe autour de combats contre les monstres ainsi que de leur capture et de leur apprivoisement. Similaire au système d’un pokémon-like, une fois capturés, les monstres peuvent évoluer et s’améliorer à l’aide d’arbres de compétences assez détaillés.

Un pokémon-like en 2D couplé d’un Metroidvania ?

Le jeu commence avec une petite cinématique sympathique dans laquelle on vous explique que le Sanctuaire des monstres est un territoire coupé de toute civilisation humaine. Les monstres sauvages sont décrits comme dangereux pour les humains, toutefois, ceux élevés par les Hommes restent fidèles à leurs maîtres. Les seuls habitants du Sanctuaire des monstres vivent donc dans ce qui est appelée la Forteresse des Gardiens, où beaucoup y apprennent à élever et entraîner les créatures capturées. Vous incarnez un jeune Gardien en herbe qui se verra alors confier la mission d’enquêter tout en montant de grade parmi la hiérarchie des Gardiens de Monstres. Après cette brève introduction, le jeu vous demandera de choisir un familier correspondant à votre lignée. Il existe quatre lignées différentes, toutes intimement liées les unes aux autres. Chacune de ses lignées est servie par un familier spectral. Ses familiers seront vos protecteurs et se transmettent de génération en génération. Ses créatures spectrales possèdent chacune leurs propres statistiques d’attaque, de magie, de défense, de soin et de mana. Vous aurez donc le choix entre le loup spectral qui partage les éléments eau et vent, l’aigle spectral avec pour éléments le feu et le vent, la grenouille spectrale avec pour affinités la terre et l’eau, et enfin le lion spectral avec pour éléments le feu et la terre.

Une fois votre familier choisi et nommé, vous voilà prêt à commencer l’aventure sous les conseils avisés de celui-ci, puisque oui, votre familier est pourvu de la parole. Les monstres sont sauvages, et peu serviables, ainsi le meilleur moyen d’obtenir la loyauté d’un monstre est de trouver un œuf, de le faire éclore et d’élever votre petit monstre. Mais comment obtenir des œufs me demanderez-vous ? Et bien, tout simplement en combattant des monstres, mais attention, leur obtention ne sera pas automatique ! Il vous faudra alors farmer plusieurs fois une même espèce de monstre afin d’obtenir un œuf.

Les combats se feront au tour par tour, de manière stratégique avec plusieurs attaques possibles vous coûtant plus ou moins de mana selon leurs puissances. Tout comme dans les jeux Pokémon, les monstres possèdent des attaques qui leur sont propres et sont plus ou moins vulnérables à tel ou tel type d’éléments. Il vous faudra alors ruser pour en venir à bout. A noter, que si les combats sont relativement faciles dès le début du jeu, leur difficulté croîtra petit à petit. Petit plus ? Au fur et à mesure que vous « collectez » des créatures, celles-ci combattront automatiquement à vos côtés. On s’explique, vous avez capturé 2 monstres ? Alors vous ferez des combats en 3v3 : vos monstres + votre familier, contre trois autres monstres sauvages. Toutefois, les combats ne dépasseront jamais plus de trois unités de chaque, à vous donc d’organiser vos trios.

Après chaque combat, le jeu vous attribuera une note selon vos performances, dont la vitesse à laquelle vous avez terminé le combat (en termes de tours passés). Ce système de notation sert à déterminer les loots qui seront donnés, les plus rares d’entre eux nécessitant une note élevée. Vos petits monstres, quant à eux, acquièrent de l’expérience après les combats, leur permettant ainsi de gagner des niveaux, et donc de pouvoir leur attribuer de nouvelles compétences et attaques via leurs arbres de talents, et ce même pour les monstres qui n’auront pas participer aux combats. Leur expérience se verra juste un peu moindre. Le gros plus ? Vous aurez la possibilité de choisir parmi quatre arbres de talent différents pour chacune des créatures ! Ainsi, vous pourrez prendre des capacités et talents de tel arbre, et de tel autre arbre, pour plus de liberté de personnalisation et de spécialisation. Un excellent point pour Monster Sanctuary, qui manque cruellement à la saga des Pokémons. Quant à votre personnage, il monte de niveau en gagnant les combats contre les chefs à chaque fin de zone. Mais ce n’est pas tout ! Vous pourrez également trouver, et acheter par la suite, des équipements pour vos monstres afin de les rendre plus puissants et résistants lors des combats. A savoir aussi que chaque petit monstre possède des attaques dites « spéciales » vous permettant d’interagir sur les éléments du décor, et donc de casser des murs, traverser des zones aquatiques etc. Concernant la vie de vos petites bébêtes, ne vous inquiétez pas, après chaque combat, ils seront automatiquement soignés, exit donc les phases aller-retours dans les centres de soin comme l’on pouvait avoir dans Pokemon ou bien Nexomon.

Tel un Metroïdvania, la carte du jeu se dévoile au fur et à mesure que vous la parcourez et certains endroits alors parfois inaccessibles, vous obligeront à patienter un peu, le temps de trouver un monstre vous permettant d’y accéder pour pouvoir y retourner. Le monde de Monster Sanctuary se veut relativement grand avec une large diversité de biomes allant des simples prairies aux grottes de magma, en passant par des caves sous-marines et forêts enneigées. Des lieux étranges demanderont aussi à être exploré comme une tour abandonnée regorgeant de mystères, ainsi qu’une zone secrète !

Les graphismes, quant à eux, sont en pixel art, d’une très belle esthétique 8 bits, aux couleurs chatoyantes dans un style moyenâgeux. Le tout est de grande qualité et témoigne d’un gros travail de la part du seul développeur du studio. Les différents monstres bénéficient également d’une esthétique soignée. La musique se marie bien aux différents biomes. En bref, on adhère, on aime !

Conclusion
Monster Sanctuary est un excellent jeu si vous aimez tout ce qui touche à l’élevage, la collection et les combats de petits monstres. Mini Pokemon-like de part son genre, mais complètement différent dans son système de gameplay et de level-up, Monster Sanctuary a tout pour plaire ! Pour ce qui est de la difficulté, elle est progressive. Le jeu se veut très addictif, on veut toujours explorer plus loin, toujours plus d’œufs de monstre, toujours plus de petites créatures à faire évoluer. Un jeu à acheter les yeux fermés !
Points positifs
  • Un jeu de qualité
  • Un système de level-up unique et personnalisable …
  • … un arbre de compétence unique à chaque monstre
  • Des combats qui peuvent vite s’avérer tactiques
  • Une esthétique excellente
  • De bonnes mécaniques de jeu de rôle
  • Richesse de contenu
Points négatifs
  • Les graphismes en 2D qui peuvent ne pas plaire à tout le monde
  • Une certaine répétitivité qui peut s’installer à la longue
  • Les durées de combats qui sont relativement longues
  • La difficulté parfois mal dosée
9.2
Excellent
Gameplay - 9
Contenu - 10
Intérêt - 9.5
Graphismes - 8.5
Bande-son - 8.5
Prix - 9.5
Ecrit par
Passionnée de jeux vidéo depuis l'enfance, ils m'aident à surmonter les épreuves de la vie. Ils me permettent de m'évader et ils m'aident à respirer.

1 commentaire

  1. ce jeu me donne tellement envie, je vais attendre qu’il soit en promo un jour 🙂

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire