Killer Chambers (Nintendo Switch) – Le test

Édité et distribué par le développeur italien Village Bench, le développeur indépendant débarque avec son premier jeu sur Nintendo Switch. Et autant le dire qu’avec Killer Chambers il marque d’emblée des points.

En route pour la couronne.

Le jeu se déroule au siècle dernier et vous serez aux commandes de Brave Lord, un monarque solitaire qui passe ses journées seul dans son château. Ses principales occupations sont : manger, attendre et dormir.

Un jour alors que vous apprêtez à dîner votre domestique vient alors vous annoncer la mort du roi… étant l’un des héritiers lointains, Brave se dit que s’il décroche la couronne le premier il sera roi du pays. Il décide donc de remettre à plus tard son dîner et de partir au plus vite au château pour s’asseoir sur le trône et donc obtenir la couronne.

Arrivé au château la porte principale du château est fermée, il emprunte alors un passage secret par les oubliettes et tombe nez à nez avec le fantôme de Lord Grave. Celui-ci lui explique que s’il veut avoir la couronne il lui faudra passer toutes les épreuves sur son chemin avant d’atteindre la salle du trône…

Survivre pour le trône.

Les épreuves ne seront pas des moindres, il vous faudra survivre dans chaque pièce que vous explorerez jusqu’à la salle du trône. Vous aurez donc plus 40 chambres à traverser, le tout réparti sur 5 étages avec à chaque fin d’étage un boss à vaincre.

Killer Chambers peut être assimilé à un jeu de plateforme et de mémoire car en effet vous aurez juste à diriger et faire sauter Brave à travers les pièges de chaque pièce durant un temps donné. Chaque pièce a 3 niveaux de difficulté, le premier débloque une clé pour accéder à la pièce suivante et les 2 autres vous donneront des pièces et des diamants utilisables dans la boutique pour acheter des items (bombes ou voir des chapeaux qui vous donneront différentes capacités), à chaque difficulté les pièges sont différents et bien entendu de plus en plus durs. Pour survivre et passer à l’étape suivante il vous faudra mémoriser le pattern de chaque piège et pour cela vous devrez mourir à plusieurs reprises car un seul contact vous fait instantanément mourir … un coté rageant mais qui donne envie d’y retourner pour réussir. Ici pas de limite de vie, à chaque mort vous remplissez une jauge de mort et quand celle-ci est remplie vous êtes projeté dans les abîmes d’une créature et pour vous en sortir il vous faut encore survivre pour retourner à l’aventure…

Un style rétro comme on aime

Killer Chambers est entièrement développé dans un style rétro, veuillez entendre par là que le style graphique est en pixel art et les différentes musiques et sons sont eux aussi dans le style 8 bits, ce qui ravira les adeptes du genre retro. L’interface est très sobre, vous avez d’un côté vos différentes jauges et de l’autre le temps qui s’écoule sous forme d’un petit sablier rempli de sang ainsi qu’éventuellement votre item sélectionné dans votre inventaire. Ensuite au centre de l’écran vous avez votre espace de jeu, espace de jeu représentant la pièce dans laquelle vous devez survivre.

Les anciens retrouveront cette sensation de mort au pixel près, les autres rageront de la précision de la hit box de votre personnage. Le jeu a une difficulté hors pair et il vous faudra faire et refaire chaque pièce tout en mémorisant le déroulement de chaque piège pour en venir à bout et le tout avec une rapidité et une précision au pixel près.

Une petite dernière et j’arrête…

Malgré sa difficulté frustrante, Killer Chambers a ce petit côté accrocheur qui donne envie d’y retourner pour avancer. On se voit souvent se dire « Allez une petite dernière et j’arrête ! » et l’on se retrouve à enchaîner les morts jusqu’au moment où l’on passe à la pièce suivante et ce jusqu’à épuisement.

Killer Chambers est disponible depuis 14 décembre 2020 sur l’eShop de la Nintendo Switch pour 8,99€ et prendra 89Mb sur votre Nintendo Switch.

Conclusion
Pour un premier jeu le développeur Village Bench étonne car Killer Chambers est un très bon jeu qui sera vous tenir en haleine de longues heures par sa difficulté et son coté « allez encore une petite ! ». Killer Chambers mettra à rude épreuve vos nerfs surtout pour les puristes du 100% mais reste très abordable tout de même et mérite de se faire connaître.
Points positifs
  • Gameplay simple
  • Graphisme retro simple mais riche
  • Durée de vie
  • Difficulté accrocheuse…
Points négatifs
  • …mais rageante à la fois
  • Les novices du « pixel près » se décourageront rapidement
  • Même si l’histoire est omniprésente une traduction en français aurait été la bienvenue
8
Génial
Graphismes - 8
Musiques - 7
Jouabilité - 9
Richesse du contenu - 8
Ecrit par
Passionné de jeux vidéo depuis tout petit je n’ai pas lâché la manette depuis que l’on m’a offert ma première console... La NES!

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire